Environnement

L’ancienne décharge reconvertie en un parc photovoltaïque au sol

L’ancienne décharge de la Garrigue Haute, située route de Coussergues, propriété du Sictom Agde-Pézenas, qui l’a déjà en partie réhabilité, accueillera, après les travaux en cours, une centrale photovoltaïque au sol sur 4,7 hectares. Le projet de Bessan a été lauréat de l'appel d'offres national de la filière photovoltaïque au sol lancé par la Commission de Régulation de l'Energie en 2016. Les travaux confiés à la société spécialisée Quadran, sont actuellement en cours de réalisation.

Le projet initial, réduit à la demande des services de la préfecture, se cantonne désormais à l’ancienne décharge et non à tous les terrains. Cependant il demeure intéressant et particulièrement original, puisqu’il se base sur un financement participatif et propose des opportunités d'investissement aux habitants des départements d'implantation et limitrophes des projets, et est ouvert à tous les citoyens, via la plateforme Lendosphère, consultable à l’adresse suivante : www.lendosphere.com/les-projets/financement-d-une-centrale-solaire-sur-une-ancienne.

C’est un bel exemple de reconversion d’un site industriel pour lequel la municipalité bessanaise a grandement œuvré, comme le souligne Stéphane Pépin-Bonet, maire de Bessan : « Cette reconversion d'un site très dégradé est un bel exemple de développement durable à la fois concret et ambitieux. De plus, le financement participatif permettra aux habitants de la commune et des communes voisines de participer à la transition énergétique en investissant dans ce projet ».

Le Manta, un navire révolutionnaire pour nettoyer les océans

Le MANTA est le premier navire hauturier capable de collecter en grande quantité les macro-déchets plastiques qui flottent sur les océans.

"Concentrant dans sa conception les technologies les plus innovantes en matière de production d’énergie propre, il est autonome et bénéficie d’une manœuvrabilité optimale lui permettant d’intervenir rapidement dans les zones les plus fortement polluées, aussi bien en haute mer que le long des côtes ou dans les estuaires des 10 grands fleuves d’où proviendrait 90 % de la pollution plastique déversée dans les océans." Précise Sea Cleaners ( https://www.theseacleaners.org/fr/le-manta-2/)

POUR RÉDUIRE LA POLLUTION PLASTIQUE OCÉANIQUE

Dans l’attente que les solutions préventives de captation et de traitement terrestres s’avèrent plus efficaces, ils ont fait le choix de collecter en grande quantité et au plus près des sources de pollution, les macro-déchets plastiques déversés dans les océans avant qu’ils ne se dégradent ou qu’ils disparaissent au fond de l’océan, polluant durablement tout l’écosystème marin qui absorbe les toxiques dégagés.

 

La pollution plastique océanique

Une catastrophe écologique planétaire

Il a un système de collecte inédit en mer : le système de collecte de déchets est l’objet de toutes les attentions. Les bureaux d’étude sont mobilisés pour mettre au point une solution innovante et efficace. Les 3 collecteurs, situés entre les coques du navire, auront la capacité de ramener rapidement les déchets à bord vers l’unité de tri manuel.

Pour tout savoir : https://www.theseacleaners.org/fr/

Surveillance active du littoral héraultais suite à la suspicion de résidus d'hydrocarbures

 Surveillance active du littoral héraultais suite à la suspicion de résidus d'hydrocarbures épars sur quelques plages du littoral est de l'Hérault

Quelques éléments de petites tailles qui pourraient être des résidus d'hydrocarbure ont été signalées sur les plages de Carnon et de Villeneuve - lès - Maguelone .

Jeudi 8 novembre, la direction départementale des territoires et de la mer de l'Hérault ( DDTM 34) et la gendarmerie maritime se sont rendues sur place : le phénomène apparaît modéré et peu étendu. Il ne nécessite pas le déclenchement du plan POLMAR Terre.

Pour éviter toute méprise avec d’autres phénomènes, la gendarmerie a procédé à des prélèvements en vue d'analyses pour déterminer la nature des résidus et savoir si elles sont liées à l'accident maritime qui s'est produit le 7 octobre dernier au large du Cap Corse. Le navire porte - conteneurs Virginia avait été percuté par un navire roulier et du carburant s'était échappé de ses soutes et avait réussi à gagner le littoral du Var et des Bouches - du - Rhône.

Les collectivités littorales avaient été informées en milieu de semaine de la possibilité de l'arrivée de la fin de la nappe polluante et les avait appelées à la vigilance. Dans tous les cas, les produits de cette fin de nappe sont maintenant fragmentés, solidifiés et agglomérés avec des végétaux.

Leur impact est désormais de faible ampleur. A cette occasion les précautions d’usage en cas de pollution sont rappelées : en cas de constat en mer ou sur terre de la présence d’une pollution sous la forme de boulettes d’hydrocarbures ou d’irisation, il convient de ne pas la toucher et d’en informer immédiatement les services de secours compétents :

- Pour la mer, le CROSS Méditerranée sur VHF 16 ou au 196

- Pour la terre, le 112 et la commune concernée.

Opération "Nettoyons la nature" le 10 novembre

Une matinée organisée par les associations de St Geniès - dont le Sel de Bérange  - pour le « Nettoyage de la campagne St Geniéroise » aura lieu le Samedi 10 Novembre 2018 : collecte des dépôts sauvages de matériaux, papiers, cartons, plastiques, verres, déchets en tous genres.

Suite à la journée internationale en faveur de l'environnement du 15 septembre 2018,

Le rendez-vous est fixé à 8h45 devant la Maison pour tous.

Départ vers 09h00 sur les différents sites de la commune. La distribution des sites se fera le matin même.

Retour vers 11h/11h30
Dépôt à la déchèterie de St Brès.

Apéro et repas tirés du sac à l’issue de la matinée.

Tout le monde peut y participer, même les enfants !

Le S.E.L. du Bérange est le « Système d’Echange Local » de Sussargues, St Geniès des Mourgues, Beaulieu et des villages environnants de la métropole de Montpellier.

Renseignements : 04 67 86 52 86

Opération «Berges propres au Barrou »

Ce 6 novembre, un grand nettoyage des berges du quartier a été organisé à l'initiative de l'association Quartier du Barrou en partenariat avec le lycée de la Mer Paul-Bousquet de Sète, en présence de nombreux élus.

Une première opération s'est déroulée de 8h30 à 12 heures, place Bir-Hakeim pour débarrasser l'anse du Barrou d'un maximum de déchets. La seconde intervention a eu lieu sur la berge nord-ouest, depuis la place Marcel-Soum, dès 13h30 jusqu'à 17 heures, côté nord-est jusqu'au port conchylicole, côté sud-ouest en direction de la base nautique municipale jusqu'au canal Saint-Joseph pour terminer au niveau de la crèche des Hippocampes.

En lien avec le suivi de la qualité des herbiers de zostères, les étudiants en BTS de seconde année du Lycée de la Mer ont procédé sur une fraction des zones, «Etang noir» le matin et «berge nord ouest» l'après midi, à un suivi sélectif des déchets selon le protocole «Ospar», une méthodologie de ramassage et une nomenclature de tri et de décompte de déchets qui permet de mesurer l’évolution quantitative et qualitative des échouages et de mettre en place des mesures ciblées tout en mesurant leurs effets.

 

5 Vautours fauves ont retrouvé leur liberté

Avec la LPO, 5 Vautours fauves ont retrouvé leur liberté samedi à la Maison du Grand Site du Cirque de Navacelles.

Venant d'Agde, Palavas, Collioure, Caux ou encore de Baixas, il s'agissait de jeunes oiseaux erratiques retrouvés affaiblis. Après être restés entre 1 mois et 2 semaines dans notre centre de sauvegarde pour reprendre des forces, ils ont finalement été relâchés avec succès.

Trois d'entre eux étaient très impatients, ils ont directement pris leur envol. Pour les deux autres, le départ fut beaucoup plus timide.

Nous leurs souhaitons une belle et longue vie !

https://www.facebook.com/CSFS34/videos/330333074413954/?t=40

Sète : Les jeunes du CLJ aux petits soins pour l’environnement

Le centre de loisirs de la Police nationale (CLJ) mettait en place un chantier éducatif environnemental à destination des adolescents de l’Ile de Thau pendant les vacances de la Toussaint. Les jeunes de 11 à 17 ans ont procédé au nettoyage des berges de l’Ile de Thau et des Salins avant d’embarquer sur bateau pour suivre le trajet des déchets récoltés jusqu’à Port Camargue. Pour récompenser ce travail, le CLJ avait élaboré, en parallèle, tout un programme culturel, ludique et sportif.

berges de Thau 1

Une action portée par Sète Agglopôle Méditerranée, sous le nom de « Vivre son environnement », à laquelle se sont greffées de nombreuses activités avec le soutien de la Ville et des associations sétoises. « L’intérêt était de montrer tout le circuit de recyclage aux jeunes en leur donnant aussi la possibilité de découvrir la navigation » précise Laurent Aspe, directeur du CLJ. Cette partie était assurée par l’association sétoise « Cap au large ».

D’autres activités ont aussi été organisées comme une visite du MIAM, un atelier pour découvrir l’équitation, avec l’association « La matrice de Thau », du soft-volley en partenariat avec l’Arago, ou un atelier confection de gâteaux avec des personnes âgées de la maison de retraite de l’Ile de Thau. Les jeunes ont même eu le privilège de découvrir les décors des séries télévisées « Candice Renoir » et « Demain nous appartient ».

Quand on demande aux adolescents s’ils ont été encouragés par leurs parents à s’inscrire au CLJ, ils s’empressent de préciser qu’ils sont venus de leur propre initiative. « Je préfère venir ici que rester regarder la télé à la maison » ajoute Ilhem, jeune fille de 13 ans habitant l’Ile de Thau. Pour Laurent Aspe, c’est une réussite, le CLJ parvenant à « créer un lien affectif avec les jeunes » et à « ne pas les laisser oisifs ».

La Ville apportait son soutien avec la mise à disposition d’un local d’accueil pour les enfants et le prêt d’un véhicule par le centre social Gabino. La médiathèque et la MJC La Passerelle étaient aussi de la partie. C’est à la Passerelle justement que les jeunes participaient à un « street workout », réalisé avec l’association « Ironbars », mercredi 31 octobre. Un parcours sportif mêlant pompes, tractions et breakdance. Au total, 55 jeunes s’étaient inscrits aux « vacances du CLJ ».

Que faire si…. vous découvrez une tortue échouée en mer ?

Le Réseau des Tortues Marines de Méditerranée Française (RTMMF), est une commission de la SHF qui a pour mission de recueillir des informations sur les tortues marines fréquentant les eaux françaises de Méditerranée à des fins scientifiques et de conservation.


Le RTMMF est la seule instance habilitée à former des observateurs et à leur attribuer des cartes vertes leur autorisant toute intervention sur les tortues marines sur l’ensemble des côtes méditerranéennes françaises.

Avec l’appui de ses partenaires institutionnels ou associatifs, le RTMMF réalise des actions de sensibilisation pour le grand public et les acteurs professionnels de la mer.
 

Le CESTMED et les centres de transit

Les missions du RTMMF sont complétées par le CESTMED, centre de sauvetage agrée au Grau du Roi et les centres de transit situés tout au long du littorial, chargés de recueillir les tortues marines nécessitant des soins avant d’être relâchés en milieu naturel sous la responsabilité du RTMMF.

Plus d’info : www.cestmed.org

Que faire si…. vous découvrez une tortue échouée en mer ?

 
Notez
  1. Le type de la tortue
  2. L'état de l'animal (vivant, blessé, mort)
  3. Le lieu-dit ou la position géographique

 

Contactez le RTMMF
  • Au 06.64.79.54.23 pour la Méditerranée continentale
  • Au 06.09.38.81.03 pour la Corse
  • Par mail :Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Ou par les pompiers (18 ou 112)
  • Ou le CROSS Med (04.95.20.13.63)

 

Appelez le CESTMEd si l'animal est blessé

Au 04.66.51.67.37 ou au 06.24.47.51.55


 

Que faire si…. vous avez capturé une tortue accidentellement ?

 cesthfyg

 

Appelez le CESTMed au plus tôt :

 

  • au 06 66 51 57 37
  • ou au 06 24 47 51 55

 

 

6 novembre : opération "Berges propres au Barrou"

A l'initiative de l'Association Quartier du Barrou en partenariat avec le Lycée de la Mer Paul Bousquet de Sète, sera organisé le mardi 6 novembre 2018 un grand nettoyage des berges du quartier.

 La première opération aura lieu de 8h30 à 12 heures, Place Bir-Hakeim aura pour but de collecter le maximum de déchets présents dans l'anse du Barrou.

 La seconde intervention aura lieu sur la berge Nord-Ouest depuis la Place Marcel Soum, dès 13h30 jusqu'à 17 heures, côté Nord-Est jusqu'au Port conchylicole, côté Sud-Ouest en direction de la base nautique municipale jusqu'au Canal Saint-Joseph pour terminer à la garderie des Hippocampes.

 Les étudiants en BTS de seconde année du Lycée de la Mer procéderont à un suivi sélectif des déchets selon le protocole " Ospar ", sur une fraction des zones , « Etang noir » le matin et « berge nord ouest » l'après midi, en lien avec le suivi de la qualité des herbiers de zostères.

 Chaque personne est invitée à venir équipée de ses bottes et gants personnels.

 En cas d'aléa climatique, l'opération sera reportée au mardi 13 novembre, mêmes heures et lieux.rounCapture