Balades

Paddle Tour dans le fleuve Hérault le 1er septembre

Participez au  Paddle Tour samedi 1er septembre 2018 sur le plan d'eau d'Agonès et découvrez, en vous amusant, toutes les activités du CK2H, club de Canoë-Kayak de la Haute Vallée de l'Hérault de 14h à 18h.

Toutes les différentes activités du club sous forme de jeux sont accessibles à toute personne sachant nager, de 7 ans et plus.

La tenue adéquate : short et teeshirt, chaussures fermées qui vont dans l'eau, on fournit tout le reste.

Infos et inscriptions par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. jusqu'au 30 août 2018
PAF : 5€ 
buvette sur place

Le Cimetière Marin à Sète


Ce toit tranquille, où marchent des colombes,
Entre les pins palpite, entre les tombes ;
Midi le juste y compose de feux
La mer, la mer, toujours recommencée !
O récompense après une pensée
Qu’un long regard sur le calme des dieux !
                                                 Paul Valéry

Georges Brassens l'évoque également (« mon cimetière soit plus marin que le sien ») dans sa chanson Supplique pour être enterré à la plage de Sète (1966).

 

Du cimetière st Charles au Cimetière Marin

Vers 1680 le cimetière Saint Charles fut créé afin de recevoir les premiers travailleurs morts sur le chantier de construction du môle Saint-Louis.

Il est révélateur de la diversité des peuplements de la ville au cours des siècles suivants et s’est agrandi par parcelles successives, l’une d’entre elles étant réservée à la communauté protestante dont le rôle a été essentiel dans l’essor du port aux XVIIIe et XIXe siècles. Il est également appelé également “cimetière des riches”, en opposition au “cimetière des pauvres” situé face à l’étang de Thau (où repose Georges Brassens),

Plusieurs sépultures rappellent la vocation maritime de la ville, telle celle des pilotes disparus en portant secours à un navire en détresse, où encore celle du jeune aspirant de marine Eugène Herber tué à Pékin en 1900. D’autres témoignent de la notoriété de personnalités sétoises remarquables comme le ministre Mario Roustan, l’homme de théâtre Jean Vilar... le jouteur Vincent Cianni dont l’épitaphe sculptée révèle l’attachement passionnel que porte toute la population de « l’île singulière » aux joutes, le cinéaste Henri Colpi... Paul Valéry, né à Sète en 1871 repose dans le tombeau de son aïeul Giulo Grassi.

Au hasard des allées, on peut admirer la beauté architecturale de certaines chapelles : ainsi celle des « Pleureuses » ou encore le caveau tout en marbre de Carrare de la jeune Marie-Rose Goudard...

Le cimetière Saint-Charles a été dénommé le 7 août 1945, Cimetière Marin, en référence au célèbre poème de Paul Valéry.

source : office de tourisme de Sète

 

Sète, lagunes et garrigue

Chaque mois l'excellent blog "Sète, lagunes et garrigue" présente un aspect de la nature qui nous entoure. Thau-info vous présente ici un extrait de ce site à mettre dans vos favoris.

La Gesse à larges feuilles est une plante vivace, grande (jusqu'à 3m de long), grimpante ou étalée poussant dans les prés rocailleux, les broussailles, dans toute la France.

La plante fleurit de juin à août. Les fleurs sont roses ou pourpres magenta, plus rarement blanches, groupées en grappes au bout d'un long pédoncule. La tige est fortement ailée, munie de vrilles ramifiées lui permettant de ramper ou grimper.

Les feuilles ont une paire de folioles allongées, de forme plus ou moins ovale.

L’Abbaye de Valmagne

Cette ancienne abbaye cistercienne dans l’Hérault est classée Monument Historique.
Allez découvrir la cathédrale des vignes et ses 83m de long et 24.5m de haut ainsi que le cloître et ses jardins au charme florentin. Admirez la salle capitulaire avec sa voûte en anse de panier ainsi que la fontaine, une des rares conservée dans une abbaye cistercienne. Vous pourrez également vous promener dans les jardins et visiter le conservatoire de cépages avant de déguster les vins bio de ce domaine viticole. Pour finir, savourez un repas champêtre à l'auberge restaurant vigneron où les plats à base de produits bio sont issus du jardin potager!

photos de Luce Barraillé
Cliquez sur une image pour l'agrandir

Le mont Aigoual, roi des belvédères

Avant que la neige ne l'interdise, parce que les routes ne sont pas encore trop encombrées par les skieurs, nous vous donnons rendez-vous au sommet du Mont-Aigoual.

L’ACCES

De Sète, direction Montpellier et par la déviation de Juvignac prenez la route de Ganges. Par St Matin de Londres, Saint Bauzille de Putois, en remontant l’Hérault, vous arrivez au bout de 100 km à Valleraugue, porte de l’Aigoual. Au retour, passez par l’Espérou qui vous ramènera au Vigan par le Col du Minier puis vers Lodève d’où vous rejoignez Sète en quittant la nationale à Gignac pour aller vers Plaissan et Villeveyrac.

A partir de Valleraugue, vous continuez à suivre le ruisseau qu’est encore l’Hérault. La D269 vous amène au Col de la Serreyrède à 1290 m d’altitude. Du col, en vingt minutes, un sentier balisé mène en vingt minutes à la Cascade de l’Hérault.
300 mètres plus haut, vous êtes enfin au sommet de l’ Aigoual où, d’une table d’orientation, vous découvrez le plus spectaculaire panorama de la région : des Pyrénées aux Alpes, de la chaine des Puys au Ventoux et à la mer qui, à vol d’oiseau, n’est qu’à 70 km !
Si l’hiver, l’Aigoual est carrément inhospitalier, l’été, c’est une oasis de fraicheur malgré l’absence de végétation à son sommet. Mais comme à l’aller et au retour vous traverserez de magnifiques forets...

L’OBSERVATOIRE

Il serait dommage d’ètre monté si haut et de ne pas visiter l’Observatoire de Météo France installé là depuis plus d’un siècle. Il est le dernier observatoire d’altitude en service en France. Dans les locaux, une exposition rassemble 800 photos de la vie sur l’Aigoual durant les quatre saisons. Un personnel chaleureux vous initiera même, si vous le souhaitez, à la météorologie de notre région. Il vous présentera les appareils de mesure les plus modernes mais aussi ceux de l’ancien temps, conservés dans un Musée sur 350 m2 d’exposition. Si vous aimez marcher, des sentiers balisés partent du sommet.

Balade fraîcheur : au bonheur de Bramabiau

Nous vous proposons de vous rendre au pied du Mont-Aigoual pour visiter une oasis de fraicheur : l’abime de Bramabiau, un monde souterrain qui ne ressemble à aucun autre. C’est le ruisseau “Le Bonheur” qui l’a créé en traversant la montagne.

L’ACCES

Aller à Lodève par Clermont-l’Hérault, rouler sur l’A75 pendant 3 km, sortir au Caylar direction La Couvertoirade, puis Nant, Cantobre et Trèves, dernier village avant Bramabiau.
Au total, c’est à 115 km de Sète et donc à 2 heures de route environ à travers des paysages remarquables.
Au retour, on peut varier en passant par l’Espérou, Le Vigan, Ganges et Montpellier.

L’HISTOIRE

En 1888, le créateur de la spéléologie, E.A Martel, ouvre l’ère des grandes expéditions souterraines en traversant de part en part le mystérieux abîme creusé par le ruisseau du Bonheur. De son aventure, il écrira : “ Bramabiau est une de ces oeuvres grandioses que la nature exécute à coups de siècles et qui confondent l’esprit humain”.

LA VISITE

Dès que vous approcherez du site, vous percevrez un fort bruit étrange : ce vacarme est engendré par la chute de la cascade que fait le ruisseau en émergeant de la caverne. Les paysans l’avaient baptisé “le boeuf qui brame”, brama-biou en occitan.

D’avril à octobre (ensuite, les eaux sont trop fortes), les visites guidées ont lieu de 9 à 19 h.La visite démarre au sympathique Café des Guides. Puis, en dix minutes, vous atteindrez la grande salle d’où vous surplomberez la spectaculaire cascade. Des découvertes préhistoriques jalonnent la promenade. Tout porte à croire que Bramabiau fut un temple pour les hommes préhistoriques. On verra aussi les étranges peintures de Jean Truel, peintre contemporain surnommé le peintre des abîmes.

Même si vous connaissez la plupart des merveilles souterraines de notre région, et l’on sait qu’elles sont nombreuses, vous n’aurez pas ici une impression de déjà vu . Bramabiau, c’est unique !

B.Barraillé

Autour du Castellas

photo : Bernard Chambres (Panoramio)

Il est bon en ce moment d'explorer le Lido entre Marseillan et Sète. Le bon point de départ est la Tour du Castellas d'où on part explorer les dunes qui, dieu merci, ne servent plus de W-C aux estivants.

A l'aventure, on découvrira les liserons, les chardons maritimes et d'étonnants lys de mer, suavement parfumés. Au bord des marais, s'offrent les lavandes de mer, les salicornes que fréquentent hérons et aigrettes.

A deux pas de Sète, voila une agréable promenade instructive, surtout si l'on se munit d'un bouquin permettant d'identifier ces plantes rares qui attirent chaque année des universitaires du monde entier.

 

Les dolmens de Grandmont

Ne manquez pas l'occasion de découvrir les mégalithes cachés du parc de Grandmont!

Le dimanche 19 août 2018 à 10h30: dans un cadre naturel et pittoresque, suivez le guide et laissez-vous conter l'histoire de ces pierres taillées (dolmens, menhir...) qui témoignent de l'installation des hommes en ce lieu il y a environ 5000 ans!

Prévoir des chaussures de marche

Les pistes cyclables autour de l'étang de Thau


Deux itinéraires fléchés pour les vélos permettent de circuler dans Sète, l'un permet de contourner la ville par le nord, côté étang de Thau, l'autre par le sud, côté mer et de rejoindre ensuite la Voix Verte du Lido, un itinéraire de liaison entre ces deux parcours est proposé. ​

La voie verte du lido de Sète à Marseillan-Plage


Une Voie Verte, en enrobé lisse, a été créée entre Sète et Marseillan. Cette voie fait suite à la piste cyclable qui longe la Corniche à Sète, elle démarre du Port des Quilles, longe les plages sur 12 km et aboutit à Hôtel Les Dunes à Marseillan-Plage puis se prolonge par une piste cyclable dans Marseillan.
Avec la Roue Libre, toutes les cartes à télécharger : https://www.larouelibredethau.org/cartes-a-telecharger/

Gouffre géant de Cabrespine

Balade fraîcheur  

Dernier né des grandes merveilles souterraines de la région, le gouffre géant de Cabrespine ne manque pas d’atouts. A 15 minutes de la Cité de Carcassonne, il est à la limite du Minervois et du Cabardès, deux magnifiques régions préservées, mal connues des héraultais. Fabuleusement riche et grandiose, il vous permettra de vous promener pendant 40 minutes par une température constante de 15° et sans fatigue, puisque sa visite a été conçue sans escalier.

Des le parking de l’entrée du gouffre, l’émerveillement débute avec une vue aérienne sur les vallées de la Montagne Noire. Ensuite, dans les entrailles de la terre, préparez-vous à être surpris par les perspectives du 7° Ciel et des Balcons du Diable. N’oubliez pas vos caméras, photo et vidéo étant autorisées, les belles images ne manquent pas. Avec ses 250 mètres de profondeur, le Gouffre géant de Cabrespine est un monument naturel impressionnant.

Apres la visite, ne quittez pas Cabrespine sans voir les ruines du château féodal du 12° siècle qui domine le village et la vallée plantée de fruitiers et d’oliviers. Vous pourrez pique-niquer dans les gorges de la Clamoux qui forment un pittoresque défilé jusqu’à Villeneuve-Minervois dont les vins de coteau sont réputés.

Ouverture

  • Février / mars / novembre : de 14h à 17h30
  • Avril, mai, juin, septembre, octobre : de 10h à 12h et de 14h à 18h
  • Juillet et août : de 10h à 18h non-stop.
  • Handicapés à mobilité réduites seulement au Gouffre de Cabrespine

Accès

De Sète, Cabrespine est à 130 km. On peut utiliser l’autoroute jusqu’à Carcassonne sortie Ouest à partir de laquelle l’itinéraire est fléché, direction Mazamet. Avant de quitter l’autoroute, pensez à vous arrêter sur le parking spécial d’où l’on peut admirer la Cité. Mais l’itinéraire le plus agréable part de Béziers, direction Capestang,Olonzac et Villeneuve-Minervois d’où le gouffre n’est qu’à 6 km.

Bernard Barraillé

Les visites autour de Maguelone

Cathédrale de Maguelone : tous les jeudis d'été
Dernières visites musicales et gourmandes les 16, 23 et 30 août 2018
Déambulation privilégiée avec guide, chants et produits locaux 

Billletterie de Maguelone : http://www.boutique-maguelone.com/fr/18-billetterie

 Découvrez ou redécouvrez la somptueuse cathédrale des sables et le magnifique domaine qui l’entoure.

Laissez-vous bercer sur le parcours par la musique de "l’Ensemble Il Segreto Barocco". Régalez vos papilles avec 3 étapes gastronomiques pour déguster entre autres les huîtres, les moules et les vins bio des Compagnons de Maguelone…


Depuis l'an dernier, nous vous proposons également de vous rendre à Maguelone en bateau par le canal du Rhône à Sète, depuis Palavas-les-Flots *: un moyen unique de contempler notre belle cathédrale sous un angle nouveau ! Attention, places limitées.

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, sort un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.
L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.

L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.
Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promet étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon