Le Cirque de Mourèze

Notre région compte deux des plus beaux cirques naturels de France: Navacelles et Mourèze.
Ce dernier a l’avantage pour nos lecteurs d’ètre à 45 minutes de l’étang de Thau. Il est si grand ( 300 hectares ) qu’on y ressent, même en pleine saison touristique, une agréable sensation d’isolement et de nature sauvage. Un calme minéral surprenant à 50 km de Sète...
L’eau et le vent ont sculpté des milliers de statues géantes dans ce cirque dolomitique. Un paysage fantasmagorique où l’on peut revenir des dizaines de fois et emprunter des chemins différents. Des chemins ont été tracés à travers les principales curiosités naturelles. Il convient de les suivre et de bien se repérer dans ce labyrinthe.
Dès que vous arriverez à Mourèze, charmant village datant du Haut Moyen-Age, le fléchage débute par les parkings. Mais ne snobez pas le village dont les rues étroites se blottissent contre le château médiéval et l’église romane.

Village gaulois

Outre ses statues naturelles et son environnement au pied du Mont Liausson, le Cirque de Mourèze a une autre attraction : le village gaulois des COURTINALS. Les vestiges retrouvés dans le Cirque ont été reconstitués d’une façon unique en France. Par exemple, on verra une cabane de l’age du fer ( 500 ans avant Jésus-Christ ) que, grâce à des fouilles archéologiques récentes, on a pu reconstituer de manière exemplaire. La cabane était construite à partir de bois et d’argile, excellents matériaux qui, dès cette époque, permettaient de construire une habitation. Des rondins de bois et des branchages constituaient la base de la construction, la toiture étant fait avec une couche d’argile de 10 cm.
Ainsi, à la découverte d’un site exceptionnel s’ajoute un voyage dans le temps.
Si le Cirque est accessible tous les jours, le village gaulois est ouvert tous les jours d’avril à novembre mais seulement le week-end hors saison.

Bernard Barraillé

Accès
On se rend à Clermont l’Hérault via Pèzenas de Mèze ou d’Agde et via Poussan, Villeveyrac pour les sétois. A Clermont, prendre la route direction Bédarieux pendant 9 kilomètres.

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, sort un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.
L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.

L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.
Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promet étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon