Environnement

Scopie accueille la Compagnie Les Toiles Cirées et l' Atlas de la Biodiversité Communale des Garrigues

Scopie accueille la Compagnie Les Toiles Cirées et l' Atlas de la Biodiversité Communale des Garrigues avec son projet Murmurations
Murmurations invite les habitant.e.s de Montbazin et des communes alentour à lever les yeux vers le ciel pour y observer les oiseaux, ainsi qu'à s'interroger sur nos lieux de vie et notre cohabitation avec le vivant. Murmuration, c'est le nom donné à une grande nuée d’oiseaux qui change de forme et de géographie.
 Dans le cadre des ABC Atlas de la Biodiversité Communale des Garrigues, des ateliers d'observation sont organisés à la découverte des oiseaux hivernants avec la LPO Occitanie et Pays catalan...
Photo CPIE
 
 

Travaux sur la Vène à Montbazin

Travaux sur la Vène à Montbazin
 
Des travaux de restauration des berges de la Vène se déroulent de novembre à janvier.
 
 
Face au constat de l’érosion du mur de soutènement de la berge en rive gauche en contrebas du jardin méditerranéen, Sète agglopôle méditerranée entreprend des travaux de restauration sur un linéaire d’environ 30 mètres en partenariat avec la municipalité.
 
 
Les travaux vont consister à créer des berges en pente douce afin de dissiper l’énergie du cours d’eau et prévenir les inondations. Des enrochements viendront conforter le pied des deux berges qui seront végétalisées en partie haute au moyen de techniques de génie végétal.
 
 
Le jardin méditerranéen sera partiellement fermé pendant la durée des travaux. Ceux-ci sont intégralement financés par la taxe GEMAPI (gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations). Ils sont réalisés en partenariat avec le Syndicat mixte du bassin de Thau et bien sûr la commune de Montbazin.
Afin de mieux canaliser les eaux de ruissellement, des travaux seront également réalisés sur le réseau pluvial au niveau de la rue de la Davalade.
 
Les premiers travaux ont consisté à débroussailler les berges, couper 4 cyprès qui étaient situés dans l’emprise des travaux. Deux chênes qui devaient être coupés ont été transplantés dans la cour de l’école maternelle après avoir été taillés pour augmenter leurs chances de reprise.Peut être une image de texte

PORTRAITS POUR LE CLIMAT : LES MISSIONS DE CHRISTOPHE MORGO

 
Président de l’Entente interdépartementale de démoustication (EID) et Président du syndicat mixte qui assure la gestion du fleuve Hérault, Christophe Morgo agit pour que notre territoire soit plus résilient dans ce contexte de réchauffement climatique
« A l’EID, nous mettons en place des solutions d’ingénierie douces pour protéger la côte de l’avancée des eaux et de l’érosion, comme les ganivelles, ces barrières de bois qui jouent un rôle essentiel dans les dunes »
En tant que vice-président délégué à l’environnement, Christophe Morgo s’engage aussi au sein du Département pour les espaces naturels sensibles, les zones humides, en sensibilisant les élus sur l’impact d’une trop grande artificialisation des solsPeut être une image de 1 personne, position debout et étendue d’eau
 
 
Découvrez tous les engagements du Département en faveur du climat : https://bit.ly/3fKqruv
Dans l’Hérault, on agit !

La Cop 27 est celle de la dernière chance pour le collectif Climat de Sète et du Bassin de Thau

À Sète , le collectif climat s'associait à une marche, le 12 novembre à 10h

de la place du Poufre à la place Aristide Briand, puis à 14h à Montpellier

                              Les participants à la marche de Sète ne furent pas très nombreux, cinquante au maximum, mais qu'importe, ils se sont fait entendre durant ce long week-end en faisant passer leurs messages : "une marche pour la justice climatique et sociale contre ce système prédateur,à Sète, comme ailleurs."

 abaloiCapture d’écran 2022-11-12 122143 

"Les événements extrêmes ne sont plus des lointains faits divers, nous les avons subis cet été. Jamais les températures n'ont été aussi élevées cet été et cet automne, jamais un tel manque d'eau."

"Et pourtant :

Les financements des énergies fossiles ont presque doublé en 2021, les émissions de Gaz à effet de serre (Ges) ne diminuent pas. Dans ces conditions, l'objectif de limiter l'augmentation de la température à 1,5°, déjà peu supportable, ne pourra pas être tenu.

Soutenues par les pouvoirs politiques, les multinationales continuent à exploiter les ressources minières ou agricoles des pays « pauvres », détruisant leur environnement et la planète toute entière.abaloiCapture d’écran 2022-11-12 122254

L'aide promise à ces pays n'est toujours pas à la hauteur. Les financer, alors qu'ils subissent une catastrophe climatique dont ils ne sont pas responsables, est indispensable pour eux et l'humanité.

La lutte contre le réchauffement climatique doit passer par la justice sociale ici et là bas.

Sète, son littoral, sa biodiversité, son étang, ses activités de pêche, son attractivité, le bien être de ses habitant.es sont particulièrement menacés par les effets du réchauffement. Pourtant, toute la politique de la municipalité va à l'encontre du défi climatique: spéculation immobilière, bétonisation, manque d'entretien de l'étang, arrachage d'arbres, parkings en centre ville...

 (ALTERATIBA, ATTAC, LDH, LE 51)

Forum citoyen des initiatives alimentaires « De la Terre à la Mer »

Le Syndicat mixte du bassin de Thau (SMBT), lauréat de l’appel à Projet Alimentaire Territorial (PAT) en février 2021, avec le soutien de la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée, de Sète Agglopôle Méditerranée et des acteurs du système alimentaire local, poursuit son action en faveur de la transition alimentaire du territoire. Le Projet Alimentaire Territorial « De la Terre à la Mer », qui réunit les deux agglomérations Sète Agglopôle Méditerranée et la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée a la volonté de valoriser le lien terre et mer, spécificité du territoire, mais aussi s’engager dans une alimentation plus solidaire et relever les défis liés au changement climatique.

 

4 axes y sont développés :

●Renforcer le patrimoine agricole et alimentaire

●Structurer une chaîne alimentaire de territoire

●Poursuivre une gestion environnementale innovante et fédératrice

●Développer une alimentation de qualité accessible à tous.

Suite aux assises Ora Maritima qui ont été le point de départ d’une concertation active, la première phase de mise en œuvre du PAT est lancée avec la création de 4 commissions thématiques. Elles réunissent les acteurs de l’agriculture et de l’alimentation du territoire mais aussi des représentants de citoyens autour des 4 axes de la feuille de route.

Le premier rendez-vous de ces commissions a eu lieu au printemps dernier et les rencontres se poursuivent jusqu’au printemps 2023 pour finaliser une stratégie alimentaire et le plan d’actions associé pour l’été 2023. Pour aller plus loin dans la démarche de concertation citoyenne et fédérer plus largement autour d’un projet fort pour une alimentation durable, le SMBT a souhaité organiser un nouveau rendez-vous ouvert à tous et dédié à l’échange : le Forum des initiatives alimentaires « De la Terre à la Mer » samedi 19 novembre 2022 de 9h30 à 13h30 à la Maison du Peuple (Foyer des campagnes) et au Square Jean Moulin à Pézenas La Ville de Pézenas et la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée sont partenaires et co-organisatrices de cet événement.

 

balimCapture d’écran 2022-11-04 191751Ce Forum permettra d’ajouter une pierre supplémentaire à la construction du Projet Alimentaire Territorial en donnant la parole au public et en valorisant les initiatives déjà présentes sur le territoire. Programme ● Un atelier de concertation citoyen, ouvert à tous en continu tout au long de la matinée sous forme d’un « labo de créativité autour des pratiques alimentaires locales et durables ».

● Des stands d’initiatives et projets agricoles et alimentaires du territoire à la Maison du Peuple (Foyer des campagnes). Une douzaine d’initiatives alimentaires seront mises en avant autour des circuits courts de proximité, de l’éducation alimentaire, de l’économie circulaire, de tiers-lieu alimentaire, de solidarité alimentaire, etc. pour mieux faire connaître au public et mettre en lumière la dynamique alimentaire du territoire.

● Une prise de parole des élus à 10h à la Maison du Peuple en présence d’élus de la Ville, de la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée et du SMBT. Des animations auront lieu en marge du Forum dans d’autres lieux de la ville dans le cadre du festival ALIMENTERRE. Une projection du film « La part des autres » suivie d’un débat aura lieu au cinéma de Pézenas à 18h, ainsi qu’une projection à la Médiathèque du film « Une terre sans abeilles » le mardi 15 novembre à 18h30 . Ce Forum citoyen autour de l’alimentation durable sera également l’occasion d’informer sur l’appel à projets lancé fin octobre par le SMBT visant à soutenir les initiatives alimentaires émergentes du territoire.

 En effet, dans le cadre du PAT, le Syndicat mixte du bassin de Thau souhaite allouer des financements pour soutenir les initiatives agricoles et alimentaires naissantes qui répondent aux objectifs de durabilité et de résilience alimentaire. Le cahier des charges de cet appel à projet est télécharchable en ligne sur le site du SMBT. 

Les porteurs de projets ont jusqu’au 4 décembre pour répondre. La sélection des projets aura lieu en fin d’année pour permettre leur réalisation tout au long de l’année 2023.

Pour télécharger l’appel à projet, cliquez ici

 

Rappel Le Syndicat mixte du bassin de Thau est porteur d’un Projet Alimentaire Territorial. Dans ce contexte, il construit avec les acteurs du territoire une feuille de route autour du développement d’une alimentation durable. Le coup d’envoi avait été donné lors des 4ème assises du Bassin de Thau – ORA MARITIMA, les 15 et 16 octobre 2021. Au-delà des événements de concertation, le SMBT poursuit quotidiennement sa mission notamment dans l’animation du réseau d’acteurs et l’interconnaissance, la création d’une communauté alimentaire et le soutien aux initiatives alimentaires existantes et à venir.

 

L'eau des "mégabassines" est-elle puisée dans les nappes phréatiques, comme le dénoncent des militants écologistes ?

Selon France Info :

Ces grandes retenues d'eau dénoncées par les militants écologistes sont alimentées par des forages dans les nappes phréatiques. Mais celles-ci sont superficielles et dépendent beaucoup de la pluviométrie.

Des milliers de manifestants se sont donné rendez-vous samedi 29 octobre dans les Deux-Sèvres pour protester contre les "mégabassines". Seize de ces grandes réserves d'eau doivent progressivement voir le jour dans le bassin de la Sèvre niortaise, afin d'assurer l'irrigation de 230 exploitations agricoles. Sur le chantier de l'une d'entre elles, à Sainte-Soline, des heurts ont éclaté entre les gendarmes et des personnes qui se sont introduites illégalement sur le site.

>> Environnement : existe-t-il vraiment des écoterroristes en France, comme le laisse entendre Gérald Darmanin ?

Les détracteurs de ces grands "cratères" accusent ces infrastructures de perturber le cycle de l'eau, en puisant dans les réserves. Car, assurent-ils, ces retenues ne sont pas remplies avec de l'eau de pluie, mais "par des pompes qui vont chercher l'eau de bonne qualité dans les sols et les nappes phréatiques", affirme le collectif Bassines non merci sur son site internet. Mais disent-ils vrai ou fake ?........................

Lire sur : https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/crise-climatique/vrai-ou-fake-l-eau-des-megabassines-est-elle-puisee-dans-les-nappes-phreatiques-comme-le-denoncent-des-militants-ecologistes

Lancement de l’appel à projets : « Nourrir durablement le territoire de Thau »

 

Sur le territoire de Thau, un Projet Alimentaire Territorial est né en 2021, porté par le Syndicat mixte du bassin de Thau en partenariat avec Sète Agglopôle Méditerranée et la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée. Parmi les ambitions, il y a le souhait de soutenir les initiatives citoyennes et locales favorisant l’accès de tous à une alimentation de qualité. Les soutenir, c’est faire émerger des solutions originales issues du terrain et de les accompagner dans la phase de structuration puis tout au long du développement du projet.

Le Syndicat mixte du bassin de Thau (SMBT) souhaite soutenir des initiatives locales qui  contribuent à la transition vers une alimentation durable sur le territoire. En effet, favoriser et promouvoir une alimentation locale, de qualité et accessible à tous, tel est l’objectif du Projet Alimentaire Territorial (PAT) de Thau. Il est porté par le SMBT en lien avec Sète Agglopôle Méditerranée, de la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée et de nombreux partenaires.

Fort des actions déjà engagées pour dynamiser les filières agricoles, terrestres et maritimes, le territoire de Thau entend élaborer une véritable stratégie alimentaire globale, associant tous les acteurs du système alimentaire, de la terre à la mer.

Quels sont les axes thématiques du PAT ?

Quatre axes thématiques structurent le PAT en émergence sur le territoire.

  1. Renforcer le patrimoine alimentaire par la préservation des espaces agricoles, l’installation de cultures productives, la diversification des activités des agriculteurs et la valorisation du patrimoine culinaire et du savoir-faire des professionnels.
  2. Structurer la chaîne alimentaire de territoire, de la production au consommateur final par le développement des démarches de circuits courts, l’organisation de la transformation et de la logistique des produits de la terre et de la mer, mais aussi l’approvisionnement en produits locaux et de qualité de la restauration collective.
  3. Poursuivre une gestion environnementale innovante et fédératrice en faveur des pratiques agroécologiques, d’un accès raisonné à la ressource en eau ou encore de la  valorisation des sous-produits et déchets agricoles et alimentaires.
  4. Développer une alimentation de qualité accessible à tous, en favorisant l’éducation alimentaire et la sensibilisation à l’alimentation durable, en luttant contre la précarité alimentaire et en favorisant le pouvoir d’agir des citoyens sur leur alimentation

Vous avez un projet ?

L’objectif de l’appel à projets « Nourrir durablement le territoire de Thau » est de soutenir l’émergence de projets agricoles et alimentaires en faveur d’une alimentation locale de qualité et solidaire.

L’ambition de cet appel à projets est d’aider des porteurs de projets dans leur phase de structuration ou de développement en permettant de couvrir des premiers besoins.

L’aide apportée doit contribuer à la concrétisation d’actions et leur ancrage sur le territoire des communautés d’’agglomération Sète Agglopôle Méditerranée et Hérault Méditerranée.

La thématique des projets devra s’intégrer dans un des axes du PAT. Les projets pourront être portés par des associations loi 1901, des coopératives, des entreprises commerciales (prioritairement reconnues ESS), des TPE ou microentreprises.

Le calendrier de l’appel à projets

Les porteurs de projet ont jusqu’au 04 décembre 2022 pour déposer un dossier. Un jury, constitué de différents partenaires du PAT se chargera de la sélection des dossiers. La réalisation des projets retenus devra se faire d’ici la fin de l’année 2023.

  • Lancement de l’appel à projets : 28 octobre 2022
  • Date limite d’envoi des réponses : 04 décembre 2022
  • Jury de sélection : début janvier 2023
  • Annonce des projets retenus : fin janvier 2023
  • Période de réalisation des projets : de février à novembre 2023
  • Le cahier des charges et le formulaire de réponse à l’appel à projets sont disponibles sur le site du SMBT ci-dessous en téléchargement

Les documents relatifs à l’appel à projets

  1. Télécharger le cahier des charges : Cliquez ici !
  2. Télécharger ci-dessous le formulaire à remplir (deux formats disponibles – un seul document à compléter) :

Ces documents sont à envoyer complétés à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Il s’inscrit dans le cadre du Projet Alimentaire Territorial de Thau porté par le Syndicat mixte du bassin de Thau qui vise la mise en place d’une politique locale permettant de développer une agriculture durable et une alimentation de qualité accessible à tous, en rapprochant les différents acteurs (producteurs, transformateurs, distributeurs, collectivités territoriales, acteurs de la société civile et consommateurs).

Moustiques : « Zéro éclosion, zéro invasion »

EID_CAMPAGNE_2021_AFFICHE-GENERIQUEUne nouvelle campagne préventive de lutte contre la prolifération du moustique-tigre.

Si le moustique-tigre (Aedes albopictus) relève d’une préoccupation de « santé publique », du fait de sa capacité à transmettre potentiellement des maladies telles que le chikungunya, la dengue ou le Zika – volet pris en charge par les ARS via la mise en œuvre de traitements de lutte antivectorielle (LAV) –, il suscite surtout un sentiment de gêne prégnant dû à son caractère très nuisant et, pour ce motif, une forte demande sociale.

L’EID Méditerranée est directement concernée par ce volet « nuisance », en raison à la fois de ses compétences entomologiques, de son expérience dans la lutte contre les moustiques et du parasitage provoqué par le moustique-tigre de la perception de l’efficacité des traitements qu’elle effectue régulièrement, depuis plus de 60 ans, contre les espèces nuisantes traditionnelles issues des zones humides littorales.EID_55CAMPAGNE_2021_CHECK-LIST

Le moustique-tigre, lui, se développe en milieu urbain, au plus proche des habitants, pondant sur les parois de tous récipients, souvent de petite taille, pouvant recueillir de l’eau. Situations que l’on trouve principalement au sein des domiciles, en extérieur : cours, terrasses, balcons, jardins… Leur multitude et leur caractère aléatoire dans l’espace et dans le temps rendent inopérante une stratégie de lutte antilarvaire comparable à celle appliquée aux espèces nuisantes traditionnelles issues des zones humides, faisant de la mobilisation sociale des mêmes habitants la méthode centrale de lutte contre la prolifération du moustique-tigre.

C’est pourquoi, depuis son installation dans notre région, en 2011, l’EID-Med a développé et mis en œuvre plusieurs campagnes de sensibilisation visant à mobiliser les citoyens autour de cette problématique. Cette année, cette ligne communicationnelle fait peau neuve : nouvelle accroche, nouvelle identité visuelle. Des supports informatifs revisités seront mis à la disposition des populations, via les communes, sur les territoires relevant de la zone d’action de l’EID-Med.

La lutte contre sa nuisance et son risque sanitaire  est un défi collectif  fait de bons réflexes individuels.        

Cliquez sur les images pour les agrandir… Merci…

 

eid22Captureeid333Capture

 

La Semaine de la réduction des déchets à La Palanquée

 
La Palanquée inspire et accompagne vos initiatives économiques,
écologiques et solidaires par la découverte et le faire-ensemble.
Événements à la une
Game Jam #2  : Derniers jours pour s'inscrire !
Weekend du 5 & 6 novembre - 10h-18h
Le FabLab organise sa 2e Game Jam à La Palanquée. Entre code et création numérique, ce challenge ludique a pour objectif de créer un jeu vidéo en 48h et en équipe. Vous serez accompagné par Robin, un développeur professionnel pour : dessiner les scènes du jeu, composer la musique et l’ambiance sonore, coder des parties du jeu avec le logiciel Godot Engine.
▸ À partir de 15 ans (adultes bienvenus !) /  Tarif : 20€
▸ Inscriptions (jusqu'au 31/10)  : 04 69 96 60 40 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Semaine européenne de la réduction des déchets
Du 21 au 25 novembre
La Palanquée s’inscrit dans ce temps fort pour mettre en lumière et essaimer les bonnes pratiques de production et de consommation en faveur de la réduction des déchets. Le FabLab et le Café cantine s’associent aux porteuses de projet de l’incubateur et associations du territoire, pour vous proposer une soirée inspirante avec le témoignage de 3 entreprises de l’Économie sociale et solidaire, des animations et des ateliers sur ce thème. Au programme : collecte de jouets et de vêtements, recyclage et transformation de bouchons en plastique, sensibilisation au recyclage avec Kimiyo, récup et créations de Noël, ressourcerie éphémère, atelier compostage avec le CPIE...
Événement inscrit dans le cadre du Mois de l’Économie Sociale et Solidaire.
Plus d’infos
Expo Dugudus
Les entreprises innovantes de l'ESS

Jusqu'au 2 décembre
Venez découvrir les affiches colorées et engagées réalisées par l’illustrateur Dugudus pour les différents lauréats du Prix de l’inspiration de l’ ESS organisé chaque année par la Fondation Crédit Coopératif.  Cette exposition a pour ambition de présenter de nombreuses initiatives innovantes et inspirantes, agissant sur le terrain.
Exposition organisée en partenariat avec le Labo de l'ESS et dans le cadre du Mois de l'ESS.
FabLab / Pôle numérique
Soirées OpenLab : temps de fabrication partagée !
Tous les jeudis soirs, le FabLab reste ouvert jusqu’à 21h. Temps d’échange pour partager idées, projets, prototypes, rencontrer d'autres membres de la communauté maker et s’initier à des logiciels ou des machines. Service de restauration sur place avec le Café cantine.
Les animations du mois :
- 3/11 - 18h30-20h :

L'agenda des événements

Jeu. 3/11
Apéro afterwork & OpenLab

Réseauter & fabriquer
+
Sam. 5/11
Atelier du lien

Représenter l'or à la gouache
+
Sam 5/11
Atelier du lien

Fabrication de carnet - Reliure dos carré
+
5 & 6/11
Game Jam #2

48h pour créer un jeu vidéo
+
Lun. 7/11
Atelier du Lien

Dessin de modèles vivants
+
Jeu. 10/11
Apéro afterwork & OpenLab

Réseauter & fabriquer
+
Jeu. 17/11
Apéro afterwork & OpenLab

Réseauter & fabriquer
+

21-25/11
Semaine européenne de la réduction
des déchets

Soirée inspirante, ateliers, sensibilisation

Le Forum des initiatives alimentaires "De la terre à la mer" se tiendra bientôt à Pézenas !

Le Forum des initiatives alimentaires

"De la terre à la mer" se tiendra bientôt à Pézenas !

>  Le samedi 19 novembre, le Syndicat mixte du bassin de Thau organise à Pézenas, en partenariat avec la ville et la Communauté d’agglomération Hérault Méditerranée, le Forum des initiatives alimentaires "De la terre à la mer".

 

Le renforcement du lien Terre-Mer est un objectif et un atout fort de ce projet pour le territoire.

 

Cet événement s’inscrit dans le cadre du Projet Alimentaire Territorial (PAT) en construction sur le territoire conjoint de Sète Agglopôle Méditerranée et de la Communauté d’agglomération Hérault Méditerranée.

 

De nombreuses découvertes au programme, au cœur du marché bio. Le SMBT et les structures locales présentes partiront à la rencontre des citoyens à l'occasion de ce forum...

 

C’est parti pour les « ballets aériens » des étourneaux

 

« On en compte un par étoile. Ça fait nombre. Ça fait nombre. Assez pour éteindre le jour. Car ils sont noirs comme les ombres. Ils sont des ombres. En vérité. Ils sont les ombres des étoiles. Il y en a autant que d’étoiles. Et ils nous privent du jour quand, versés à plein panier, ils se balancent dans l’air. Comme autant d’abeilles folles. Comme voile en tempête. Tourne, que tu tourneras, ils sont des nuages en tourbillon. Et nous amènent la nuit. Et puis, d’un coup, nous la dérobent, et nous rendent le soleil. Pour mieux nous l’effacer. Et dans le jour, ils sont là pour nous faire souvenir du grand vivier des étoiles. Au cas où nous l’oublierions. »

Voici ce qu’écrivait un auteur occitan montpelliérain, Max Rouquette, à propos des étourneaux.

Un modèle mathématique : vous pouvez aisément les observer le soir à l'heure du coucher de soleil depuis quelques jours. c’est magnifique.

Mais il faut savoir que leurs déplacements suivent un modèle mathématique :

https://blogs.futura-sciences.com/lehning/2018/09/24/les-vols-detourneaux/

Voir une vidéo :

Et une autre en Ecosse : Des milliers d’étourneaux présentent un spectacle fascinant dans le ciel

Car à ce jour,  les « vrais » oiseaux migrateurs, sont quasiment partis ou vont partir, même s’il restent encore quelques passereaux (Fauvettes par exemple) qui font le plein d’énergie dans les arbustes à baies avant d’entamer le grand voyage, quelques Hirondelles retardataires qui vite, vite, regagneront l’Afrique (à raison de 1000km par jours). Et en ce moment, on peut entendre (de jour comme de nuit) les drôles de cris des Grues cendrés qui descendent des pays nordiques jusqu’en Espagne pour passer l’hiver.

Par contre, en cette saison, régulièrement dans le ciel, l’on peut observer des rassemblements postnuptiaux d’Étourneaux sansonnets et de Choucas des Tours.

Ces rassemblements sont impressionnants mais néanmoins tout à fait normaux.

Pour Valérian Tabard, de la LPO de Villeveyrac : « Les individus quittent les sites de nidification sur lesquels ils avaient un comportement territorial et changent de stratégie en devenant grégaires à l’automne et durant tout l’hiver. Jeunes et adultes se rassemblent ainsi afin d’éviter les prédateurs, des voisins des pays nordiques se joignent également aux oiseaux autochtones.

Cette migration partielle (communale, régionale ou européenne) permet par exemple pour le cas des étourneaux de faire bénéficier aux agriculteurs de véritables « insecticides gratuits et biologiques » vu que ces volatiles vont débarrasser les champs de divers ravageurs. Malheureusement la source de chaleur dégagée par les villes et la quasi absence de prédateurs sur ces sites favorisent la création de dortoirs avec les nuisances que l’on connait (fientes, odeurs, bruits,…).

La LPO préconise donc des méthodes d’effarouchement à mettre en place avant et pendant la période d’installation en septembre afin de créer un climat d’insécurité pour les oiseaux qui vont choisir un autre secteur pour s’installer.

Après le mois d’octobre, il est bien souvent trop tard pour intervenir.

Et le problème est bien souvent reporté sur le quartier d’à côté… »

Malgré ces quelques nuisances, les ballets aériens que nous offrent ces volatiles sont de véritables tableaux vivants.