Balades

Patrimoine : Et si on allait visiter Saint Pons de Mauchiens ?

Les 15 et 16 septembre prochains auront lieu les journées du patrimoine. Les français y sont attachés, mais souvent impuissants quant à la dégradation des monuments. Il y a les sites traditionnels dans notre région comme Pézenas, la cathédrale d’Agde, celle de Béziers, l’abbaye d’Aniane, de Saint Guilhem le Désert, de Valmagne, l’oppidum d’Ensérune, quelques musées et puis des endroits moins connus mais très intéressants comme ce petit village de 670 habitants qui surplombe la rive gauche de l’Hérault, Saint Pons de Mauchiens.

Le samedi 15 à 14h30, il y aura la visite du village et du moulin de Roquemengarde, il faut prévoir 2h30 pour l’ensemble. Le 16 à 9h30, la visite historique de la commune uniquement.

C’est Guy Pargoire l’historien local qui vous conduira depuis la mairie à travers les rues jusqu’à l’église. Une visite peu conventionnelle, où l’anecdote et le détail l’emporte sur les grandes envolées historiques.

 

Les moulins de Roquemengarde

Hormis les sites archéologiques de Montredon et l’habitat néolithique de Roquemengarde, la visite débute devant l’ancienne distillerie , puis sur la place Jeanne d’Arc au pied des remparts, un peu plus loin l’emplacement où se trouvait le moulin à huile qui fonctionnait au XIX ème, puis devant la maison des émigrés qui appartenait à la famille d’Astanières qui a fuit pendant la Révolution d’où cette appellation.

Avant de remonter vers les ruines du château, la Maison des Consuls et son plafond peint classée par arrêté du 13 janvier 1978. Voilà l’église, visible à des dizaines de kilomètres à la ronde et son point de vue imprenable.

Avant d’entrer, sur la porte vous saurez tout sur le blason de la ville, à l’intérieur, la légende de N.D du Bosquet et bien d’autres surprises vous attendent.

 

 

 

La maison des consuls

Ces trésors de Villemagne…l'argentière

Villemagne l'Argentière  peu connue mais très intéressante, est au cœur des Hauts cantons, ces "Hautes terres" de l'Hérault : les Avant-monts, entre  Montagne Noire et Cévennes et le massif du Caroux-Espinouse. De très beaux paysages, dont les fameuses gorges d'Héric qui révèlent un patrimoine historique discret mais passionnant.

Les trésors de Villemagne ne sont pas d'or et ne sont plus d'argent. Ils seraient plutôt dans la pierre – non pas celle qui apporte un revenu – celle qui témoigne d'un riche patrimoine qu'évoque, jusqu'à la fin septembre, une exposition dans l'église Saint Grégoire, siège de la société Archéologique et Historique des Hauts cantons. Patrimoine médiéval, témoignage d'un passé prestigieux. 

L'approche de l'actuel village, quand on vient d'Hérépian, route de Bédarieux et que l'on va à Saint Gervais sur Mare, se signale par l'autorité ecclésiastique. Car c'est vers 780 que fut fondée, sous le vocable de Saint Martin, une abbaye dans la mouvance de Saint Benoît d'Aniane. Dédiée, après 819, à Saint Majan, elle étendit ensuite son emprise vers le nord direction Saint Gervais et surtout vers le sud où sa juridiction allait de Saint Pierre de Rhèdes à Puissalicon et Alignan du Vent.

Au XIIème siècle, l'abbé Béranger II fut à la tête de l'abbaye pendant 40 ans et poussa ses possessions jusqu'à Faugères. Puis l'ensemble monastique connut le déclin. Dès le XVème siècle par la pratique des abbés "commandataires" qui touchaient les revenus sans résider. Puis en 1522, ce fut la destruction par les Protestants et un abandon de près de 100 ans. Restaurée en 1661 par les moines de Saint Maur, elle fut occupée jusqu'en 1791.

Une belle maquette, au centre de l'exposition, évoque l'importance et la beauté austère du bâtiment tel qu'il était alors. Le plus visible aujourd'hui est l'imposante tour qui dominait l'ensemble conventuel. 

Le reste des bâtiments constitue maintenant des habitations privées. Un examen attentif des façades décèle çà et là des traces médiévales. Menues marques en regard de certaines découvertes. Au sud-ouest du bourg abbatial subsiste un îlot "fossilisé" d'un habitat du XIIIème. Et a été mis à jour le 1er étage - actuellement au rez-de-chaussée - d'une maison marchande éclairée par une fenêtre géminée avec un remarquable chapiteau.

Et la maison Oustry-Alauzet, à la richesse due au minerai argentifère, montre un des rares exemples en France d'architecture civile peinte du XIIème siècle. Et puis, l'exposition évoque l'Hôtel des Monnaies", en fait un îlot soigneusement bâti à destination marchande. Chaque lot comprenait un rez-de-chaussée pour le commerce, l'habitation à l'étage. Dans le lot n°2 a été mis à jour un décor peint exceptionnel.

Les minerais de plomb et de cuivre souvent argentifères ont suscité l'exploitation minière de Villemagne

L'importance des échanges est confirmée par la trouvaille d'un "fiorino" d'or en provenance de Florence. Car Villemagne se situait sur une route commerciale qui, par les vallées de l'Orb et de la Mare, gagnait les hauteurs de l'Espinouse et conduisait vers le Tarn actuel. Avec l'Argent, elle faisait la prospérité de Villemagne. 

Le minerai de plomb argentifère dont on peut admirer un morceau et les quartzites voisins était exploité par les Romains dès le second siècle av. J.C. Ils ont apporté leur "vaisselle", amphores, vases, plats à la réalisation remarquable. Minerai peut-être à l'origine de la présence d'un atelier monétaire au IXème siècle. Mais ceci est une autre histoire. 

H. Le Blanche 

LE MUSEE ARCHEOLOGIQUE DES HAUTS-CANTONS :

Jusqu'au 15 octobre 2018 : mercredi, samedi et dimanche 15h-18h - Groupes : sur demande toute l'année -

Tél : 04.67.95.64.17 - 06.73.75.29.83 

JEUDI 13 SEPTEMBRE A 14 H VISITE DE BOUZIGUES

Petite balade tout cool ( 5 km tout plat) dans le charmant petit village de BOUZIGUES
Présentation du village de ses voisins et de l'étang de THAU

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes debout, ciel et plein air
Dégustation de vins et produits locaux

Départ 14 h sur le parking de la Cure gourmande à BALARUC LES BAINS retour vers 17 h

Tarif 5 €

Inscriptions et renseignements :
MARIE 06 76 84 68 50
D'autres balades différentes tous les jours consultez notre programme Association JMJM

Balade au Mont Saint Loup

D'origine volcaniqueLe Mont Saint Loup

Entre Le Cap d’Agde et Agde, le mont Saint-Loup culmine à 113m et s’étend sur environ 15km². C’est un ancien volcan dont l’éruption remonte à 750.000 ans. C’est lui qui a donné à la cité d’Agde sa couleur gris irisé et ses monuments en basalte. Situé à l’extrémité sud de la chaîne des volcans d’Auvergne, il a découpé la côte en créant îlots, criques, plages et falaises : des paysages exceptionnels aux couleurs contrastées, qui renferment une vie sous-marine foisonnante…

Un espace naturel pour piétons et cyclistes

Le Mont Saint-Loup est préservé de la circulation automobile. Rendez-vous au sommet pour apprécier un panorama unique sur le littoral et l'arrière-pays agathois : de la cité d'Agde à la Réserve Naturelle nationale du Bagnas et, au nord, l’étang de Thau qui abrite la production de la fameuse huître de Bouzigues.

Balade familiale très nature sur le Mont Saint-Loup

Suivez la piste qui conduit jusqu’au sommet ou le chemin forestier « Sentier d’Emilie ». Vous pénétrez dans un environnement naturel luxuriant d'essences méditerranéennes aux parfums de garrigue (pinèdes, maquis de chênes verts, amandiers…) où vous rencontrerez à coup sûr la faune sauvage qui s’y épanouit (écureuils, cigales, oiseaux, papillons…).

Cap sur Le Cap d’Agde et ses falaises !

Empruntez le sentier pédestre qui débute au bout de la rue de la Garnison, à droite, et qui conduit jusqu’au sommet des falaises. Elles offrent un paysage spectaculaire qui se décline au soleil dans une infinité de bleus. Une balade idéale pour se détendre et profiter d’un grand bol d’oxygène iodé. La roche plonge ses griffes de basalte dans les fonds marins, mariant la terre à la mer. Ce littoral rocheux est émaillé de belles criques et plages à découvrir absolument !

Observez la richesse géologique du Cap 

Les éruptions volcaniques sur le site du Cap d’Agde restent visibles dans la diversité du sol : coulées de lave solidifiée, tufs jaunes en couches régulières, quartz, argile… Sur les falaises ou à Rochelongue, une palette de minéraux à admirer !

Insolite : le volcanisme sous-marin et ses trésors

La pointe du Cap d’Agde résulte d’une succession d’éruptions volcaniques terrestres et sous-marines, qui ont formé des îlots noirs volcaniques tel que celui de Brescou. Au pied des falaises, le sentier sous-marin permet de découvrir, entre seulement 0 et 5 mètres de profondeur, la faune et la flore sous-marines. Sur environ 400m aller-retour, partez à la découverte de la vie sous-marine : fonds rocheux volcaniques, dalles volcaniques, failles, mini canyon… Un ensemble de milieux naturels où se cache une faune variée et colorée.

Le sentier est balisé du 15 juin au 15 septembre. Chaque bouée est équipée de panneaux sous-marins décrivant ces milieux et les espèces rencontrées. Point de départ : La Plagette du Cap d’Agde.

Vous souhaitez prolonger l’exploration des fonds marins : optez pour la plongée sous-marine ou l’Aquarium marin… selon votre humeur du jour !

Le saviez-vous ?

Le Mont Saint-Loup a occupé une position stratégique avec son sémaphore et la Tour des Anglais (17ème siècle) qui servait pour prévenir les incursions des pirates et des anglais !

Carte 2018 des itinéraires moto dans l'Hérault

hongCaptureCap sur la sécurité et la découverteCarte 2018 des itinéraires moto

 La réduction des accidents de motos et de scooters est un enjeu fort dans l’Hérault.

Au-delà des actions de prévention qu’il soutient, le Département développe des itinéraires sécurisés pour les deux-roues motorisés.

Il s’agit de traiter des itinéraires en supprimant les obstacles aux conséquences dangereuses pour les motards, en offrant des occasions de balades pour une découverte du département en sécurité.

 Bonnes balades !

Carte 2018 des itinéraires moto.pdf 1.38 Mo

L'abbaye de Cassan ouverte en septembre

Le superbe Château-Abbaye de Cassan (cf article sur Agde-infos), en septembre est ouvert tous les jours de 14h à 19h, mais pour les 35e Journées européennes du Patrimoine l'accueil se fait dès 11h !

Départ avec des guides conférenciers toutes les heures : 11h ● 12h ● 14h ● 15h ● 16h ● 17h ● 18h
Durée : 45 minutes env.

Outre les journées du patrimoine, une très belle exposition L’Inde de Tim Bickerton a lieu jusqu'à la fin septembre. Dans ses études de paysages indiens, les plages de couleurs occupent la surface, structurées par des touches de réalisme.  Exposition comprise dans la visite de Cassan.

Vous pouvez télécharger le programme des expositions qui y ont lieu ici.

 

Château-Abbaye de Cassan, ouvert tous les jours de 14h à 19h, fermetures exceptionnelles  : le jeudi 6 septembre à 17h30, le 13 septembre, le 27 septembre. Comment venir? • D13 • 34320 ROUJAN Tél : (+33) 4 67 245 245 • www.chateau-cassan.com Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. • chateaudecassan

Visites:

Ronan Jahény, guide conférencier, vous propose plusieurs programmes de visites dont la visite du Château Abbaye de Cassan aux dates et horaires suivants :

  • 2 septembre, départs à 14h et 16h,
  • 8 septembre, départs à 14h et 16h,
  • 22 septembre, départs à 14h et 16h,
  • 30 septembre, départs à 14h et 16h.

Participation 11€ 


Renseignement et réservation auprès de Ronan JAHÉNY
La Liquière - 34480 Cabrerolles 
04 30 72 44 05 / 06 09 70 28 69 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://www.histoiresdumidi.com

Entre Mazamet et Bédarieux, sans passer par la route !

 Baptisée « Passapaïs » (prononcer « Passopaïs »), ce qui signifie en occitan « Passe-Pays », la voie verte du Haut-Languedoc franchit la ligne de partage des eaux entre Courniou-les-Grottes (Hérault) et Labastide-Rouairoux (Tarn). C’est un passage du département de l’Hérault à celui du Tarn, de la région Languedoc-Roussillon à la région Midi-Pyrénées, d’un climat méditerranéen à un climat atlantique.

De Mazamet jusqu'à Bédarieux, la voie verte Passapaïs permet de parcourir plus de 75 km en toute sécurité et sans nui- sance puisqu’elle est réservée au dépla- cement non motorisé.

Passapaïs est aussi jalonnée d’étapes propices aux découvertes et à l’émerveillement : le château du Maréchal Soult-Berg, le musée du textile de Labastide-Rouairoux, la grotte de la Devèze et l’espace de découverte du milieu souterrain à Courniou-les- Grottes, le musée de la préhistoire à Saint-Pons- de-Thomières, le village d’Olargues, qui bénéficie du label « Plus beaux villages de France », les splendides gorges d’Héric et de Colombières, les points de vue sur le Caroux, la Maison des arts de Bédarieux...

Pour faire une virée de quelques heures, du sport ou juste prendre l'air, celui des moyennes montagnes du Haut-Languedoc, pour découvrir des paysages de vignes, de forêts, de prairies, d'eaux, des tunnels et des ponts type Eiffel... Vous êtes sur la bonne voie ! Randonner, explorer, s’émerveiller... en pleine nature Dans le Parc naturel régional du Haut-Languedoc

Tout savoir sur : http://www.tourisme-mazamet.com/userfiles/files/Guide_voie_verte_passa_pais-2014.pdf

HERICCapture

Benvenguda al Pargue natural regional de Lengadòc Naut !

Le Parc naturel régional du Haut-Languedoc est né en 1973. Il regroupe 119 communes et 90 000 habitants. Il s’appuie sur les derniers contreforts méridionaux du Massif central, sur une partie de l’ouest de l’Hérault et de l’est du Tarn : ici se ren- contrent les deux midis !

L'une des particularités du Parc naturel régional du Haut-Languedoc est la ligne de partage des eaux qui le traverse. A l’ouest de cette ligne, les eaux partent se jeter dans l’océan atlantique et à l’est, dans la mer méditerranée. C’est un élé- ment fort de l’identité du Haut-Languedoc qui bénéficie ainsi d’une triple influence climatique : atlantique, montagnarde et méditerranéenne, d’où une exceptionnelle diversité biologique et des paysages très différents, du charme mystérieux des forêts de chênes aux plantes colo- rées qui annoncent la garrigue...

Le parc qu'es aquò ? Un Parc naturel régional est un territoire rural habité, reconnu au niveau national pour son exceptionnelle valeur patrimoniale et paysagère et pour sa fragilité. Un Parc naturel régional a pour vocation de mettre en œuvre une politique d’aménagement et de développement économique, social, culturel, fondée sur la protection et la valorisation de son patrimoine et de son environnement naturel.

Entre Mazamet et Bédarieux, sans passer par la route ! Baptisée « Passapaïs » (prononcer « Passopaïs »), ce qui signifie en occitan « Passe-Pays », la voie verte du Haut-Languedoc franchit la ligne de partage des eaux entre Courniou-les-Grottes (Hérault) et Labastide-Rouairoux (Tarn). C’est un passage du département de l’Hérault à celui du Tarn, de la région Languedoc-Roussillon à la région Midi-Pyrénées, d’un climat méditerranéen à un climat atlantique.

Le parcours Land Art « Les Balcons de l’Aigoual »

Le parcours Land Art « Les Balcons de l’Aigoual » s’inscrit dans le projet du « Pôle nature des quatre saisons » de la Communauté des communes Causses Aigoual Cévennes Terres solidaires.

 Il est organisé et coordonné par la Filature du Mazel, fabrique artistique et culturelle, accompagnée par le Parc national des Cévennes pour sa mise en œuvre en cœur de parc.

7 projets d’artistes ont été sélectionnés :

 Paterson Fiona et Donald Buglass

 Yoann Crépin

 Guth JOLY

 Le Collectif des Articulteurs

 Fabrice Pressigout

 Xavier Rèche

 Marie – Hélène Richard

 https://www.lafilaturedumazel.org/

L'Aigoual et le sommet de l'observatoire forment un symbole de l’interaction de l’homme avec la nature. Ici, des artistes mettent en scène la rencontre entre le public et les phénomènes climatiques et naturels de l'Aigoual.

Le land art met l’artiste face à des conditions climatiques difficiles lors de la réalisation, les œuvres évolueront forcément dans le temps.

