Balades

Randonnées gourmandes

Les Vignerons de Florensac organisent leur deuxième randonnée gourmande, le Dimanche 17 juin!!! C'est à vous de réserver!
Rendez vous au caveau de Vinipolis pour un départ soit à 11H soit à 12H. Avant le départ, nous vous remettons un canotier accompagné d'un verre et porte de verre, une bouteille d'eau et un livret explicatif des différents points de vue. Le petit train du Cap d'Agde vous déposera au milieu des vignes des Vignerons de Florensac où vous aurez à faire une marche de 6km, attention chaussures de sport conseillées, il vous redescendra sur la cave après l'étape du fromage.
Tout au long de cette marche, vous aurez l'occasion de vous restaurez et de déguster un vin différent à chaque étape.

En voici le menu par étape:

  • - Halte 1: assortiment de Pinchos par Vince's Truck avec notre IGP Pays d'Oc Muscat sec
  • Halte 2: l'assiette d’huîtres de chez Kiki avec notre AOP Picpoul de Pinet
  • Halte 3: la bourride de Baudroie à l'Agathoise par le Bistrot d'Alex avec notre IGP Pays d'Oc Viognier ou Mademoiselle rosé
  • Halte 4: le Pélardon de la ferme du Mas Rolland avec notre IGP Cotes de Thau Scorpius Rouge
  • Halte 5 : Le Gaspacho du moment du Bistrot d'Alex accompagné d'une coupe de Mademoiselle Blanche


A la fin de cette journée, vous aurez comme cadeau la bouteille que vous aurez préférée durant les differentes dégustations.
Réservation obligatoire auprès du caveau des Vignerons de Florensac, tarif 45€ par personne.
Tel: 04 67 77 77 70 72 Mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Venez participer à une journée épicurienne, authentique, familiale, conviviale et savoureuse!!!!

L’Âne totémique de Bessan poursuit ses balades

Après total Festum sur le site du Pont du Gard, ce sera, plus proches de son village, à des fêtes occitanes dans des communes voisines que l’Âne de Bessan est invité.

Ce dimanche 3 juin, dès 16h, l’Âne, accompagné du Petit Âne, participera aux côtés d’une vingtaine de totems de l’Hérault, à « Castel en Fuoc », manifestation organisée par l’association « Générations Castelnau » dans le centre-ville de Castelnau-de-Guers. La déambulation sera commentée par Claude Alranq.

Le dimanche 16 juin, c’est à Montblanc que l’âne dansera dans le cadre d’un rassemblement plus restreint autour de l’animal montblanais, ainsi que de la Mulassa de Catalunya, alliant les traditions occitanes et catalanes.

Les sites d'exception du Languedoc, une belle initiative

Parce que l'union fait la force, une initiative intelligente a vu le jour en 2008, via une association les sites d'exception du Languedoc.


A l’origine de cette initiative, six gestionnaires de sites d'exception se sont réunis autour d’une table esquissant charte, critères d’adhésion, valeurs, objectifs, missions, actions et ambitions du réseau. Très vite rejoint par trois autres sites et neuf prestataires, le réseau compte aujourd’hui 16 sites touristiques majeurs dans le département de l’Hérault dont les Ecluses de Fonséranes, les grottes de Clamouse et des Demoiselles, l’Abbaye de Valmagne, Les Chais Noilly Prat, Le Jardin Saint Adrien, La Cathédrale de Maguelone, Le Prieuré Saint Michel de Grandmont….








 

Au-delà des adhésions, des partenariats ont également été conclus avec les institutions départementales et régionales, mais aussi avec des communicants et des entreprises qui soutiennent financièrement et techniquement le réseau.
Ce sont finalement près d’une trentaine de professionnels et d’acteurs du tourisme qui concourent à la réussite du réseau Sites d’exception en Languedoc.
La force de ce regroupement de professionnels est de mettre à profit les synergies, mutualiser des moyens financiers, utiliser l’ensemble des connaissances et savoir-faire, échanger des expériences, porter des projets collectifs, valoriser une image de marque commune… parce qu’ensemble, ils sont plus visibles que tout seuls… parce qu’ensemble ils ont plus d’expérience, ils cumulent plus de moyens. Ils peuvent donc mener plus d’actions et se projeter plus loin !

Des actions concrètes qui savent se faire remarquer !

Le dépliant des 'Sites d’exception en Languedoc' : Un format de carte touristique édité à 150 000 exemplaires et diffusées dans plus de 70 points. Il fait sans doute partie du top 10 des plus grosses éditions de documents touristiques du département. Il a le privilège d’être très bien accueilli dans les offices de tourisme qui lui trouvent cet avantage de rassembler en un seul document de nombreux sites et prestataires touristiques. Les visiteurs l’ont également adopté car ils y trouvent les sites incontournables du département, des prestataires de qualité, des informations pratiques et des repères géographiques.
Ce dépliant ne va pas sans la 'carte privilège' remise dès la première visite sur l’un des sites membres et qui permet aux visiteurs d’obtenir des réductions à l’entrée des autres sites. Elle a fait ses preuves puisqu’en 2016, entre 15 et 20% des entrées ont été enregistrées au tarif Sites d’exception.
Cette promotion trouve bien évidemment son pendant auprès des internautes avec un site internet www.sitesdexception.fr qui reprend l’ensemble des informations présentées sur la brochure, un blog http://blog.sitesdexception.fr/ et une page Facebook avec plus de 7500 abonnés et qui recensent toute l’actualité des sites et prestataires membres du réseau : visites thématiques, concerts, dégustations, expositions, ... des bons plans et des idées de sorties qu’apprécient les touristes de passage en Languedoc et les résidents.

