La confrérie représente avec brio les spécialités du terroir bessanais

 

Les membres de la confrérie « La croustade et le Rosé de Bessan », association créée pour mettre à l’honneur les deux spécialités locales , le vin rosé et la croustade à la noix, ont tenu leur assemblée générale annuelle autour de leur président et grand maistre Gaby Tissot.

Les différents rapports ont été adoptés, rappelant l’ensemble des déplacements. L’année 2017 s’est avérée particulièrement active et dynamique puisque les confrères ont participé à 25 rendez-vous contre 17 l’année précédente. Parallèlement, Jean-Claude Laurent a représenté le groupe à 35 chapitres extérieurs, dont certains à l’étranger. Les chapitres des confréries amies restent des moments privilégiés tout au long de l’année, ainsi que Vinocap, la procession du 15 août, ou le fameux déplacement à Bessans, facilitant les premiers contacts avec cette ville jumelle de Savoie.

La présentation détaillée des actions a été effectuée, dont le bilan du 17e chapitre annuel organisé en octobre dernier et réunissant 30 confréries, représentées par 145 confrères et consœurs. Les projets 2018 ont clôturé les échanges.

On peut noter la reélection des membres du bureau et les féliciter : Gaby Tissot, grand maistre ; Jean-Paul Salvy, secrétaire, et Joëlle Trémège, trésorière.

Avec l'APAVH, Joe, la fripouille , est à l'adoption

joeIMG_0437Après avoir alerté les vétérinaires, les dianes de chasse les plus proches, mis des annonces, il a bien fallu se rendre à l’évidence personne ne recherchait notre poilu ! Avec sa bouille de chien abandonné et son air de rien, on l’a tout d’abord appelé « Le Chien Marcel », et puis c’était un peu long alors ce fut « Plumeau » finalement 3 jours plus tard c’est Joe qui s’est imposé ! Et ça lui va super bien. Quand Joe est arrivé en famille d’accueil, il n’en menait pas large…les 8 autres chiens l’ont niflé, reniflé. Il était tout kiki à côté. Joe est typé Bleu de Gascogne, mais plutôt version mini! Le Bleu qui n’a pas grandi. Allez savoir pourquoi, il s’est pris d’affection pour le grand Roch qui fait environ 3 fois son poids ! Seulement les premiers temps Roch appréciait très moyennement ce zébulon qui le suivait partout alors il le lui a fait savoir avec force claquements de mâchoires et grognements…nous avons laissé faire. Encore une fois grogner est un mode de communication, même si nous avions peur que le gros nous le coupe en deux… Roch regardait Joe comme si c’était un insecte, un ouistiti qui l’agaçait...

» associations