Ca plane pour vous !

Dans l’Hérault, on peut prendre de la hauteur en imitant les oiseaux, et réaliser un rêve vieux comme le monde. Grâce au vol à voile ! Avec ses 170 adhérents dont plusieurs champions, le centre de Montpellier Pic Saint-Loup fait partie des cinq premiers clubs français« Il a été créé en 1955 dans un site splendide, propice à la pratique », explique Franck Lhomme, membre du club.

Les Planeurs du Pic Saint Loup - René Bataillon Un vol en planeur offre des sensations uniques. « Seuls les vélivoles savent pourquoi les oiseaux chantent ! » Le brevet de pilote de planeur est obligatoire avant de pouvoir planer en solo. « Ce sport qui utilise la force des courants aériens pour seul moteur, est totalement écologique… » rappelle Franck Lhomme. « Et il peut se pratiquer de 15 à 80 ans, même avec un handicap physique. Il suffit d’avoir des réflexes et de savoir analyser la météo. » On peut s’en faire une idée, et découvrir d’en haut les beaux paysages de l’Hérault, en s’offrant un baptême en biplace.

Respirez ! 

Le vol libre dans l’Hérault ce sont 19 clubs et 10 écoles pour découvrir et pratiquer le deltaplane, le parapente, le cerf-volant ou le kitesurf… dans des sites conventionnés pour sécuriser les pratiques.

cdvl34.org

Centre de vol à voile Les planeurs du Pic Saint-Loup

Aérodrome de St Martin de Londres

34380 Mas-de-Londres

04 67 55 01 42

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, sort un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.
L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.

L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.
Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promet étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon