Un étoilé à Sete

L'ETOILE FABIEN FAGE QUITTE LE GARD POUR SETE La ville de Sète est-elle train de devenir le spot essentiel de la gastronomie languedocienne ? Si les fondateurs de 'The Marcel' Yves Faurie et Betty Rouzaud viennent de rendre leurs tabliers, ça n'en est pas fini du célèbre restaurant de la rive droite de Sète. C'est le groupe Nova Consulting qui a racheté les lieux, pour y installer Fabien Fage, 42 ans. Arlésien d'origine, formé chez Loiseau, Passard, Ducasse et dans de grands palaces comme le Ritz et le Meurice, le jeune quadragénaire a fait une grande partie de sa carrière au sein du groupe Les Maisons de Baumanière (la Cabro d'Or, l'Oustau de Baumanière, la Place et la Table du Strato) où depuis 10 ans il était chef de cuisine du Prieuré à Villeneuve-les-Avignon, dans le Gard. Avec à son palmarès une étoile Michelin décrochée - et toujours reconduite - en 2010. Ayant un peu fait le tour, Fabien a décidé de changer d'aventure et a donné sa démission voilà quelques mois, le temps d'achever son préavis. Les fondateurs de la société parisienne Nova Consulting, amoureux de Sète et fan de gastronomie, sont venus le chercher pour lui proposer de reprendre la direction de The Marcel. Avec comme ambition d'avoir un outil moderne mais de ne pas toucher à la salle de 40 couverts à l'ambiance Art Déco, pour créer un vrai concept gastronomique. « On est en train de refaire la cuisine qui sera ultra-moderne. Mon second que je connais depuis dix ans, nous suis. L'idée c'est vraiment de garder la même ambiance mais de proposer des plats plus attractifs et moins chers qu'au Prieuré. Et surtout de me concentrer sur les produits sétois. Sète a une histoire avec la gastronomie. Il y a de très bons produits, la criée n'est pas loin et il y a tout ce qu'il faut pour se faire plaisir », confie le chef, dont le but affiché est d'aller voir les fournisseurs et les producteurs pour partager, échanger et mieux connaître cette ville singulière qui fascine tant Guy Savoy et les frères Pourcel notamment. Bref, Fabien Fage et son équipe de 5 personnes à l'office va faire de la cuisine sétoise de haute volée avec le soutien de ses actionnaires Julien Bernard et Garance Schelcher, véritables épicuriens. Si du fait de son départ du Prieuré son étoile est suspendue, le chef compte bien la ramener au bord de l'étang de Thau dès l'édition 2019 du guide rouge, et pourquoi pas aller encore plus loin. D'ici là, The Marcel nouvelle version devrait ouvrir en fanfares pour le début du printemps. Didier THOMAS-RADUX (Photo : A.Rodriguez)