La confrérie représente avec brio les spécialités du terroir bessanais

 

Les membres de la confrérie « La croustade et le Rosé de Bessan », association créée pour mettre à l’honneur les deux spécialités locales , le vin rosé et la croustade à la noix, ont tenu leur assemblée générale annuelle autour de leur président et grand maistre Gaby Tissot.

Les différents rapports ont été adoptés, rappelant l’ensemble des déplacements. L’année 2017 s’est avérée particulièrement active et dynamique puisque les confrères ont participé à 25 rendez-vous contre 17 l’année précédente. Parallèlement, Jean-Claude Laurent a représenté le groupe à 35 chapitres extérieurs, dont certains à l’étranger. Les chapitres des confréries amies restent des moments privilégiés tout au long de l’année, ainsi que Vinocap, la procession du 15 août, ou le fameux déplacement à Bessans, facilitant les premiers contacts avec cette ville jumelle de Savoie.

La présentation détaillée des actions a été effectuée, dont le bilan du 17e chapitre annuel organisé en octobre dernier et réunissant 30 confréries, représentées par 145 confrères et consœurs. Les projets 2018 ont clôturé les échanges.

On peut noter la reélection des membres du bureau et les féliciter : Gaby Tissot, grand maistre ; Jean-Paul Salvy, secrétaire, et Joëlle Trémège, trésorière.

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations