Environnement

Une malle pour le lido

Dans le cadre de ses compétences, Sète agglopôle méditerranée développe des actions de sensibilisation, notamment dans les domaines de l’environnement naturel et urbain ainsi qu’au développement durable.

Le territoire de Thau agglo est caractérisé par une mosaïque de paysages comme les lidos, le massif de la Gardiole, les étangs. Sa façade maritime subit une importante érosion. Le lido, site d’exception, est plus que jamais menacé par cette érosion et fait l’objet depuis 2007 de grands travaux d’aménagement en vue de sa sauvegarde.

Ce projet phare suscite beaucoup d’intérêt et, régulièrement, Sète agglopôle méditerranée est sollicitée par des chercheurs, des journalistes et une grande majorité d’étudiants à partir du lycée pour des visites sur le terrain et des explications techniques sur les aménagements maritimes et terrestres.

Suite à toutes ces demandes, l'agglopôle souhaitait créer un outil pédagogique qui servirait de support de communication pour expliquer et comprendre de façon ludique la transformation du lido de Sète à Marseillan.

L’idée d’une maquette interactive véritable outil de vulgarisation, permettrait de raconter l’histoire de ce lido avant, puis de visualiser les travaux terrestres et les aménagements maritimes, pour comparer la plage actuelle et d’évaluer les conséquences de cette sauvegarde. Cet outil sera adapté à un public large : grand public, famille, scolaire et étudiant.

Cette consultation a pour objectif de désigner le candidat qui proposera une maquette la plus conforme et appropriée à nos attentes ainsi qu’une maquette papier (hors imprimerie)  « de carnet de voyage » outils d’évaluation qui accompagneront ce projet.

C’est vendredi le 25 mai, qu’aura lieu à partir de 9h à 11h30, à l’école Harun Tazieff, 3 rue des écoles, à Gigean le lancement de la présentation. Le candidat retenu est l’association « Les Ecologistes de l’Euzière » (avec comme co-traitant  Nicolas Gall). Le coût du projet : 22 060 € TTC. La livraison a eu lieu en février 2018. 

Entretien des cours d’eau : 1 tonne de déchets sur 1,2 km

soucCapture

 

En attendant le nouveau marché d'entretien des cours d'eau qui interviendra à l'été 2018, Sète agglopole Méditerranée a procédé au nettoyage du Bourbou à Loupian.

La quantité de déchets ramassée est considérable et témoigne de l'importance de sensibiliser les habitants à la protection des cours d'eau.

 
 

Zones conchylicoles : place à la concertation

 

 

Six réunions avec les professionnels des zones conchylicoles du bassin de Thau, 45 professionnels présents, 40 entretiens individuels, la phase de concertation sur l'étude du schéma d'aménagement des zones conchylicoles bat son plein. Pilotée par le Syndicat mixte du bassin de Thau, cette étude vise à mettre à plat les problématiques propres aux zones conchylicoles : accessibilité, voiries, sécurité, stationnement mais aussi complexité législative ou de gestion afin de proposer un schéma d'aménagement global et pour chaque port. Moderniser sans dénaturer est tout l'enjeu de cette étude qui vise aussi à consolider une identité conchylicole propre au bassin de Thau. 

barCapture

 
 

Tous acteurs de la préservation des espaces marins, lagunaires et littoraux

Sentinelles de la mer Occitanie

Le programme Sentinelles de la mer Occitanie, initié et porté par le CPIE Bassin de Thau, vise à relayer des projets de sciences participatives en mer, lagunes et littoral dans la région Occitanie. Véritable vitrine et espace d’échanges pour les porteurs de projets et gestionnaires, le programme souhaite mobiliser les observateurs citoyens pour contribuer à la science.

hippocampe mouchete_SDLM_A.Rybnikow

Après une phase test en 2015 pour relayer trois projets coordonné par le CPIE Bassin de Thau ( Hippo-THAU, BioLit et MedObs-Sub), le programme Sentinelles de la mer Occitanie relaie aujourd’hui 20 projets en sciences participatives portés par 16 structures. Ce travail, mené en concertation avec le réseau national Vigie-Mer vise à  donner une meilleure visibilité aux programmes existants et faciliter l’accès à la science participative pour tous les usagers de la mer par un calendrier des événements, une newsletter, un stand commun et un site vitrine (www.sentinellesdelamer-occitanie.fr). Sentinelles de la mer Occitanie permet ainsi de sensibiliser le public à la protection et à la valorisation du patrimoine naturel marin, tout en faisant découvrir leur territoire aux sentinelles.Comment participer

Vous êtes observateur ? Que vous soyez pêcheur, plaisancier, plongeur, promeneur ou un autre usager de la mer et du littoral vous pouvez participer au programme en vous rendant sur le site internet.

Vous êtes porteur de projet en sciences participatives ? Contactez l’équipe du programme (coordonnées ci-contre) pour intégrer la dynamique
⇒ 09.72.54.67.01 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Le réseau Sentinelles de la Mer Occitanie a organisé son premier festival en octobre 2017. 3 jours de rencontres, échanges, et sorties nature. Plus de 500 personnes ont répondu présents, un succès pour cette première édition.
En savoir plus

Petites sentinelles de la mer

Ce volet du programme Sentinelles de la mer Occitanie s’adresse aux enfants. L’objectif est de mieux connaître son territoire, la biodiversité, les acteurs, les usages et les métiers de la mer et des lagunes à travers des observations (laisses de mer, macro-déchets, …), des rencontres avec des gestionnaires, des professionnels, des sportifs, dégustation des produits locaux, présentation des techniques de pêches traditionnelles… Les élèves deviennent ainsi des observateurs, mais aussi des ambassadeurs actifs de leur environnement en sensibilisant les usagers rencontrés à la préservation des milieux.

LPO Villeveyrac : centre de soins en difficulté

Centre de soins en difficulté : aidez-les à sauver la faune sauvage !

La LPO a besoin de votre aide pour maintenir l'activité du Centre de Sauvegarde de la Faune Sauvage de Villeveyrac

 

Présentation du projet

Le Centre de Sauvegarde de la Faune Sauvage géré par la LPO Hérault sur la commune de Villeveyrac accueille gratuitement la faune sauvage en détresse.
Alors que les activités de soins du centre nécessitent un budget de plus de 130.000€ par an, notre association ne reçoit que 9% de subventions (2000€ de la ville de Montpellier et 10000€ de Sète Agglopôle Méditerranée) pour nous aider dans la réalisation de cette mission.

 

Ainsi, seuls les dons des particuliers et entreprises nous permettent de financer cette activité et ainsi prendre en charge les oiseaux et petits mammifères blessés et assurer un travail de médiation via une permanence téléphonique 7j/7 et 365 jours/an.

Origine du projet

Créé en 2012 par la LPO Hérault, le Centre de Sauvegarde de la Faune Sauvage a accueilli plus de 12500 animaux sauvages en détresse dont 90% d'oiseaux (environ 120 espèces allant du Roitelet pesant 5 grammes à l'imposant Vautour fauve de 2,70 mètres d'envergure) et 10% de petits mammifères ce qui le classe parmi les centres les plus importants de France.
Les causes d'arrivées sont assez diverses (dénichage, choc avec véhicule automobile, collision sur des vitres, botulisme, détention, prédation, chasse, braconnage, etc.).
Après avoir reçu les soins le temps nécessaire (parfois plusieurs semaines, voire plusieurs mois), une grande partie des pensionnaires est relâchée en milieu naturel et sans dépendance à l'homme.
Il réalise également une mission importante de médiation sur la faune sauvage. Il répond ainsi à plus de 5000 appels par an, afin d'apporter à tous publics les informations relatives à la cohabitation avec la faune sauvage, la gestion des désagréments, de la salubrité et des nuisances éventuelles. Il s'inscrit comme un acteur de premier ordre dans la formation des professionnels à la gestion de la faune sauvage et dans le suivi des risques sanitaires.

A quoi servira l'argent collecté ?

Afin d'éviter la fermeture du centre et dans l'attente de subventions de fonctionnement pérennes, les fonds recueillis permettront de continuer à financer le personnel, l'achat de nourriture, de médicaments, l'entretien des infrastructures et le transport des animaux.

A partir de 20€, un reçu fiscal vous sera délivré vous permettant de déduire de vos impôts 66% du montant de votre don.
Par exemple, un don de 100€ ne vous coûtera que 34€ après déduction fiscale

 

Planète Océan projeté à Loupian

oce11.06.2012.poster_Planet-Ocean_fr_webMardi 22 mai à 18H, les  « Gardiens de Thau ses Ports et sa Lagune » vous donnent rendez-vous.

à la médiathèque Stéphane Hessel de LOUPIAN,

pour la projection du film

" Planète Océan" de Yann ARTHUS-BERTRAND.

un débat suivra le film avec comme intervenant

Sophie ARNAUD-HAOND chercheuse à IFREMER.

L'entrée est gratuite mais sur inscription à la médiathèque au numéro suivant : 04.99.57.21.74 ou par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous pourrez aussi profiter de l'exposition "l'eau une ressource vitale" de Yann Arthus-Bertrand.

 

Avec des extraits du film, une sensibilisation sera effectuée l'après-midi auprès des élèves du collège.

Quand vient la nuit...

Gigean le 24 Mai 2018 de 19 h 00 à 22 h 30

Si l’abbaye est un patrimoine bien connu, la Gardiole abrite bien d’autres secrets. A la nuit tombée, ils vous seront délivrés...

Animation dans le cadre du Festival de la Biodiversité.

Ver luisant ©LPO Hérault

Lieu de rendez-vous : Abbaye Saint-Félix-de-Monceau

Responsable : Thomas Marchal, Animateur

Lampe de poche

Gratuit

Public concerné : Tout public

Accessible aux personnes handicapées : Non

Renseignements :

LPO - Hérault
15, Rue du Faucon crécerellette
Les Cigales, Route de Loupian
Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage
34560 VILLEVEYRAC
04.67.78.76.24

Réservation :

Par téléphone : 06 42 89 73 65

Des abeilles à l'hôtel

Atelier à Bessilles

Le 16 Juin 2018 de 14 h 00 à 17 h 00

 
 Tout au long de l'après-midi, les visiteurs du domaine départemental de Bessilles pourront venir nous retrouver pour découvrir le monde des pollinisateurs.

Participez à des ateliers de découvertes des abeilles en observant une véritable ruche puis découvrez les autres pollinisateurs du domaine et restaurez un abri pour bien les accueillir.

Cette animation, labellisée « HERAULT NATURE », vous est proposée dans le cadre du Programme environnement, partenariat entre le Département de l’Hérault et le réseau COOPERE 34. L’Hérault est à vous, profitez-en !

Osmie cornue ©Wikimedia Commons

Animation co-organisée par L'Abeille en jeux et la LPO Hérault (membres du CPIE Bassin de Thau).

Lieu de rendez-vous : Domaine départemental de Bessilles

Responsable : Thomas Marchal, Animateur

Gratuit

 

Renseignements :

LPO - Hérault
15, Rue du Faucon crécerellette
Les Cigales, Route de Loupian
Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage
34560 VILLEVEYRAC
04.67.78.76.24

La santé des abeilles se dégrade ?

Ces dernières années, une dégradation préoccupante de la santé des abeilles a été signalée dans de nombreux pays.

abeille,bee,Biene,abeja

Il est probable que ce déclin soit d’origine multifactorielle (pression de pathogènes, multi exposition à différents pesticides, dégradation de l’habitat et des sources d’alimentation…). Pour toutes ces raisons, il est important de disposer de dispositifs permettant la surveillance et le contrôle des principales menaces des abeilles.

Selon la plateforme ESA, Les menaces qui pèsent sur les populations d’abeilles sont d’origine naturelle et anthropogénique. Les causes peuvent être des attaques de pathogènes (bactéries, champignons, virus), de parasites (acariens), d’autres insectes (coléoptères) ou de prédateurs. Les causes anthropogéniques résident dans l’exposition des populations d’abeilles aux polluants (pesticides, métaux lourds, radioactivité), la dégradation des ressources alimentaires, notamment dans les zones de grandes cultures, et dans l’appauvrissement du paysage qui conduit à la raréfaction des sites de nidification pour les abeilles sauvages.

Tout savoir : https://www.plateforme-esa.fr/node/35786

Résultats du baromètre cyclable sur le bassin de Thau

L'équipe de la Roue libre de Thau a le plaisir de vous communiquer les résultats détaillés du baromètre cyclable des quatre villes du bassin de Thau (Sète, Frontignan, Marseillan et Mèze) qui sont disponibles. Ils donnent des informations précieuses sur la cyclabilité du bassin de Thau et permettent des comparaisons intéressantes entre les villes.

"Avec plus de 550 répondants, ces résultats sont représentatifs du ressenti des cyclistes du quotidien et dressent des constats identiques à ceux formulés de longue date par les associations comme la nôtre."

Les répondants formulent également des préconisations fort utiles pour les collectivités territoriales qui connaîtront ainsi les axes de progrès à travailler pour développer les modes actifs.

Vous pouvez en trouver une synthèse sur le site : https://www.larouelibredethau.org/2018/03/20/resultats-barometre-villes-cyclables-bassin-de-thau-2/

Vous pouvez également aller plus loin en consultant directement les résultats détaillés : https://public.tableau.com/profile/fub4080#!/vizhome/BarometredesVillesCyclablesresultatfinal/Accueil

"Il est indispensable que la place du vélo et des mobilités actives (dont la marche) ne soient pas oubliée. Avec la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB), la Roue libre de Thau demande l'adoption d'un Plan national vélo de grande envergure et doté d'un fonds national vélo de 200 millions d'euros.  

Toutefois, nous craignons que l'actualité de la réforme ferroviaire et de la limitation à 80 km/h sur les routes secondaires ne fasse peser la balance de Bercy du côté des modes "durs" au détriment des modes "doux" !    

Aidez-nous à doter la France d'une véritable politique cyclable et écoutez le message de la ministre des transports Elisabeth Borne délivré lors du Congrès de la FUB samedi 18 mars dernier à Lyon : https://www.youtube.com/watch?v=nNMn1FIKwXM"

Pour toute précision :

Daniel RIGAUD (secrétaire de la Roue libre de Thau) 06 12 12 42 23 

Avec l'APAVH, Joe, la fripouille , est à l'adoption

joeIMG_0437Après avoir alerté les vétérinaires, les dianes de chasse les plus proches, mis des annonces, il a bien fallu se rendre à l’évidence personne ne recherchait notre poilu ! Avec sa bouille de chien abandonné et son air de rien, on l’a tout d’abord appelé « Le Chien Marcel », et puis c’était un peu long alors ce fut « Plumeau » finalement 3 jours plus tard c’est Joe qui s’est imposé ! Et ça lui va super bien. Quand Joe est arrivé en famille d’accueil, il n’en menait pas large…les 8 autres chiens l’ont niflé, reniflé. Il était tout kiki à côté. Joe est typé Bleu de Gascogne, mais plutôt version mini! Le Bleu qui n’a pas grandi. Allez savoir pourquoi, il s’est pris d’affection pour le grand Roch qui fait environ 3 fois son poids ! Seulement les premiers temps Roch appréciait très moyennement ce zébulon qui le suivait partout alors il le lui a fait savoir avec force claquements de mâchoires et grognements…nous avons laissé faire. Encore une fois grogner est un mode de communication, même si nous avions peur que le gros nous le coupe en deux… Roch regardait Joe comme si c’était un insecte, un ouistiti qui l’agaçait...

» associations