Environnement

Lpo : que faire pour la faune sauvage en détresse

Etes vous certain que l’animal soit en détresse ?

Adulte : l’animal est prostré ou ébouriffé au sol, les yeux mi-clos et/ou l’animal est blessé, saigne, boîte ou a une aile qui pend.

Jeune : les parents n’ont pas été vus dans les 3 dernières heures autour du jeune.

ATTENTION 

Cas d’un rapace nocturne (Chevêche d’Athéna, Chouette hulotte, Petit-duc scops, Hibou moyen-duc, Grand-duc d’Europe) : les jeunes sortent très tôt du nid afin de découvrir leur environnement. Si le jeune n’est pas en danger immédiat (pas de prédateur, loin de la route…), il est important de laisser l’oiseau là où vous l’avez trouvé en hauteur.

Cas du Hérisson d’Europe : si un individu est observé en plein jour, il doit être rapidement conduit au centre de sauvegarde. Cas de l’Écureuil : si un individu est observé au sol, affaibli et si vous pouvez l’approcher, direction le centre de sauvegarde.

Cas des Martinets noirs : ces oiseaux sont de véritables voltigeurs qui mangent, dorment en vol. Si vous observez un adulte n’étant pas blessé au sol, vous pouvez l’aider à s’envoler. Si c'est un jeune vous devez contacter un centre de sauvegarde.

Cas Chauve-souris : si la colonie est connue et que le petit a moins de 15 jours (sans poils) gardez provisoirement l’animal dans un endroit frais bien fermé. Le soir venu le placer dans un « arbre à chauve-souris » afin que la mère puisse venir le récupérer. Si le petit a un plus de 15 jours (trop gros pour être récupéré par la mère) gardez provisoirement l’animal dans un endroit au frais bien fermé avec un accès direct à la colonie afin que le petit puisse grimper et retrouver sa famille.

Si la colonie n’est pas connue, amenez le jusqu'au centre de sauvegarde.

Dans tous les cas si l'animal est en détresse ce qu'il faut faire : http://herault.lpo.fr/secourir/

Un bel abri à reptiles pour La Fête de la Nature!

 L’image contient peut-être : 1 personne, plein air
Les animations se poursuivent cette semaine : hier et ce soir les deux sorties de découvertes des oiseaux et des insectes nocturnes étaient complètes, le stand au collège du Pic Saint Loup a eu du succès, il reste des places pour la découverte des chauves-souris de vendredi, les chants d'oiseaux samedi et la balade en garrigues ce dimanche (http://herault.lpo.fr/agenda).

Nous avons accueilli 20 salariés de la Caisse d'Épargne au sein de notre jardin pédagogique, ils nous ont aidé à aménager un abris à reptiles avec site de ponte.
L'animation proposée ensuite au public en fin d'après-midi à permis d'observer à proximité un magnifique Lézard ocellé et une couleuvre de Montpellier.

Un nouvel aménagement à découvrir sans faute samedi de 13h à 19h dans le cadre de la fête de la nature au Centre de Sauvegarde de la Faune Sauvage - LPO Hérault !

Opération de nettoyage sur le massif de la Gardiole


Le Syndicat mixte de la Gardiole, composé de Sète agglopôle méditerranée et de la commune de Fabrègues, organise une opération de nettoyage sur le massif de la Gardiole ce samedi 26 mai, de 9h à 12h.

Cette opération se déroule en collaboration avec les communes riveraines du massif, Balaruc-le-Vieux, Balaruc-les-Bains, Fabrègues, Frontignan, Gigean, Mireval, Vic-la-Gardiole, avec la participation de volontaires citoyens notamment issus d’associations locales souhaitant participer à cet événement.

C’est pourquoi, nous sollicitons la participation de tous pour venir partager un moment citoyen et convivial.

Munissez vous de gants et venez nous rejoindre samedi 14 avril 2018, à 9h, sur le parking du Col de la Tortue (RD 114). Durée 9h - 12h, avec apéritif sur place ensuite.

dispositif pédagogique "faune sauvage en détresse" de la LPO

Le dispositif pédagogique "faune sauvage en détresse" se poursuit avec la LPO.
Quelles sont les causes d'accueil de la faune en centre de sauvegarde? Que peut faire le public pour limiter ces dangers dans son environnement proche?

vautCapture


Le dispositif soutenu par des collectivités locales et territoriales et services de l'état permet à la LPO de rencontrer le public sur stand, en milieu scolaire ou à l'occasion de relâchés publics afin de sensibiliser à une meilleure cohabitation avec la faune : http://herault.lpo.fr/dispositif-pedagogique-faune-sauvage-…


  Ce fut le cas durant la fête de la transhumance qui a accueilli la LPO qui remercie M.Baëza, adjoint à l'environnement de la ville de Mèze, pour ces belles images du relâché d'une Buse variable soignée au Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage - LPO Hérault

Pour voir le film vidéo : https://www.facebook.com/thierry.baeza/videos/10215501625278621/?t=27

La Fête de la Nature au centre de sauvegarde

Sortie de terrain, Atelier, Conférence/débat, Stand, Exposition

A VILLEVEYRAC. Le 26 Mai 2018 de 13 h 00 à 19 h 00

Dans le cadre du Festival de la biodiversité de Thau, retrouvez la LPO et d'autres structures associatives membres du CPIE Bassin de Thau au jardin pédagogique du Centre de Sauvegarde de la Faune Sauvage de Villeveyrac.

Au programme :
- visites du jardin pédagogique
- conférences naturalistes
- contes proposés par la compagnie de l'empreinte sur le thème "voir l'invisible" (dès 16h)
- stand d'animation et de présentation des activités du centre de sauvegarde
- stand d'animation "sentinelles de la mer" proposé par le CPIE
- stand de présentation des Refuges LPO et d'animation sur la biodiversité de proximité
- stand d'animation sur les espèces remarquables du site Natura2000 "plaine de Villeveyrac-Montagnac"
- stand d'animation sur la Réserve Naturelle Nationale du Bagnas proposé par l'association ADENA
Le programme complet : http://www.cpiebassindethau.fr/wp-content/uploads/2018/05/Livret-Festival-Biodiversit%C3%A9-2018_web.pdf


Lieu de rendez-vous : Centre de Sauvegarde de la Faune Sauvage - 15, rue du Faucon crécerellette, les cigales, route de Loupian

Responsable : Valérian TABARD, Coordonnateur pédagogique et chargé de vie associative

Gratuit

Renseignements :

LPO - Hérault
15, Rue du Faucon crécerellette
Les Cigales, Route de Loupian
Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage
34560 VILLEVEYRAC
04.67.78.76.24

LPO : c’est reparti pour les enquêtes rapaces!

feathers with flying birds, vectorLes inventaires participatifs pour recenser les rapaces se poursuivent en 2018. Deux inventaires sont proposés :

-L'observatoire rapaces diurnes

-L'enquête rapaces nocturnes

-L'observatoire rapaces diurnes : les suivis consistent à prospecter des surfaces de 25 km² (carrés de 5 km de côté) à la recherche de rapaces diurnes et de noter le nombre d'individus par espèces en relevant les possibles indices de nidification. Ces prospections se font en période de reproduction, généralement entre mars et juin.

Dans l'Hérault, 5 carrés sont concernés par le suivi 2018. Ils se situent dans les secteurs des communes suivantes: -Rosis/Castanet-le-Haut -- La Tour-sur-Orb -- Clapiers/Montpellier -- Prades-sur-Vernazobre -- Poussan/Balaruc

L'enquête rapaces nocturnes : les suivis consistent à prospecter des surfaces de 25 km² (carrés de 5 km de côté) selon un protocole particulier: 25 points d'écoute sont à réaliser dans chacun des 25 sous-carré de 1 km² composant le carré. Ces points d'écoute doivent se faire à partir de 30 minutes suivant le coucher du soleil. Il faut compter en moyenne 3 soirs pour faire ces 25 points d'écoute.

Ce protocole doit être répété en deux sessions. Une première session doit être faite entre le 1er février et le 1er mars. Une deuxième session doit être faite entre le 15 mai et le 15 juin. Dans l'Hérault, les carrés concernés par le suivi 2018 se situent dans les secteurs des communes suivantes: Riols - Rosis - Vernazobre - Oupia - Prades-sur-Vernazobre - Lespignan - Murviel-les-Béziers - La-Tour-sur-Orb - Pégairolles-de-l'Escalette - Octon - Alignan-du-Vent - Portiragnes - Agde - Saint-Maurice-Navacelles - Brissac - Montarnaud - Poussan - Valflaunès - Lansargues Cet observatoire des rapaces est coordonné par la LPO Mission Rapaces, sous la responsabilité scientifique du CNRS de Chizé.

Vous pouvez trouver tous les renseignements sur le site de l'observatoire: http://observatoire-rapaces.lpo.fr

Les données récoltées par ces inventaires participatifs permettront de mettre à jour la répartition des rapaces de France et d'identifier d'éventuelles tendances concernant les populations de certaines espèces.

La mobilisation bénévole est donc primordiale pour avoir le maximum de données.

Si vous souhaitez participer à l'une de ces enquêtes (ou les deux!) en prospectant un ou plusieurs carrés, contactez la LPO Hérault, coordinateur départemental: Thomas MARCHAL, 06.42.89.73.65 ou par mail, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Attention, ces inventaires ne sont pas destinés uniquement aux ornithologues professionnels, mais une connaissance minimale sur la reconnaissance des rapaces héraultais est tout de même requise.

Loupian va de l'avant pour les futures générations

médiathèque 005

C'est en présence de Monsieur le Maire de Loupian, Alain VIDAL et de son adjoint à la culture Monsieur Serge ALLIE que la projection à la médiathèque du merveilleux film de Yann ARTHUS-BERTRAND, "Planète Océan", s'est déroulée. 

Une petite quarantaine de personnes ainsi que des jeunes gens sont venus pour voir  le film mais aussi pour participer au débat très instructif mené d'une main d'experte par Sophie ARNAUD-HAOND chercheuse à l'IFREMER de SETE. 

Catherine CHAUZIT, présidente de l'Association Gardiens de Thau ses Ports et Lagune précise : " Je ne vous cache pas que mes appels à mettre en place des actions pour sensibiliser les citoyens afin de respecter l'environnement en évitant les déchets étaient destinés à nos élus…. Une belle surprise sur cette prise de conscience de Monsieur le maire et de son adjoint m'a permis de reprendre confiance envers nos dirigeants. En effet, ils sont conscients de ce grave problème et sont très vigilants sur ce sujet pour notre avenir à tous et particulièrement la future génération. Sensibiliser les enfants dès leur plus jeune âge est leur certitude pour que le monde arrive à changer sur nos manières de consommer et de respecter la nature."

"Toute la journée, Sophie ARNAUD a donné son énergie aux les élèves du collège pour les sensibiliser à la biodiversité marine par des diaporamas et explications adaptées aux enfants. Grand merci à la ville de Loupian pour nous avoir reçus ainsi qu'à Sophie ARNAUD pour le débat très instructif et passionnant. "

Vigilance dans l'Hérault avec les sept plathelminthes invasifs introduits en France

 Sept espèces de plathelminthes terrestres invasifs ont récemment été introduites en France : comment les reconnaître, quels risques font-elles courir, et que faire ?

Source Muséum National Histoire naturelle

Une fois n’est pas coutume, les animaux présentés ici ne nuisent pas à la santé des végétaux ! Enfin, pas directement. Mais certains ont une nuisibi - lité agronomique en décimant les vers de terre. D’autres peuvent déprécier la qualité de fruits et légumes. Sans compter leur toxicité propre et leur caractère invasif inquiétant pour la biodiversité.

 

plaplahjCapture

Sans compter leur toxicité propre et leur caractère invasif inquiétant pour la biodiversité. Les plathelminthes terrestres en général Il y en avait déjà en Europe, mais ils étaient discrets Les plathelminthes terrestres sont tous des prédateurs ou nécrophages qui se nourris - sent d’animaux variés de la faune du sol. il existe depuis longtemps des plathel - minthes terrestres en europe (Jones, 2005) y compris en France. Mais ce sont des ani - maux discrets et petits (10-20 mm de long, 1 mm de large).

ils appartiennent aux genres Rhynchodemus, comme Rhynchodemus syl - vaticus, ou Microplana, comme Microplana terrestris. Ces espèces locales, nécrophages ou prédatrices, mangent des petits invertébrés du sol (proies en rapport avec leur petite taille) et passent totalement inaperçues. Espèces invasives signalées depuis 2013 en France Mais ce ne sont pas ces plathelminthes terrestres indigènes qui sont l’objet de cet article. en revanche, plusieurs espèces de plathelminthes terrestres invasifs ont été détectées en France.

Certaines sont probablement présentes depuis quelques années, mais n’ont commencé à être répertoriées que depuis 2013. elles se distinguent de nos espèces locales par leur grande taille (30 à 50 mm, jusque 20-40 cm de long pour une espèce) et, souvent, leur prolifération impressionnante. Les plathelminthes terrestres invasifs ne s’attaquent pas aux plantes mais, en perturbant la biodiversité des animaux du sol, mettent en péril nos sols – en particulier en diminuant les populations de vers de terre. Pour certaines espèces, on a signalé un effet plus direct sur les productions agricoles car ces animaux ont tendance à envahir les fruits et légumes, les rendant moins appétissants. on compte quatre espèces de plathelminthes terrestres invasifs largement réparties sur le territoire français, et trois autres plus rares. Aucune de ces espèces n’est réglementée

 Le plus connu est le Bipalium kewense, une espèce hermaphrodite de plathelminthes de la famille des Bipaliidae.

Il se nourrit entre autres de vers de terre. Cependant son comportement n'a pas été entièrement étudié etle  Bipalium kewense pourrait se nourrir d'autres organismes.

Il serait endémique à l'Asie du Sud-Est mais l'espèce a été introduite accidentellement en Amérique du Nord et certains spécimens ont été repérés en France, notamment dans les Landes et dans les Pyrénées-Atlantiques.

Ce ver plat a des caractéristiques en commun avec B. adventitium (coloration et période d'incubation similaires). Ses progénitures sont cependant largement de plus grandes en taille.

Pour tout savoir sur ces plathelminthes terrestres invasifs :

http://isyeb.mnhn.fr/IMG/pdf/justine_et_al_-_les_7_plathelminthes_-_phytoma2014.pdf

plaCapture

JEA n-Lou Just InE*, J Ess ICA thév Enot** Et LEI

Où va flotter le pavillon bleu cette année ?

L'association qui développe le Pavillon Bleu depuis 1985 (office français de la Fondation pour l'Education à l'Environnement en Europe) change de nom et devient Teragir. Le Pavillon Bleu ancre son action dans l'Année Internationale du Tourisme Durable pour le Développement, proclamée par les Nations Unies. Le Blue Flag fête ses 30 ans d'existence au niveau international.

L'obtention du Pavillon Bleu est basée sur l'examen de deux types de critères :

- les critères essentiels : ils constituent le minimum exigé pour obtenir le Pavillon Bleu (sauf demande de dérogation motivée devant être validée par le jury national et approuvée par le jury international, souverain en la matière),
- les critères optionnels ou guides (pouvant devenir à terme impératifs).

Ces critères sont répartis en quatre catégories :

- les critères liés à l'éducation à l'environnement 
- les critères liés à l'environnement général ou la gestion du site
- les critères liés à la gestion des déchets
- les critères liés à la gestion de l'eau et du milieu

Télécharger la présentation des critères

Port de plaisance

Pour connaître le palmarès : http://www.pavillonbleu.org/table/palmares-2018/

Hérault Agde Grau d'Agde, La Tamarissière, Le Môle, Les Battuts, Plage Naturiste, Richelieu, Rochelongue, Saint Vincent, La Roquille, La Plagette
Hérault Clermont-l'Hérault Plage de Clermont-l'Hérault Lac du Salagou
Hérault Frontignan La Peyrade Entrée, Port Rive Ouest, Plaisanciers, Les Aresquiers, Port Rive Est
Hérault La Grande Motte Grand Travers, Plage du Couchant, Plage de la Rose des Sables, Saint Clair / Point Zéro
Hérault Marseillan Plage d'honneur, Robinson
Hérault Mauguio Carnon Carnon les Dunes (secteur grand travers), Carnon l'Avranche (De Grasse/Suffren), Carnon /Degrasse, Carnon Centre
Hérault Palavas les Flots Rive Gauche - Le Grec, Rive Droite - Saint Pierre, Rive Gauche - St Maurice, Rive Gauche - St Roch, Rive Droite - L'Albatros
Hérault Portiragnes La Redoute (Blockhaus), Le Bosquet
Hérault Sérignan Sérignan Plage
Hérault Sète Castellas, 3 Digues, Plage du Lido, Plage de la Fontaine, Lazaret, Plage de la Baleine
Hérault Valras Plage Les Mouettes, Casino, Poste de secours central, De Gaulle
Hérault Vias Farinette
Hérault Villeneuve les Maguelone Maguelone Est, Maguelone Ouest

Le Festival de la Biodiversité, c'est bientôt

Le Festival de la Biodiversité, du 23 au 27 mai 2018

Tous sentinelles de Thau !

Animations, sorties, ateliers pédagogiques, expositions, rencontres… 5 jours pour découvrir et s’impliquer dans des programmes de sciences participatives !

Organisé par le réseau CPIE du Bassin de Thau en partenariat avec le service Patrimoine de Sète Agglopôle Méditerranée, le Festival de la Biodiversité c’est une semaine d’animations, balades, expositions, ateliers et jeux pour mieux connaître la biodiversité et les milieux naturels du Bassin de Thau et des étangs palavasiens.
Devenez acteurs de la biodiversité en découvrant des programmes de sciences participatives lors de sorties organisées près de chez vous : plantes médicinales et aromatiques, oiseaux, abeilles, paysages, faune et flore sous-marine,… Profitez des différents événements pour tout connaître de la biodiversité du territoire et la préserver en devenant Sentinelles de Thau !
Apprenez à voir l’invisible et ainsi découvrir les merveilles que nous offre la nature…

5 jours, 28 animations

Téléchargez la programmation du festival

(certaines animations sont sur réservation. Inscrivez-vous au plus vite !)

Les oiseaux du littoral, préservés…

Le projet  lancé en 2013 et qui se termine aujourd’hui, avait pour objectif de protéger durablement un ensemble d’espèces d’oiseaux de mer du littoral méditerranéen : les laro-limicoles coloniaux (sternes, avocettes, mouettes…).  5 ans après, un bilan très positif peut être dressé.

lipCapture

Sète agglopôle méditerranée a respecté ses engagements avec la création de 3 îlots de 1200 m² et la restauration de 6 autres pour une superficie de 2500 m², notamment sur les salins de Villeroy et de Frontignan (investissement de 147 000 € sur 5 ans).

4 500 couples de différentes espèces ont ainsi pu être accueillis sur les 2 sites de l’agglopôle. Les salins de Villeroy accueillent par exemple aujourd’hui à eux seuls 82% des effectifs de sternes Caugek. Sur l’ensemble de la façade méditerranéenne, l’année 2017 représente une année record en termes d’effectifs reproducteurs, avec plus de 19 000 couples de laro-limicoles.  

Au-delà de ce projet, l’action et la surveillance continuent pour l’agglopôle qui s’engage à maintenir en bon état tous les ouvrages mis en place (îlots, martellières, mais aussi panneaux, plaques et logos sur les ouvrages) et sensibiliser le grand public pour limiter le dérangement des oiseaux sur ces zones.  

Avec l'APAVH, Joe, la fripouille , est à l'adoption

joeIMG_0437Après avoir alerté les vétérinaires, les dianes de chasse les plus proches, mis des annonces, il a bien fallu se rendre à l’évidence personne ne recherchait notre poilu ! Avec sa bouille de chien abandonné et son air de rien, on l’a tout d’abord appelé « Le Chien Marcel », et puis c’était un peu long alors ce fut « Plumeau » finalement 3 jours plus tard c’est Joe qui s’est imposé ! Et ça lui va super bien. Quand Joe est arrivé en famille d’accueil, il n’en menait pas large…les 8 autres chiens l’ont niflé, reniflé. Il était tout kiki à côté. Joe est typé Bleu de Gascogne, mais plutôt version mini! Le Bleu qui n’a pas grandi. Allez savoir pourquoi, il s’est pris d’affection pour le grand Roch qui fait environ 3 fois son poids ! Seulement les premiers temps Roch appréciait très moyennement ce zébulon qui le suivait partout alors il le lui a fait savoir avec force claquements de mâchoires et grognements…nous avons laissé faire. Encore une fois grogner est un mode de communication, même si nous avions peur que le gros nous le coupe en deux… Roch regardait Joe comme si c’était un insecte, un ouistiti qui l’agaçait...

» associations