Le Bessanais Rémy Mouls, un chef-pâtissier hors pair

Rémy Mouls, chef pâtissier de « L’Atelier Nomade », un traiteur d’exception situé à Ceyras (Hérault), a participé au concours international des Pâtissiers dans le Monde, uniquement réservé aux professionnels.

Après les présélections, Rémy Mouls, retenu parmi les dix meilleurs dossiers, a pu disputer la finale qui se déroulait à Tarbes, au lycée des métiers Lautréamont, qui mettait durant l’épreuve ses locaux et le gros matériel à disposition des candidats, ainsi qu’un commis du lycée qui lui apportait une aide et le dirigeait à travers le laboratoire. Dans un temps déterminé, Rémy devait décliner son dessert en deux entremets de huit personnes et six petits gâteaux individuels positionnés sur un présentoir en sucre ou chocolat, au choix.

Ce premier concours officiel a permis au prometteur jeune pâtissier de se familiariser avec ce type d’épreuves et de rencontrer des « pointures » de la pâtisserie, tel Yves Thuries, Meilleur Ouvrier de France pâtissier et glacier. Une belle expérience pour Rémy qui remporte la 6e place avec sa superbe création « Mo’Xito », alliance subtile de citron vert, menthe et framboises. Il peut être très fier de sa prestation.

Avec l'APAVH, Joe, la fripouille , est à l'adoption

joeIMG_0437Après avoir alerté les vétérinaires, les dianes de chasse les plus proches, mis des annonces, il a bien fallu se rendre à l’évidence personne ne recherchait notre poilu ! Avec sa bouille de chien abandonné et son air de rien, on l’a tout d’abord appelé « Le Chien Marcel », et puis c’était un peu long alors ce fut « Plumeau » finalement 3 jours plus tard c’est Joe qui s’est imposé ! Et ça lui va super bien. Quand Joe est arrivé en famille d’accueil, il n’en menait pas large…les 8 autres chiens l’ont niflé, reniflé. Il était tout kiki à côté. Joe est typé Bleu de Gascogne, mais plutôt version mini! Le Bleu qui n’a pas grandi. Allez savoir pourquoi, il s’est pris d’affection pour le grand Roch qui fait environ 3 fois son poids ! Seulement les premiers temps Roch appréciait très moyennement ce zébulon qui le suivait partout alors il le lui a fait savoir avec force claquements de mâchoires et grognements…nous avons laissé faire. Encore une fois grogner est un mode de communication, même si nous avions peur que le gros nous le coupe en deux… Roch regardait Joe comme si c’était un insecte, un ouistiti qui l’agaçait...

» associations