Des projets collectifs sur différents sites et thématiques

  • Engagement qualité : le réseau s’appuie sur les labels qualités existants et accompagne ses membres dans les démarches de labellisation ;
  • Formation tourisme et handicap : sensibilisation à l’accueil des publics handicapés et mise aux normes accessibilité pour tous ;
  • Commercialisation de produits touristiques à destination des groupes ;
  • Développement des prestations sur les sites : 1ère tranche d’équipement de 5 sites en audio-guides ;

Vous êtes un visiteur et vous voulez découvrir le patrimoine incontournable du Languedoc Consultez www.sitesdexception.fr et retrouvez toutes les informations sur les sites touristiques membres du réseau. (Détails, horaires, tarifs, coordonnées…).
Vous êtes un gestionnaire de site, un restaurateur, un hébergeur, un prestataire d’activité…et vous souhaitez adhérer au réseau – contactez-les au 07 81 97 46 60 ou par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Florence de Martino

Fermes ouvertes les 2 et 3 juin

30 agriculteurs héraultais (dont 8 sur le territoire de l'agglopôle) vous accueillent les 2 & 3 juin sur leur ferme pour vous faire partager leur métier, savourer leurs produits et fêter l’arrivée du printemps (visites d’élevage, balades dans les vignes, vergers, ateliers et animations...).

Retrouvez la liste des fermes participantes sur www.printempsalaferme.com

Aucun texte alternatif disponible.

Balade singulière : Théâtre (suite )

 

Depuis la croix du St clair la descente a été longue, plus longue que prévue et moins simple. Elle a duré des jours et des semaines. En effet, les termes de montés et de descentes, lorsqu’il s’agit de santé mentale, ont des sens différents que dans le langage « physique ». Descendre : ça va mal, monter : il ne vaut mieux pas. Il est souvent difficile de s’y retrouver, même si dans mon cas, on a choisi la médecine douce. Mais ça y est, j’y suis. Après la rampe des Arabes, je suis au rond-point. J Maréshal. Je suis devant un de ces ronds-points où la priorité à droite a été remise en cause et a cessée d’exister. Mais la droite, elle, elle continue à exister, de même que la gauche et l’en face. En face, le môle Saint Louis… la mer, le large …la perte du rivage. Ce ne sera pas pour aujourd'hui, il est trop tôt. A gauche, le quai de la Consigne et au-dessus, en parallèle, la promenade, J B Marty. Les noms choisis pour désigner les artères en désignent un peu leur usage, au-delà des noms qui les suivent… La criée, les chaluts et tout près, le bruit du centre-ville. A droite l’avenue du Maréchal Leclerc, un maréchal mérite bien une avenue .Mais non, je me trompe, pas avenue, mais promenade. Si j’en ai le courage, j’écrirai ai maire.

Ce personnage emblématique a été traité un peu à la légère… mettons cela sur le compte de la maladresse. Et juste au-dessus le théâtre de la mer… pauvre Jean Vilar qui a perdu dans le langage courant son nom qui été associé à ce bâtiment.

 Tout pour Paul Valéry. Même les mots tracés sur le socle sur la structure au centre du rondpoint. Passé et futur dans cet accrochage, cet ancrage, c’est beau… Mais quand même pauvre Jean Vilar. Je m’avance vers cette bastille construire pour protéger les sétois des anglais envahisseurs.

Aujourd’hui, ils sont les biens venus en tant que consommateurs. Bastille qui a eu plusieurs fonctions : miliaire, carcérale, lieu de soin. Aujourd'hui encore fort devenu théâtre et surtout lieu de concert est toujours propriété de l’hôpital de Sète.

On a beaucoup écrit, et parfois des bêtises sur les liens entre culture et santé. Je suis bien là.

Là. C’est la saison d’Images Singulières et dans une des salles de ce lieu, la salle Tarbouriech - héros de la résistance mort en déportation pour sa lutte contre la barbarie nazie-une série de photographie des pays anciens membres de l’Ex URSS, face à l’installation de nouvelles frontières.

Créer des frontières…

est ce vraiment la solution ?

Que d’armes et de mort ! Mais cette salle est apaisante, je remonte sur la terrasse, c’est très beau, un grand moment. Je repars lentement vers l’avenue du Tennis, c’est là que j’habite, je le sais. Sète est ma ville.

Henri Blain

Passejade autour de Lattes

Découverte du patrimoine religieux et de l'environnement
Jeudi 31 mai 2018 un événement gratuit

La Pastorale des réalités du tourisme et des loisirs organise des balades de mai à septembre dans le cadre de sa mission "valorisation et découverte du patrimoine religieux et de l'art sacré du département de l'Hérault" auprès du diocèse de Montpellier.
Les passejades en mai - promenades en occitan -  des jeudis de la Pastorale du Tourisme propose trois rendez-vous possibles ce jour-là : 

8h30 : le premier rendez-vous est fixé pour une marche en boucle autour de l’étang de Méjean permettant de découvrir le site protégé par le Conservatoire de l'espace littoral, Natura 2000. L'étang de Méjean appartenant au complexe des étangs palavasiens permet d'approcher les roselières, les marais, les sansouïres et étang constituant une mosaïque paysagère où viennent se réfugier les flamants roses.
Le parking est obligatoire, avenue de Méjean, 600m avant la Maison de la nature.

12h00 : le deuxième pour un pique-nique tiré du sac près de la salle jouxtant l’église St-Bernard au 279, rue des Volques,

14h00 : le troisième rendez-vous est consacré à la visite de l'Église St Bernard et St-Laurent du XIIème siècle.

 Même en cas de pluie les rendez-vous seront maintenus et un programme de substitution prévu.

Contact : 06 70 17 24 38

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, sort un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.
L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.

L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.
Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promet étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations