La recette des finuchjetti

La recette des finuchjetti par Gilles :

Les finuchjetti sont originaires d’Ajaccio. Il y a plusieurs recettes pour des fines et craquantes et des moelleuses dans le style de la pâte à pain.
Ci-après voici la recette de la dernière version.

L’image contient peut-être : nourriture

Ingrédients :

1kg de farine,
520g d’eau,
20g de levure de boulanger,
50g d’anis (ou plus si on aime...)
20g de sel fin

1) Dans un saladier, délayer la levure et l'eau
2) Dans le bol du robot, mettre la farine, la levure, le sel, l'anis et mélanger le tout à l'aide du crochet, jusqu'à ce que la pâte se détache des parois.
3) Recouvrir avec un tissu le bol pendant 2 heures , puis donner un coup de poing pour chasser l'air, puis 1 heure après, place à la fabrication

4) Faire des formes de 8 (en forme de boucle de ceinture) et les mettre dans une casserole d’eau bouillante jusqu’à ce qu’elles remontent à la surface (quelques secondes suffisent, environ 50...).

5)Les disposer sur une plaque de pâtisserie avec une feuille de papier sulfurisé et passer de l’eau froide dessus au pinceau. Cuire 20 min au four à 180 degrés et les conserver dans une boîte en fer.

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations