Rappelle-toi Barbara le vendredi 24 novembre

 Un hommage à Barbara à l’occasion du vingtième anniversaire de la mort de la chanteuse française proposé à la Maison du Peuple à Balaruc-les-Bains à 20 h.30. ce vendredi 24 novembre. Entrée 8 euros sur place (5 euros en prévente à l'0ffice de Tourisme).

Un spectacle exceptionnel : Cécile Veyrat, seule en scène au chant, à l’accordéon et au piano signe un spectacle où s’entremêlent les mots de Prévert et les chansons de Barbara.

Les chansons choisies abordent, tout au long de ce spectacle, les thèmes si chers à cette grande dame : l’amour (Pierre, Ce matin-là), la révolte contre l’injuste (Le Soleil Noir), la mort (À mourir pour mourir), mais aussi l’attente (Dis, quand reviendras-tu ?) ou l’enfance (Mon enfance, Le Petit Bois de Saint-Amand). Elles sont liées les unes aux autres, comme une balade poétique, par quelques textes de Jacques Prévert ; une volte face entre les 2 auteurs volontairement complémentaires.

Avec des arrangements personnels au piano ou à l’accordéon et bien d’autres surprises, Cécile Veyrat conjugue la profondeur des émotions à l’expressivité des images pour livrer une interprétation authentique où les instruments occupent autant de place que l’arbre si présent dans l’univers de Barbara.

Un spectacle à voir absolument !

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations