ESCALE A LA POINTE COURTE

Loin du centre urbain, protégé du tumulte touristique, le quartier sétois de la Pointe Courte ne peut laisser indifférent.
Quartier de pêcheurs construit de manière anarchique sur les rives de l’étang de Thau, la Pointe Courte est comme la marque indélébile d’un passé qui ne veut s’estomper.

La Pointe Courte : Un quartier de pêcheurs Vivant des petits métiers de la pêche ; les “pointus” ont façonné leur propre identité aussi singulière que ce quartier atypique dont Il suffit de lire les noms des rues : pour s’en
imprégner :

TRAVERSE DES BARREURS
TRAVERSE DES RAMEURS
TRAVERSE DES PECHEURS
TRAVERSE DES JOUTEURS
Et TRAVERSE A. VARDA car le quartier mythique de Sète c’est aussi devenu le titre d’un film d’Agnès Varda qui l’a immortalisé (1955) :
Ce film est à la fois sur le quotidien des pêcheurs de coquillages, des familles qui ont des tracas et des histoires de voisinage et, sur l’errance d’un couple au bord de la rupture qui s’interroge sur la profondeur de leurs sentiments.

Elle, c’est Silvia Monfort Lui, c’est Philippe Noiret et tous les autres : les Pointus », les pêcheurs et habitants de « La Pointe Courte ».

Le quartier s’est sans doute enrichi depuis, mais il a su garder un agréable parfum d’authenticité.