Environnement

JOURNEE MONDIALE DES OCEANS

L’image contient peut-être : océan, ciel, eau, plein air et nature

Le Parc naturel marin du golfe du Lion possède un vaste périmètre (4000 km2). Il a pour objectif de connaître, de protéger et de soutenir le développement durable des activités maritimes. Cette aire marine protégée tient sa spécificité dans sa gouvernance : le conseil de gestion, qui permet à tous les acteurs de la mer d'un territoire (élus, pêcheurs, plongeurs, scientifiques, gestionnaires, associatifs...) de se retrouver autour d'une table pour gérer ensemble cet espace marin sur le long terme.

C'est suite aux décisions prises par ce conseil que l'équipe du Parc avec les acteurs du territoire, réalisent entre autre : des suivis pour acquérir des données (suivi sur les habitats et espèces protégées mais aussi sur ce qui peut les impacter comme les déchets), des interventions sur le milieu (relevés de déchets volumineux, gestion de mouillages écologiques), de la surveillance, du contrôle et de la sensibilisation. Face aux risques littoraux (érosion, submersion) et aux besoins d’adaptations des territoires, la démarche Ambition Littoral a également été lancée depuis quelques mois pour penser le littoral autrement.

La protection du milieu marin est l’affaire de tous, chaque geste compte. Dites nous quelles sont vos idées pour protéger le milieu marin !

Le Parc naturel marin fait partie de l' Agence française pour la biodiversité.

Rapport sur les résidus de pesticides dans les fruits et les légumes en France

Après une première édition en février 2018, Générations futures a publié ce jeudi 6 juin un nouveau rapport sur les résidus de pesticides dans les fruits et les légumes consommés en France !Coupe De Fruits, Shell, Fruit, Fruits

Comment ?

Ce rapport a été élaboré sur la base des données officielles produites par la Direction Générale de la Répression des Fraudes (DGCCRF) de 2012 à 2017.

Pourquoi ce rapport ?

La DGCCRF réalise chaque année des plans de surveillance destinés à contrôler la présence de résidus de pesticides dans les fruits, légumes, céréales, infusions ou encore dans les aliments pour bébé.

Les résultats détaillés de ces plans ne font néanmoins pas l'objet d'une diffusion vers le grand public et sont peu utilisables tels quels par les consommateurs.

Générations Futures souhaite ainsi, grâce à ce second rapport, permettre à l'ensemble des consommateurs d'accéder à une information officielle, complète et à jour, sur la présence de pesticides dans les fruits et légumes non bios, vendus et consommés en France !

Ce qu'il faut retenir ?

Ce sont au total 18 fruits et 32 légumes qui ont pu être analysés sur une période de 6 années. Pour fournir des résultats significatifs, Générations Futures n'a retenu que les végétaux analysés au moins 5 années sur 6. 

Voici donc les 2 principaux classements :

 

S'agissant d'abord des fruits, sur l'ensemble des échantillons analysés, 71,9 % d'entre eux contenaient des résidus de pesticides quantifiables

 

S'agissant ensuite des échantillons de légumes évalués, 41,3 % d'entre eux contenaient des résidus de pesticides quantifiables !

La conclusion de François Veillerette !

"Nous espérons que ce nouveau rapport apportera toutes les informations que les consommateurs français attendent sur la réalité de la présence de résidus de pesticides chimiques de synthèse dans leurs fruits et légumes non bios."

"Bien sûr, il faut encourager la consommation de fruits et de légumes. Mais aujourd'hui, les consommateurs veulent bénéficier de leurs bienfaits sans avoir à ingérer en même temps des résidus de pesticides aux propriétés inquiétantes."

"Au-delà de constituer une source d'information utile au consommateur dans ses choix, nous souhaitons que ce rapport permette à tou.te.s de prendre conscience de la nécessité de changer les pratiques agricoles en sortant de notre dépendance à ces polluants, dont certains présentent un danger pour notre santé et notre environnement."

Je consulte le document de Générations Futures

Exploitation des mers : limite atteinte

peche thon

La consommation de poisson et autres animaux aquatiques de cesse d’augmenter de par le monde. Alors qu’elle n’était encore que de 7 kg par personne en 1950, elle dépasse à présent les 20 kg par personne. Ces moyennes masquent néanmoins des différences importantes d’un pays à l’autre, selon son degré de développement ou sa culture.

» Lire la suite

Pollution des mers et des océans par le plastique

Source CPIE du Bassin de Thau :

Aujourd'hui, les mers et océans se voient pollués par une multitude de déchets, dont 80% sont des plastiques. On estime entre 220.000 et 630.000 tonnes de plastiques déversés chaque année dans les mers européennes.

D'après un rapport du WWF publié en 2018, la mer Méditerranée est l'une des mers les plus touchées par la pollution des plastiques. Elle abriterait près de 1,5 millions de fragments plastiques par km² ! En effet, la mer Méditerranée détient le record en terme de concentration des microplastiques (plastique inférieur à 5 millimètres), puisqu'on y trouve 7% de l'ensemble des microplastiques alors que la mer Méditerranée ne couvre que 1% des eaux mondiales.

Ces chiffres alarmants peuvent s'expliquer par le fait que la production de plastique n'a cessé d'augmenter durant ces dernières années, comme nous pouvons le constater sur le schéma ci-dessous (source : Plastics Europe, Consultic, myCeppi).

Un nouveau programme de science participative est en train de voir le jour !Près de 40% de la production plastique est utilisée pour le packaging. En tant que citoyens, certains écogestes sont faciles à mettre en place pour limiter notre production de déchets dès l'acte d'achat. Par exemple, l'utilisation de gourdes pour remplacer les bouteilles plastiques, les sacs en tissu à la place des sacs plastiques, ou encore l'achat de certaines denrées en vrac permet une réduction considérable de la consommation d'emballage plastique !

Un nouveau programme de science participative est en train de voir le jour !

 

L'association Mer Terre (www.mer-terre.org), basée à Marseille, est à l'initiative d'un nouveau programme scientifique et pédagogique sur la caractérisation des déchets qui devrait bientôt être lancée. L'objectif de ce programme vise à caractériser les déchets ramassés lors de collectes citoyennes, afin d'améliorer les connaissances quantitatives, qualitatives et géographiques sur ces déchets. Ces informations permettront d'adapter aux mieux les mesures mises en place pour la lutte des macro-déchets. Les participants au programme devront ainsi remplir une fiche de caractérisation des déchets, où il faudra saisir diverses informations en fonction du niveau de l'observateur (volume et poids de chaque catégorie de déchets, etc.). Une fois la fiche complétée, l'observateur devra transmettre les informations sur le site Resodema.

 

Est également en train de voir le jour, l'application Adopt'1 spot qui a pour objectif d'engager les citoyens à ramasser régulièrement les déchets sur un lieu précis (portion de plage, rue, cours d'eau) qu'ils choisissent et de maintenir leur "spot" propre. Cet engagement permettra également une remontée d'informations régulière puisque les participants sont encouragés à caractériser les déchets qu'ils ramassent. 

 

Isabelle Poitou, Directrice de l'association Mer Terre, nous a fait le plaisir d'intervenir auprès des partenaires et membres du réseau Sentinelles, à l'occasion des ateliers de travail mené durant le festival. C'est une thématique qui sera développée en 2019 au sein du réseau Sentinelles de la Mer, en cohérence et en partenariat avec les travaux menés par l'association Mer Terre.

 

Avec la LPO : SOS Chauves-souris

Soigner, faire connaître et favoriser l'acceptation des chauves-souris

La LPO Hérault dont celle de Villeveyrac a mis en place un service dédié à la sauvegarde des chauves-souris : sensibilisation du public, médiation dans le cas de problématiques de cohabitation avec des colonies, soins aux chiroptères en détresse

La LPO et les chauves-souris

La LPO Hérault via son unité de soins et de médiation du Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage basé à Villeveyrac (34) ainsi que par le biais de son équipe pédagogique permet la sauvegarde des populations de chauves-souris.

L'origine du projet

Victime d'une mauvaise réputation, nombre de personnes appelle le centre de sauvegarde pour demander des conseils pour se débarrasser de colonies installées dans leurs habitations. Une des premières missions de l'association a donc été de mettre en place des réponses adaptées (téléphoniques et rencontres sur le terrain avec les propriétaires) pour faire accepter au public la présence des ces animaux protégés, inoffensifs, qui de plus n'engendrent pas de nuisances sur le bâti.
Un projet pédagogique a également été mis en place afin de sensibiliser le grand public sur stands ou lors d'actions événementielles avec des outils pédagogiques adaptés ainsi que des actions auprès du public scolaire.
Des bénévoles réalisent par ailleurs des abris à chauves-souris en bois qui sont proposés gratuitement aux écoles.
L'unité de soins quand à elle permet de prendre en charge les adultes et jeunes chauves-souris en détresse, victimes la plus part du temps de collisions (véhicules par exemple), prédations (chats par exemple) ou chute des jeunes.

 Les objectifs du projet

Le service médiation traite chaque année des dizaines de problématiques de cohabitation tandis que le Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage a déjà pris en charge depuis son ouverture 235 chauves-souris.
Des actions éducatives (scolaires et grand public) ont également été initiées en 2016 et permettent la sensibilisation de plusieurs centaines de personnes chaque années.
Des dizaines d'abris à chauves-souris ont également été installés depuis le début de l'opération.

Les actions réalisées grâce à la collecte Lilo

- Au niveau des accueils, la LPO Hérault anime un réseau de rapatrieurs bénévoles qui lui permet d'acheminer les animaux en détresse d'une partie de la région Occitanie, des formations sont également dispensées en début d'hiver pour former les bénévoles aide-soigneurs.
Un suivi sanitaire est également réalisé pour l'ANSES et le MNHN.
- Pour le suivi scientifique des populations, notre chiroptérologue a en charge le suivi de l'inventaire participatif des chauves-souris via l'application Naturalist et site internet faune-lr.org dans le cadre du programme visionature du réseau LPO.
- D'un point de vue pédagogique la LPO Hérault a un partenariat étroit avec les réseaux d'éducation à l'environnement locaux avec qui elle mène des actions pédagogiques de terrain sur le thème des chauves-souris (CPIE Bassin de Thau, COOPERE34...). La LPO relaie également localement le programme "refuges à chauves-souris" de la SFEPM.
- Au niveau de la vie associative, les 800 adhérents de l'association ont soutenu ce projet "SOS chiro" lors de l'écriture de notre projet associatif en 2015.

50 bénévoles actifs et 4 salariées s'investissent dans ce projet :
- 2 soigneuses disposant du certificat de capacité aux soins à la faune sauvage : Lucie YRLES & Maëlle KERMABON
- 1 chargé de mission "médiation faune sauvage" : Julie PIERRU
- 1 chiroptérologue : Camille FRAISSARD
- les bénévoles : rappatrieurs, aide-soigneurs, médiateurs

 

 
 

Lien du site: http://herault.lpo.fr/sos-chauves-souris/

La France épinglée par le rapport de WWF sur la pollution plastique en Méditerranée

Pour l'organisation non gouvernementale, la France est l'un des plus importants pollueurs de la Méditerranée, avec plus de 11 000 tonnes de plastique qui finissent dans la mer chaque année.

#AlertePollution
https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/alerte-pollution/

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
246Capture

"Stoppons le torrent de plastique !" C'est le titre directif du rapport de WWF à l'attention des décideurs français et européens pour sauver la Méditerranée, publié vendredi 7 juin, à la veille de la journée mondiale de l'océan. L'ONG, chiffres édifiants à l'appui (600 000 tonnes de plastique rejetées dans la mer Méditerranée chaque année), épingle la mauvaise gestion des déchets en plastique de vingt-deux pays, et notamment de la France. Selon WWF, les politiques publiques françaises actuelles proposent des mesures trop limitées pour réduire la production et l'utilisation des plastiques.

Pour l'ONG, qui émet des recommandations pour renforcer la lutte contre cette pollution plastique, il faut aller plus loin dans la responsabilité de l'industrie et améliorer significativement les taux de recyclage. Voici cinq chiffres clés, concernant la France, à retenir de ce rapport alarmant.

Plus de 66 kg de déchets en plastique par personne

Le rapport sur :

https://www.wwf.fr/.../chaque-annee-600-000-tonnes-de-plastique-sont-rejetees-dans-l...
Un nouveau rapport qui dresse un constat alarmant sur la pollution plastique en Méditerranée

 

En savoir plus sur : https://www.francetvinfo.fr/meteo/climat/

sur : https://www.cnews.fr/france/2019-06-07/

Prévention des feux de forêt

90 % des départs de feux de forêt ont pour origine les activités humaines et la moitié d’entre eux sont dus à des imprudences. Pour rappeler les bons gestes face au risque incendie de forêt, le Gouvernement lance cet été 2018 une campagne nationale de prévention.

La France est le quatrième pays européen le plus boisé avec 16,9 millions d’hectares de forêt sur son territoire métropolitain. L’importance de ses surfaces boisées la rend vulnérable au risque incendie de forêt, notamment en période estivale. Les régions du Sud-Ouest avec le massif aquitain (Nouvelle-Aquitaine) et du Sud-Est avec ses forêts méditerranéennes (Auvergne-Rhône-Alpes, Corse, Occitanie, Provence-Alpes-Côte d’Azur) sont les régions les plus exposées à ce risque.

Chaque année, c’est en moyenne 500 000 hectares de forêt qui sont détruits par les feux de forêt dans les régions européennes méditerranéennes. 90 % des départs de feux ont pour origine les activités humaines.

La moitié d’entre eux sont dus à des imprudences et pourraient être évités en appliquant les bons gestes au quotidien. C'est la raison pour laquelle le Ministère de la Transition écologique et solidaire, le Ministère de l'Intérieur et le Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation entreprennent conjointement une campagne nationale de prévention pendant l'été 2018.

 

Infographie - Feux de forêt, les prévenir et s'en protéger

 

Un nouveau gîte pour les chauves-souris à Aumelas

Chauve-Souris, Géant, Nuit, ChiroptèresVieux mas et pelouses du site Natura 2000 « Montagne de la Moure et causse d’Aumelas », offrent gîte et couvert aux chauves-souris. Parmi les principaux risques qui les concernent, la rénovation de bâtis qui peuvent devenir inaccessibles... En 2016, des travaux de rénovation du mas de Terrus à Aumelas avaient rendu le site inutilisable par les chiroptères (chauves-souris). Afin de favoriser la recolonisation des petits mammifères nocturnes dans ce lieu qui leur est favorable, avec des points d’eau à proximité, un contrat Natura 2000 a été mobilisé en 2017 par la commune d’Aumelas, avec le soutien technique de la Communauté de communes Vallée de l’Hérault. Au programme, la restauration de la toiture, la création d’un plancher et de cloisons. Trois compartiments permettront aux chauves-souris de trouver sur un même lieu différentes conditions (température, taux d’humidité, etc.) en fonction de la météo. À l’étage, sous la toiture, la chaleur sera appréciée par les chauves-souris lors de la mise bas. À l’inverse, les deux pièces plus fraiches du rez-de-chaussée constitueront un véritable refuge en cas de canicule. Utilisation de bois non traité, création d’une meurtrière en hauteur empêchant le passage de préda - teurs, tout a été pensé pour maxi - miser les chances d’une recolonisation rapide. Trois espèces de chauves-souris sont particulièrement concernées par ce chantier, car elles affectionnent les bâtiments, les combles ou les caves de mas. Il s’agit d’espèces d’intérêt communautaire, à la fois rares et fragiles : petit et grand rhinolophes et murin à oreilles échancrées. Coût et calendrier Subventionnés à 80 % par l’Union européenne et l’ État dans le cadre de Natura 2000, les travaux représentent un coût global de 17 000 euros TTC, dont 20 % reste à la charge de la commune. Ils ont démarré mi-octobre 2018 et se sont achevés en novembre.

En savoir plus sur : https://www.cc-vallee-herault.fr/fileadmin/documents/Kiosque/Lettres_Natura_2000/Lettre_N2000_CMA_-_n__4.pdf

Le 5 juin ce sera la Journée Mondiale de l'environnement

 
Journée Mondiale de l'environnement

Cette journée a été promulguée par le PNUE, comprenez le Programme des Nations Unies pour l'Environnement. Elle est célébrée depuis de nombreuses années et soulève régulièrement les questions essentielles de la protection de l'environnement et ses conséquences sur la qualité de vie des populations et la survie de notre planète.

Le PNUE a établi une liste de points noirs sur lesquels un effort important doit être entrepris de toute urgence.

  • lutte contre la destruction de la couche d'ozone
  • lutte contre la déforestation
  • préservation de la qualité des réserves d'eau
  • lutte contre la désertification et la sécheresse

Le constat du PNUE est sévère car peu de ces objectifs ont été atteints et le cri d'alarme lancé à l'occasion de la conférence RIO + 20 paraît désespéré !

Economie verte, en faisons-nous partie ?

Le développement économique est souvent pointé du doigt par les instances internationales qui tentent de promouvoir un développement raisonné respectueux de la planète. Notre fameux développement durable...

Le décalage entre les pays dits développés et les pays en voie de développement est criant. Si les économies européennes prennent de plus en plus en compte ces problématiques dans leur développement, que dire d'une économie US encore très en retrait sur toutes ces questions et celle de certains pays du sud-est asiatique où ces recommandations sont surtout l'expression de l'égoïsme des pays riches.

Message d'espoir

Le message envoyée par Irina Bokova, la directrice générale de l’UNESCO, à l’occasion de la Journée mondiale de l'environnement 2012, est riche de promesses :  "Nous voulons un avenir où nous pourrons vivre dans un environnement sain en entretenant des liens solides avec la nature et des relations sociales riches et diversifiées. Pour cela, nous devons créer un environnement florissant. Nous devons créer des économies vertes".     

Un site à visiter : www.unesco.org

FOCUS SUR : LE SUIVI DES CETACES

En 2018, le Parc naturel marin du Golfe du Lion a lancé une campagne de suivi des mammifères marins sur son périmètre. Ce suivi se déroulera sur trois années avec deux missions par an : une au printemps et une seconde à l’automne. Il a pour but d’établir un état zéro des peuplements de mammifères marins afin de mieux les connaître. Les agents utilisent la technique de photo-identification : ils photographient les ailerons pour obtenir un catalogue des cétacés sur le territoire.

L’image contient peut-être : océan, oiseau, ciel, plein air, eau et nature

La première campagne 2018 s’est déroulée fin avril pendant 6 jours, la seconde fin novembre également pendant 6 jours. Des cétacés ont été rencontrés à 19 reprises : 7 observations de grand dauphin, 3 de rorqual commun, 4 de dauphin bleu et blanc, 1 de cachalot, 4 de dauphin indéterminé (observation trop courte n’ayant pas pu aboutir à une identification).

- Le grand dauphin se rencontre dans des profondeurs inférieures à 200 m, mais peut également se rencontrer plus au large,
- Le rorqual commun est le deuxième plus grand animal sur Terre (après son cousin, la baleine bleue). On le rencontre le plus souvent au printemps dans des secteurs où les eaux sont profondes (supérieures à 100m de profondeur)
- La population en Méditerranée de dauphin bleu et blanc est estimée à environ 250 000 individus. Ce dauphin vit principalement au large, au niveau des canyons sous-marins et de la plaine abyssale.

Ces animaux sont vulnérables. Si, vous croisez le chemin de dauphins ou de baleines durant vos escapades en mer, restez à distance, adoptez un régime moteur bas, ne les suivez pas, n’entravez pas leur route.

Les cétacés sont des espèces protégées. « La destruction, la mutilation, la capture ou l’enlèvement intentionnels incluant les prélèvements biologiques, la perturbation intentionnelle incluant la poursuite ou le harcèlement des animaux dans le milieu naturel » sont interdits. Arrêté ministériel du 1er juillet 2011

© M. Dumontier et A. Gigou / Agence française pour la biodiversité

 

Pour Météo France : vers un été plus chaud que la normale

 Prairies, Rivière, Ruisseau, Courbé

L'été 2018 a été le deuxième été le plus chaud en France. Qu'en sera-t-il cette année ? Les prévisions saisonnières ne permettent pas de prévoir les vagues de chaleur ou les canicules mais de dégager des grandes tendances pour les trois mois à venir.

Alors que l'été météorologique débute ce samedi 1er juin, notre dernier bulletin de prévision saisonnière pour les mois de juin-juillet-août vient d'être publié : une grande partie de l'Europe devrait connaître des températures plus chaudes que la normale.

Un signal chaud en France métropolitaine

Des conditions anticycloniques devraient dominer la période sur la France et une grande partie de l'Europe, avec des températures supérieures aux normales. Aucun scénario ne se dégage en revanche pour les précipitations.

Autour de la Méditerranée orientale, le temps pourrait être plus instable et plus frais, tandis que le nord de l'Europe devrait connaître des conditions plus sèches et plus chaudes que la normale.

Températures Europe Juin-Juillet-Août 2019
Synthèse des prévisions probabilistes pour les températures. © Météo-France.

 

Les prévisions saisonnières en questions

Qu'est-ce qu'une prévision saisonnière ?

Les prévisions saisonnières sont des prévisions dites probabilistes des conditions climatiques moyennes sur le trimestre à venir, notamment en termes de températures et de précipitations sur le trimestre à venir. 

Les prévisions saisonnières peuvent-elles prévoir les canicules ?

Les prévisions saisonnières ne permettent pas de prévoir le détail des conditions météorologiques des prochains mois jour par jour ou même semaine par semaine. Elles s'efforcent de déterminer les tendances attendues en moyenne sur le trimestre. La probabilité de canicule peut être considérée globalement sur la saison mais un événement particulier, durant entre quelques jours et quelques semaines, ne peut être anticipé que quelques jours à l'avance, par la prévision météorologique classique.

Quelles sont les limites des prévisions saisonnières ?

Les performances des prévisions saisonnières sont très variables selon le lieu, la saison et le paramètre météorologique concerné. Elles sont meilleures pour la température que pour les précipitations, et pour la température, souvent meilleures en hiver qu'en été. Elles sont très informatives dans la ceinture intertropicale, sur le pourtour du Pacifique. 

dossier à lire ici.