L'art qui s'insère dans la nature se comprend en opposition avec l'art du marché et institutionnel. Cette discipline revient à une source essentielle de la création artistique : l’observation et l’inspiration par la nature.

La voie douce permet de traverser des ambiances et des lieux différents.

Les installations land art ponctuent le parcours ainsi que des haltes aménagées.

Dans le sens de la montée, l’itinéraire est accompagné par une ouverture progressive du paysage, jusqu’au panorama exceptionnel du sommet.

Aujourd’hui, nous ajoutons aux défis qu’impose l’Aigoual une dimension artistique.

 

Les partenaires :

Le Météosite de l’Aigoual, Le parc National des Cévennes, l’Office National des forêts, la Communauté des communes Causses Aigoual Cévennes, l’Office du Tourisme Mont Aigoual Cévennes et la Filature du Mazel.

Paddle Tour dans le fleuve Hérault le 1er septembre

Participez au  Paddle Tour samedi 1er septembre 2018 sur le plan d'eau d'Agonès et découvrez, en vous amusant, toutes les activités du CK2H, club de Canoë-Kayak de la Haute Vallée de l'Hérault de 14h à 18h.

Toutes les différentes activités du club sous forme de jeux sont accessibles à toute personne sachant nager, de 7 ans et plus.

La tenue adéquate : short et teeshirt, chaussures fermées qui vont dans l'eau, on fournit tout le reste.

Infos et inscriptions par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. jusqu'au 30 août 2018
PAF : 5€ 
buvette sur place

Le Cimetière Marin à Sète


Ce toit tranquille, où marchent des colombes,
Entre les pins palpite, entre les tombes ;
Midi le juste y compose de feux
La mer, la mer, toujours recommencée !
O récompense après une pensée
Qu’un long regard sur le calme des dieux !
                                                 Paul Valéry

Georges Brassens l'évoque également (« mon cimetière soit plus marin que le sien ») dans sa chanson Supplique pour être enterré à la plage de Sète (1966).

 

Du cimetière st Charles au Cimetière Marin

Vers 1680 le cimetière Saint Charles fut créé afin de recevoir les premiers travailleurs morts sur le chantier de construction du môle Saint-Louis.

Il est révélateur de la diversité des peuplements de la ville au cours des siècles suivants et s’est agrandi par parcelles successives, l’une d’entre elles étant réservée à la communauté protestante dont le rôle a été essentiel dans l’essor du port aux XVIIIe et XIXe siècles. Il est également appelé également “cimetière des riches”, en opposition au “cimetière des pauvres” situé face à l’étang de Thau (où repose Georges Brassens),

Plusieurs sépultures rappellent la vocation maritime de la ville, telle celle des pilotes disparus en portant secours à un navire en détresse, où encore celle du jeune aspirant de marine Eugène Herber tué à Pékin en 1900. D’autres témoignent de la notoriété de personnalités sétoises remarquables comme le ministre Mario Roustan, l’homme de théâtre Jean Vilar... le jouteur Vincent Cianni dont l’épitaphe sculptée révèle l’attachement passionnel que porte toute la population de « l’île singulière » aux joutes, le cinéaste Henri Colpi... Paul Valéry, né à Sète en 1871 repose dans le tombeau de son aïeul Giulo Grassi.

Au hasard des allées, on peut admirer la beauté architecturale de certaines chapelles : ainsi celle des « Pleureuses » ou encore le caveau tout en marbre de Carrare de la jeune Marie-Rose Goudard...

Le cimetière Saint-Charles a été dénommé le 7 août 1945, Cimetière Marin, en référence au célèbre poème de Paul Valéry.

source : office de tourisme de Sète

 

Sète, lagunes et garrigue

Chaque mois l'excellent blog "Sète, lagunes et garrigue" présente un aspect de la nature qui nous entoure. Thau-info vous présente ici un extrait de ce site à mettre dans vos favoris.

La Gesse à larges feuilles est une plante vivace, grande (jusqu'à 3m de long), grimpante ou étalée poussant dans les prés rocailleux, les broussailles, dans toute la France.

La plante fleurit de juin à août. Les fleurs sont roses ou pourpres magenta, plus rarement blanches, groupées en grappes au bout d'un long pédoncule. La tige est fortement ailée, munie de vrilles ramifiées lui permettant de ramper ou grimper.

Les feuilles ont une paire de folioles allongées, de forme plus ou moins ovale.

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, sort un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.
L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.

L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.
Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promet étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon