Environnement

LE DEPARTEMENT S’ENGAGE POUR SAUVER LES ECUREUILS

 
Chaque mardi, découvrez les engagements du Département pour les forêts de l’Hérault !
Le Département et l'association Cohab installent des écuroducs sur tout le territoire héraultais : ces ponts aériens présents au-dessus de la route permettent aux écureuils de traverser en toute sécurité !
Grâce à cette initiative, des dizaines de ces petits rongeurs sauvages évitent les dangers de la route !
Avec le Département, adoptons les bons gestes en forêt : https://bit.ly/3adALZp
 
 

ADOPTONS LES BONS GESTES POUR PROTEGER LA FLORE

 
Il est si facile de mettre des petits gestes en place pour profiter de la nature tout en la protégeant.
La cueillette sauvage a un impact négatif sur la faune et la flore :
• Elle enlève habitat, nourriture ou refuge à de nombreuses espèces.
• Elle diminue la capacité de repousse l’année suivante
• À trop grande échelle, elle entraîne une diminution importante du nombre d’individus par espèce (c’est déjà le cas pour la jonquille ou le muguet par exemple).
Avec le Département, adoptons les bons gestes en forêt pour la préserver : https://bit.ly/3P9zWjn
 
 
aaaaaabnCapture d’écran 2022-07-18 160856

Alerte Sécheresse

secheresse
 

Par arrêté préfectoral du 12 juillet 2022, les communes desservies par la ressource située sur le bassin versant de l’Hérault aval sont placées en alerte avec des restrictions d’usage et des interdictions.

Rappel des principales mesures d’interdiction et de restriction pour les particuliers :

  • Remplissage des piscines privées interdit (sauf première mise en eau de piscine nouvellement construite)
  • Lavage des véhicules interdit en dehors des stations professionnelles
  • Fermeture des bornes et fontaines en circuit ouvert (sauf celles à bouton poussoir)
  • Arrosage des pelouses, jardin d’agrément, potagers, terrains de sport interdit entre 8h et 20h.
 

Enquête sur le cours d’eau du Soupié à Pinet

 

Le Syndicat mixte du bassin de Thau, grâce au soutien de l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, s’est engagé il y a plus d’un an dans une démarche participative autour des enjeux de l’eau.

L’école de Pinet a répondu favorablement à la proposition de partir « enquêter » sur le Soupié, le cours d’eau du village désormais peu visible, mal connu et artificialisé sur de nombreux tronçons.

 

Les jeunes de CM2 se se sont transformés en « élèves lieutenant » pour les besoins de l’enquête orchestrée par les agents du SMBT.

Par équipe, ils sont allés collecter des indices pour constituer le « portrait-robot » du Soupié : sa faune, sa flore et sa ripisylve, son empreinte sur le paysage, les risques d’inondation.

Tous ces indices ont permis de constituer des panneaux d’exposition présentés aux parents, au maire et aux élus lors de la cérémonie d’entrée en 6ème organisée par la mairie le 27 juin dernier.

 

Une belle occasion pour les jeunes de montrer leurs talents d’enquêteur et leur fibre environnementale.  

 

L’objectif à terme : réaliser des panneaux de sensibilisation sur les cours d’eau, en associant aussi les habitants, les associations, les viticulteurs.

 

Un beau programme participatif et intergénérationnel

Une cinquantaine de poussins Sternes sont nés sur les Tocs de Thau

 

 

Une cinquantaine de poussins Sternes sont nés sur les Tocs de Thau

 

 

> Sternes naines et pierregarins, avocettes élégantes installent chaque année leurs nids sur les Tocs. Ces laro-limicoles passent l’hiver en Afrique puis rejoignent nos côtes pour s'y reproduire dès le mois de mai. La réussite de leur reproduction est une étape clef pour la survie de l’espèce à l’échelle de la Méditerranée.

 

Une cinquantaine de poussins de Sternes naines sont nés sur les Tocs du bassin de Thau et ont été décomptés au mois de juin 2022 lors d’un suivi du CEN Occitanie.

 

C'est un record pour le site et la démonstration du succès de la gestion mise en place par l’ensemble des partenaires. C'est la preuve aussi que l'appel aux usagers du site à respecter la règlementation en place a été entendu.

Pour rappel, il est interdit de naviguer sur la zone centrale des Tocs jusqu'au 31 juillet 2022. Il se pourrait que la période soit prolongée.

Ne laissons pas proliférer le frelon asiatique.

Vous avez repéré un nid de frelons asiatiques n’hésitez pas à le faire détruire.
Il en va de votre sécurité et de celle de votre entourage mais aussi de la préservation de la biodiversité.

Un exemple….

Un nid de frelons asiatiques,  abandonné ou pas, il faut le signaler.

Sur un terrain privé, le propriétaire doit suivre une démarche particulière pour le faire enlever.

Liens :
Le GDSA de l’Hérault a mis en place une cartographie avec le nom et le contact des référents ainsi que la situation géographique des nids recensés.
Contact : Voir référents sur la cartographie
Site internet dédié au frelon : http://frelons.reah-chateaudecastries.org/
Ce ne sont pas les abeilles qui attirent le frelon, le développement de cette espèce invasive est très rapide.

frelDSC_0009 (16)

Ces nids en forme de boule, perchés souvent en haut des arbres sont peut-être inactif. En effet, la nature et les conditions météo ont souvent raison des nids. Les professionnels rappellent l’importance de signaler la présence de frelons et de frelons asiatiques dés leur apparition. En l’espace de 3 mois, la taille des nids peut prendre des proportions impressionnantes. Cette espèce qui s’attaque notamment aux abeilles ouvrières est légèrement plus petite que le frelon européen.

La couleur du frelon asiatique est particulièrement foncée. Sa tête est noire, sa face et ses pattes sont jaunes. Il mesure entre 2,5 et 3 cm. Comme le frelon européen, le frelon asiatique construit des nids principalement élaborés à base de particules de bois prélevées sur les arbres. Bien souvent, il fixe son nid en hauteur, dans les arbres. Cette habitation sphérique peut attendre jusqu’à 100 cm de diamètre.

 En présence d’un nid de frelons, il est impératif de ne pas détruire seul(e) l’habitat. Se sentant menacés, les insectes peuvent devenir agressifs et multiplier les piqûres. Une intervention inadéquate peut également conduire à la dissémination puis à la prolifération de l’espèce dans la nature. Il est vivement recommandé d’informer la FDGON (Fédération départementale des groupes de défense contre les organismes nuisibles) de la présence d’un nid. Très peu de sapeurs-pompiers interviennent dans la destruction des nids repérés. Mieux vaut faire appel à des entreprises spécialisées pour s’en débarrasser. Une prestation payante dont les prix diffèrent selon les professionnels « La reine mesure jusqu’à 3,5 cm. Sa durée de vie est d’un an. Chaque reine fonde sa propre colonie au printemps du mois de mars jusqu’à début août.

Elle se compose alors de larves qui deviendront les premières ouvrières, aussi appelées ouvrières de « première caste ». À partir du début du mois de juin, la colonie est composée d’ouvrières adultes et vers la fin de l’été, également de mâles et de femelles sexuées. Les femelles sexuées, futures reines, passent l’hiver en diapause dans un endroit abrité, souvent enterré, et sortent au printemps pour fonder de nouvelles colonies. » Wikipédia. Le nid ou « guêpier », fait de fibre de cellulose mâchée comme chez la majorité des guêpes (certaines, non Vespidae, construisent avec de la boue), peut atteindre un mètre de haut et 80 cm de diamètre.

Construit au printemps, il est aérien, le plus souvent situé dans des arbres à plusieurs mètres de hauteur, quelquefois au ras du sol, sous une charpente ou dans des cheminées. Ce frelon étant opportuniste, son nid est retrouvé aussi bien dans des habitations que sur du mobilier urbain. Il est généralement de forme sphérique et possède un orifice de sortie latéral. Chaque nid abrite quelque 2 000 frelons, dont plus de 550 fondatrices qui peuvent, l’année suivante, nidifier si elles sont fécondées. Cependant, un grand nombre de ces reines ne passeront pas l’hiver. Il est abandonné pendant l’hiver.

Durant cette période, il a été observé en France que certains oiseaux ravageaient le nid. Ce comportement n’a aucune conséquence sur la pérennité de l’espèce puisque le nid est vide.

  La plupart du temps, une piqûre de frelon asiatique n’est pas plus dangereuse qu’une piqûre de guêpe pour l’homme. Elle le devient si les personnes piquées développent une réaction allergique. Dans ce cas, les répercussions peuvent être dramatiques. Une simple piqûre peut ainsi entraîner une forte baisse de tension, un œdème ou encore un choc anaphylactique.

Agressifs, les frelons, et particulièrement les asiatiques, n’aiment pas que l’on s’approche de leur nid, il vaut mieux rester à distance si vous en avez un chez vous ou si vous en découvrez un, et le signaler en Mairie qui vous conseillera si nécessaire.

Comment adapter les territoires face à la montée du trait de côte et aux risques de submersion ?

Comment adapter les territoires face à la montée du trait de côte et aux risques de submersion ? C’est pour tenter de répondre à cette question fondamentale qu’élus locaux et services déconcentrés de l’Etat se sont réunis, ce lundi 11 juillet à Sète, dans les locaux du Centre du littoral et de la mer (Celimer).
 
Peut être une image de 4 personnes, personnes assises, personnes debout et intérieur
 
La phase de réflexion entamée l’an dernier, qui a abouti à une feuille de route stratégique, doit désormais passer à une nouvelle étape, celle de l’expérimentation locale…avant d’essaimer à l’échelle nationale. Et Sète agglopôle méditerranée, reconnue comme territoire pilote sur ces enjeux, est la candidate idéale pour tester des alternatives audacieuses. Elle se positionnera donc dans les prochains mois, pour devenir un lieu de référence où naissent et se concrétisent les initiatives innovantes.
 
 
Un nouveau modèle de gouvernance publique, collectivement partagé, qui permettra de concilier protection et développement raisonné du territoire.

Interdiction des pesticides : de nouveaux lieux concernés depuis le 1er juillet 2022

 

La loi Labbé interdisant l'usage de produits phytosanitaires dans les espaces verts publics évolue. Depuis le 1er juillet 2022, celle-ci s'applique aux propriétés privées, aux lieux fréquentés par le public et aux lieux à usage collectif.

Depuis le 1er janvier 2017, l’État, les collectivités locales et les établissements publics ne peuvent plus utiliser de produits phytosanitaires pour l'entretien des espaces verts, promenades, forêts et voiries.

À partir du 1er juillet 2022, l'interdiction d'utiliser des produits phytopharmaceutiques s'étend à de nouveaux lieux :

  • les propriétés privées à usage d'habitation, y compris leurs espaces extérieurs et leurs espaces d'agrément ;
  • les hôtels, les auberges collectives, les hébergements, les terrains de campings et les parcs résidentiels de loisirs ;
  • les cimetières et columbariums ;
  • les jardins familiaux ;
  • les parcs d'attraction, de divertissement et de loisirs qui proposent des activités et installations variées ;
  • les zones accessibles au public dans les zones destinées au commerce et activités de services ;
  • les voies d'accès privées, les espaces verts et les zones de repos sur les lieux de travail (sauf cas de nécessité pour des questions de sécurité) ;
  • les zones à usage collectif des établissements d'enseignement ;
  • les établissements de santé, les maisons de santé et les centres de santé, y compris leurs espaces verts, leurs forêts, leurs voiries, ou leurs promenades accessibles ou ouverts au public ;
  • les établissements sociaux et médico-sociaux à l'exception des établissements assurant ou participant à des formations professionnelles, ou assurant une activité d'aide par le travail conduisant potentiellement à l'usage de ces produits, y compris leurs espaces verts, leurs forêts, leurs voiries, ou leurs promenades accessibles ou ouverts au public ;
  • les maisons d'assistants maternels et les domiciles des assistants maternels qui accueillent des mineurs, y compris leurs espaces verts ;
  • les aérodromes affectés à titre principal au ministère chargé de l'aviation civile, côté ville, sur certains espaces et côté piste, à l'exception des zones sur lesquelles le traitement est nécessaire pour des motifs de sécurité aéronautique ou de sûreté aéroportuaire ;
  • les équipements sportifs autres que :
    1. les terrains de grands jeux, les pistes d'hippodromes et les terrains de tennis sur gazon, dont l'accès est réglementé, maîtrisé et réservé aux utilisateurs ;
    2. les golfs et les practices de golf, il s'agit uniquement des départs, greens et fairways.

Pour ces équipements sportifs, l'interdiction d'utiliser des produits phytosanitaires ne sera en vigueur qu'à partir du 1er janvier 2025.

  À noter : Les produits de biocontrôle, les produits qualifiés à faible risque et les produits dont l'utilisation est autorisée dans le cadre de l'agriculture biologique ne sont pas concernés par ces nouvelles interdictions.

  À savoir : L'interdiction d'utiliser des produits phytopharmaceutiques ne s'applique pas :

 

  • aux traitements et mesures nécessaires à la destruction et à la prévention de la propagation des organismes nuisibles réglementés ;
  • aux traitements par des produits phytopharmaceutiques qui s'avèrent nécessaires pour lutter contre un danger sanitaire grave menaçant la pérennité du patrimoine historique ou biologique et ne pouvant être maîtrisé par un autre moyen, y compris une méthode non chimique.

 

Textes de loi et références

Poussan, Territoire Engagé pour la Nature

abadgsCapture d’écran 2022-06-15 212939
Au titre de sa démarche de progrès, la Ville de Poussan s’est vue remettre le prix de « Territoire Engagé pour la Nature » (TEN) par l’Agence Régionale de la Biodiversité (ARB) et la Région Occitanie, ce mardi 14 juin à la Maison de la Région à Béziers ! abadgsCapture d’écran 2022-06-15 213051
 Représentée par Pierre MARIEZ, Adjoint délégué à l’Environnement et sa Directrice Générale, la Ville de Poussan a été récompensée pour des actions mises en œuvre en faveur de l’environnement, parmi lesquelles la mise en place du permis de végétaliser, l’implantation de ruches municipales ou encore la création d’un ABC des garrigues.
  A cette occasion, s’en est suivi un riche temps d’échanges avec les 3 autres collectivités lauréates de cet appel à projets.abadgsCapture d’écran 2022-06-15 213019

 

Êtes-vous un expert de la nature ?

 
L’environnement participe activement à notre bien-être. Paradoxalement, il est grandement affecté par de multiples actions quotidiennes qui sont à l’origine des problèmes environnementaux qui affligent la planète .
 Quelques simples actions anodines sont à mettre en place au quotidien afin de préserver notre environnement !
Et vous, quelles sont vos habitudes en balade ?Peut être une image de texte qui dit ’Testez votre relation avec la nature Quelles sont vos habitudes en balade? Utiliser l'appli suricate Jen éventuels problèmes rencontrés nrandonnée. Cueillir fleurs sauvages. Négliger le choix crème solaire. Près 25% acrème solaire eaux Approcher les sauvages. Emmener Rester Laisser mon liberté. Graver sur déchets. sentiers. des arbres. Jeter des mégots nature ou sur Privilégier supports réutilisables: gourdes, boîtes. Faire feu hors zones prévues sont d'origine eforêt BRAVO! Vous êtes un expert de la nature. STOP Vous mettez la nature en danger. VIGILANCE Vous n'en avez pas conscience mais certaines habitudes peuvent endommager nature. d'infos Departement érault’