La montée au sommet du phare du môle Saint Louis de Sète

Une expérience insolite avec  Plaisirs d'Hérault à partager avec vous, amoureux de Sète ! La montée au sommet du phare de Sète, avec un panorama à couper le souffle.

Aucune description de photo disponible.
Sachez que la visite est possible, les infos en suivant ce lien : https://www.tourisme-sete.com/visite-du-phare-saint-louis.h…

 
C’est au bout du môle Saint Louis, cette chaussée empierrée longue de 650 mètres construite lors de la fondation de la ville, que trône le phare Saint-Louis. Construit vers 1680, démoli en 1944 par des mines allemandes, il a été reconstruit en 1948.
Aujourd’hui, il continue de signaler par sa lumière rouge l'entrée du chenal il est désormais ouvert au public. Venez gravir les marches de cet incroyable belvédère et profitez d'une vue à 360° sur le port de commerce, le port de plaisance et la vieille ville.
Quelques chiffres : 2297 pierres, 310 m3 de pierre de taille, 126 marches,  25,78 m de hauteur, 6,50m de diamètre à la base et 4,55m au sommet, 3m de diamètre intérieur.
 
  Ouverture à partir du 16 février 2019
  • Du 16 février au 10 mars, tous les jours, de 10h à 12h30 et de 14h à 17h
  • Du 6 avril au 5 mai, tous les jours, de 10h à 12h30 et de 14h à 17h30
  • Du 11 mai au 23 juin, uniquement les fins de semaine, le pont de l'ascension et le lundi de pentecôte, de 10h à 12h30 et de 14h à 17h30
  • Du 29  juin au 1 er septembre, tous les jours, de 10h à 13h et de 15h30 à 18h30 
  • Du 2 au 29 septembre, du lundi au vendredi, de 14h à 17h30 / les fins de semaine de 10h à 12h30 et de 14h à 17h30 
  • Durant le mois d'octobre, les fins de semaine, de 10h à 12h30 et de 14h à 17h
  • Du 21 octobre au 3 novembre, tous les jours, de 10h à 12h30 et de 14h à 17h


 Billetterie sur place (au pied du phare)

  • Lieu : Phare Saint Louis sur le Môle Saint Louis, 34200 SETE
  • Tarifs : 3,50 € - gratuit pour les enfants de moins de 12 ans.
  • Dernier accès 30 minutes avant la fermeture.

  Pour toute visite pour un groupe déjà constitué, réservation obligatoire au préalable.
Veuillez contacter l'Office de tourisme 04 99 04 71 71

 Conditions particulières :
  • Cette visite est susceptible d'être annulée pour des raisons de sécurité en cas de météo défavorable (vent de force 6).
  • Les animaux ne sont pas admis. 
  • Attention : plus de 120 marches à monter.

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, sort un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.
L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.

L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.
Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promet étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon