Balades

Autour du Salagou

vidéo de Valérie Campion

LE LAC DU SALAGOU est un lac de retenue du barrage du Salagou.

Son niveau d'au est à 139 m d'altitude, sa surface est d'environ 700 hectares, sa profondeur d'environ 50 mètres.

IL est dominé par des monts et des plateaux culminant à 300 m à l'est, 407 m à l'ouest et 535 m pour le Mont Liausson au Sud.

Sa palette : bleu du lac, ocre des ruffes, jaune des genêts, vert des forêts Ses domaines d'intérêt sont :

• la géologie
• la baignade et les sports nautiques
• les randonnées pédestres ou à VTT

The Lac de Salagou is a lake formed by the Salagou dam.

Its water level is at 139m altitude, its surface is about 700 hectares, its depth around 50m.

It is overlooked by peaks and plateaux reaching 300m to the east, 407m to the west and by Mont Liausson at 535m high to the south.

Its colour palette: the blue of the lake, the ochre of the rocks, the yellow of the broom, and the green of the forests

Its features of interest are : geology bathing & water sports hiking & mountain biking

AUX PORTES DU SALAGOU

LIAUSSON : La commune est bâtie sur de la Ruffe près du lac du Salagou et se situe entre Octon et Clermont l'Hérault.
Le village date du Moyen Âge, on retrouve des traces écrites remontant au XIIIe siècle. Son étymologie serait gallo-romaine.

SALASC : A quelques kilomètres du lac du Salagou, Salasc village fleuri ** est surnommé « le village de l'eau » à cause de nombreuses sources qui donnent une nature verdoyante toute l'année.
La commune bordée par le Salagou se situe à égale distance de Clermont l’Hérault, Lodève et Bédarieux.
L’origine du village de Salasc est très ancienne. Des fouilles archéologiques ont mis à jour des vestiges de la période néolithique ainsi qu’un site gallo-romain.
Salasc était sous la juridiction de l’évêque de Lodève partagée avec le comte de Clermont-de-Lodève, Guilhem depuis le XIIIème siècle. Ceci dura jusqu’au XVIIIème siècle. La place est bordée au sud par une grande maison du XVIIème siècle, l’ancienne maison seigneuriale.
La fontaine au centre de la place a été construite dans la première moitié du XIXème siècle.
L’ancien presbytère date du milieu du XVIIème siècle. Les mûriers sont des vestiges d’une petite industrie de vers à soie. La partie la plus ancienne du village se situe autour de son église Saint-Géniès. Autour d’elle, une petite enceinte fortifiée construite à la fin du XIIIème siècle, Les béals : C’est un mot d’origine latine qui signifie canal. Le béal est un petit canal d’irrigation servant à alimenter les jardins potagers, les vergers, les vignes et les champs. Ces béals sont organisés en réseau. Il y avait des règlements stricts quant à l’utilisation des béals afin que tout le monde puisse bénéficier d’eaux pour arroser. Un chemin de randonnée « le sentiers des béals » permet de découvrir cette tradition ancestrale d’irrigation des terres.

VILLENEUVETTE : ancien "village usine", cette cité drapière créée en 1670 par Pierre Baille, riche marchand drapier de Clermont l'Hérault, fut soutenu financièrement par Colbert qui en fit l'un des plus grande Manufacture Royale du Languedoc-Roussillon.
Le tissu de Villeneuvette a été utilisé dans les uniformes des armées de Louis XIV et des draps. La production a perduré jusqu'en 1955. Son patrimoine bâti, aujourd'hui envahi de végétation, possède un charme authentique qui témoigne avec discrétion et mystère, d'un passé où l'activité y fût intense et la vie fourmillante.
A la découverte de Villeneuvette Le village est piéton (sauf résidents). L'entrée se fait par une porte en pierre au-dessus de laquelle les mots "Manufacture Royale", étaient gravés, puis remplacés par "Honneur au travail ».
Le village est construit autour de la rue principale Rue Colbert, dans un plan de grille. À l'exception de quelques «Maisons de Maître », les habitations sont très semblables de taille et d' apparence avec des volets verts typiques de la région Languedoc Roussillon.
L' église construite au 18ème siècle a d'intéressantes peintures de Jacques Pauthe. * Les rues pavées, les fontaines et de nombreux arbustes ajoutent à l'attrait du village. * Jacques Frédéric Antoine Pauthe est un peintre français né en 1809 à Castres, mort en 1889 à Perpignan. Artiste en peinture murale et religieuse, il a réalisé de nombreuses oeuvres dans le Tarn, l' Hérault, le Roussillon. Il a d'abord copié des toiles de grands maîtres avant de définir son propre style en s'inspirant des maîtres de l'école française (XVIIe - XVIIIe). Il s'agit sans doute d'un des plus prolifiques artistes religieux du XIXe. Mgr de la Tour d' Auvergne, évêque de Bourges lui fit obtenir la croix de l'ordre de Saint Sylvestre par le pape Pie IX pour services rendus à l' Eglise.

OCTON : Le village est situé à 198 mètres d'altitude, sur les bords du lac du Salagou. Le paysage est marqué par un sol de roches rouges (les ruffes) et par des collines qui sont d'anciennes coulées de lave.
La chapelle Notre Dame de Roubignac Le premier sanctuaire a dû être bâti sous la domination wisigothique. St. Fulcran, évêque de Lodève, a assuré sa reconstruction au Xème siècle, Le bâtiment actuel, entièrement voûté, date du XIIème siècle.
Depuis 1954, elle est classée Monuments Historiques. Le château de Lauzières (édifice privé) Il appartenait à la famille des Lauzières.
Au XIIIème siècle, il était doté d’une enceinte fortifiée, d’un chemin de ronde... disparus maintenant. Transformé à la fin du XVème siècle, puis délaissé, il sera vendu en 1650.

Le Cirque de Mourèze

Notre région compte deux des plus beaux cirques naturels de France: Navacelles et Mourèze.
Ce dernier a l’avantage pour nos lecteurs d’ètre à 45 minutes de l’étang de Thau. Il est si grand ( 300 hectares ) qu’on y ressent, même en pleine saison touristique, une agréable sensation d’isolement et de nature sauvage. Un calme minéral surprenant à 50 km de Sète...
L’eau et le vent ont sculpté des milliers de statues géantes dans ce cirque dolomitique. Un paysage fantasmagorique où l’on peut revenir des dizaines de fois et emprunter des chemins différents. Des chemins ont été tracés à travers les principales curiosités naturelles. Il convient de les suivre et de bien se repérer dans ce labyrinthe.
Dès que vous arriverez à Mourèze, charmant village datant du Haut Moyen-Age, le fléchage débute par les parkings. Mais ne snobez pas le village dont les rues étroites se blottissent contre le château médiéval et l’église romane.

Village gaulois

Outre ses statues naturelles et son environnement au pied du Mont Liausson, le Cirque de Mourèze a une autre attraction : le village gaulois des COURTINALS. Les vestiges retrouvés dans le Cirque ont été reconstitués d’une façon unique en France. Par exemple, on verra une cabane de l’age du fer ( 500 ans avant Jésus-Christ ) que, grâce à des fouilles archéologiques récentes, on a pu reconstituer de manière exemplaire. La cabane était construite à partir de bois et d’argile, excellents matériaux qui, dès cette époque, permettaient de construire une habitation. Des rondins de bois et des branchages constituaient la base de la construction, la toiture étant fait avec une couche d’argile de 10 cm.
Ainsi, à la découverte d’un site exceptionnel s’ajoute un voyage dans le temps.
Si le Cirque est accessible tous les jours, le village gaulois est ouvert tous les jours d’avril à novembre mais seulement le week-end hors saison.

Bernard Barraillé

Accès
On se rend à Clermont l’Hérault via Pèzenas de Mèze ou d’Agde et via Poussan, Villeveyrac pour les sétois. A Clermont, prendre la route direction Bédarieux pendant 9 kilomètres.

Les pattes de sel d’Ingril

Point d'observation, Atelier

 Frontignan

Le 26 Juillet 2018 de 17 h 00 à 19 h 30

 A tire d’ailes, donnez de la hauteur à vos vacances ! Contemplez les oiseaux sur l’étang et créez des figures en pâte à sel avec l’animation « Les pattes de sel d’Ingril » !

Flamants roses - LPO Hérault

Inscription obligatoire auprès de l'Office de tourisme de Frontignan:

https://marketplace.awoo.fr/672/Product?reference=LOV034000067220170727153501

Lieu de rendez-vous : Office de Tourisme de Frontignan Plage

Responsable : Thomas Marchal, Animateur

Nombre de participants : 20

Prix : 6euros / personne

Public concerné : Jeune public

Accessible aux personnes handicapées : Non

Structure(s) partenaire(s) :

Office de Tourisme de Frontignan Plage

CPIE Bassin de Thau

Renseignements :

LPO - Hérault
15, Rue du Faucon crécerellette
Les Cigales, Route de Loupian
Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage
34560 VILLEVEYRAC
04.67.78.76.24

Réservation :

Par téléphone : 04 67 18 31 60

Connaissez-vous le plus ancien « jardin botanique » de France ?

 

Ne cherchez pas c’est celui de Montpellier. Il fut créé en 1593 sous le règne d’Henri de Navarre - Henri IV - suivant le modèle de celui de Padoue créé vers 1545 et devant celui de Strasbourg fondé en 1619, celui de Paris créé en 1635 et celui de Caen en 1736.

Qui fut le créateur de ce jardin ?

Un jeune médecin du nom de Pierre Richer de Belleval botaniste Français, né autour de 1564 à Châlons-en-Champagne et mort le 17 novembre 1632. Premier intendant, il consacra son énergie et sa fortune personnelle à la création de ce jardin qui s'étend sur 4,6 hectares en plein centre de Montpellier. Ce jardin fut classé « site protégé » le 12 février 1962 puis classé monument historique en 1992.

Dévasté en 1622 lors des guerres de religion et du siège de Montpellier par l'armée de Louis XIII, il sera restauré en 1629. Les plus grands botanistes se succèdent à sa direction. Il fut créé à l’origine pour la culture des plantes médicinales utiles aux étudiants médecins et apothicaires de la faculté de médecine, mais devint très vite un vrai jardin d’étude botanique. N’oublions pas que la faculté de médecine de Montpellier est la plus ancienne faculté de médecine en activité du monde. Au XVIIIe siècle, le jardin est réaménagé par le médecin botaniste François Boissier de Sauvages de Lacroix.

Dès la fin du siècle, il est ouvert à la promenade des Montpelliérains. Tout au long des XIXe et XXe siècles, il connaît une période de renaissance et d'aménagements. Propriété de l'Etat, il est géré par la faculté de Médecine de Montpellier.

Le jardin est très agréable, il y est parsemé de magnifiques bancs de pierre pour profiter du calme et des senteurs du lieu, que ce soit à l’ombre ou au soleil. On peut y admirer une des toutes premières coupoles astronomiques du sud de la France et une Noria,  une machine hydraulique utilisée pour l'irrigation.

Et puis nous sommes à deux pas de la cathédrale Saint-Pierre autre monument prestigieux de notre cité.

A l’entrée du Jardin botanique l’invitation en quelques vers du poète et philosophe français Paul Valéry dont l’université de lettres porte le nom :

« Nous irons doucement par les ruelles fort pierreuses et tortueuses de cette vieille ville à cet antique jardin où tous les gens à pensées, à soucis et à monologue descendent vers le soir ». Paul Valéry

Ce jardin comporte notamment une bambouseraie, une orangeraie de 267 m², et une surface sous serre de 688 m² un arboretum, un jardin qui est riche de plus de 2679 espèces, et une école forestière. S'ajoutent également plusieurs serres où poussent toutes sortes de plantes grasses, de plantes « terrestres et aquatiques de la forêt ombrophile », des plantes exotiques et des végétaux encombrants. Dans le jardin anglais se trouve un bassin où grandissent des nélombos, également appelés lotus sacrés, aux superbes corolles rouges lorsqu'ils fleurissent en août. La « montagne », partie la plus ancienne du jardin, présente la plupart des espèces de la garrigue méridionale. Quelques arbres remarquables s'y distinguent dont un arbre de Judée, aussi vieux que le jardin, et le ginkgo biloba le plus âgé de France, probablement l'ancêtre de la plupart de ceux qui poussent dans le pays. Le filaire de la montagne de Richer (Phillyréa Latifolia) ce géant de 10 mètres est le plus vieil arbre du jardin, il a dépassé les 4 siècles, et à l’entrée du jardin, un micocoulier totalise environ 250 ans.


Au début des années 2000, la restauration du jardin des plantes de Montpellier avait été estimée à 15 millions d’euros. Un chiffre trop élevé pour une université. Et si la restauration d’un montant de 500 000 € des serres Martins est terminée grâce à l’université de Montpellier I propriétaire et gestionnaire des lieux, il reste encore beaucoup à faire, sans parler des coûts d’entretien. Mais on peut espérer qu’avec l’engouement actuel pour notre patrimoine on arrivera à trouver les financements permettant de maintenir ce magnifique jardin dans l’état qu’il mérite. Tout dépendra des volontés politiques, mais on peut raisonnablement penser que ce magnifique lieu qui a miraculeusement échappé aux promoteurs, héritage ancestral de la ville de Montpellier, les vaut bien !

Georges Cantin

Toutes les visites gratuites et guidées du jardin du 10 juillet au 31 août 2018.

L'Hérault à vélo

Dès les beaux jours, partez à l'aventure sur les pistes cyclables de l'Hérault, sur les petites routes ou sur les sentiers, des vignobles.

L'Hérault à vélo, c'est la promesse de belles balades et de paysages typiques du sud. En famille, roulez sur les pistes cyclables du littoral ou sur la Voie Verte du Haut Languedoc. Entre amis, parcourez les vignobles par les routes buissonnières, ou lancez vos VTT sur les sentiers de garrigues. C'est écolo... et tellement beau !

Balade vélo, bord canal du midi - Hérault, le Languedoc © Henri COMTE

L'Hérault
en roue libre

 

Les pistes cyclables : Idéales pour les balades en famille, elles vous assurent des promenades en toute sécurité. De Montpellier ou Béziers jusqu'au bord de la mer, le long des plages ou au bord des étangs, dans les vignobles ou encore sur les berges du Canal du Midi,
profitez de balades faciles.

Passa Païs, c'est le nom de la voie verte du Haut Languedoc qui est aménagée sur l'ancienne voie ferrée qui reliait Mazamet à Bédarieux. Sur près de 80 km entre le Tarn et l'Hérault, vous pourrez flâner en toute sécurité entre oliveraies, hêtraies et châtaigneraies.

Les boucles cyclo du Cœur d'Hérault : entre amis, venez pédaler sur les routes buissonnières du Pays Coeur d'Hérault entre vignobles et oliveraies. Vous y découvrirez les terres rouges du Salagou,
Saint-Guilhem-le-Désert, les grands espaces du Causse du Larzac.
De nombreux circuits VTT et cyclo vont de la balade familiale aux grandes échappées.

Le VTOPO, la référence

VTOPO


 En parcourant ce VTOPO, vous découvrirez 64 circuits VTT.

De la balade familiale au tracé expert, pour partir à la découverte du formidable potentiel du département de l’Hérault.

Avec des données claires et détaillées, des cartes précises, des infos utiles et des photos de qualité, le VTOPO devient la référence indispensable pour profiter à 100% de toute la diversité du VTT dans l’Hérault.

Plus d’infos sur le VTOPO Hérault

FERME ZOO de BOUZIGUES

Venez rendre visite à vos amis.

Ouverte au public seulement depuis le mois de mai 2000, la ferme zoo est née de la volonté d'amoureux de la nature et de la ruralité qui depuis plus de 10 ans  étaient auprès des animaux pour leur plaisir.

Sur le parcours, durant votre promenade, vous irez à la rencontre d'animaux de la ferme ou bien d'animaux sauvages. N'ayant pratiquement jamais eu de stress, La familiarité de ces animaux vous surprendra. Vous serrez également étonnés par la douceur et la quiétude du lieu.

Horaires été (début des vacances scolaires de juillet jusqu'à fin août) : 10 heures à 19 heures, fermé le lundi
Autres horaires d'ouverture sur rendez-vous pour groupes
Le parc est fermé en cas de pluie. lorsque le temps est incertain, il est préférable de téléphoner
Cloture des entrées 3/4 d'heure avant la fermeture du parc.

http://ferme.zoo.free.fr/images/anabelle.JPGhttp://ferme.zoo.free.fr/

Visitez le Nao Santa Maria

Rendez vous quai Aspirant Herber du 13 au 22 juillet pour venir visiter ce fantastique bateau.
Merci à Escale à Sete !

L’image contient peut-être : texte

Rencontre avec la Gardienne du Vent

Sortie de terrain Vic-la-Gardiole

Date : Le 17 Juillet 2018 de 17 h 45 à 20 h 30

Profitez de la douceur des soirées d'été pour partir à la découverte de la Gardiole, la "Gardienne du Vent"... Vous irez sur les sentiers étroits de la garrigue... Des arrêts pour écouter les bruits de la vie cachée, mais des points de vue uniques avec des lectures de paysage s'offriront à vous. A l'issue de la balade, rencontre avec un viticulteur passionné au pied du Massif qui vous accueillera dans son domaine, dégustation.

Réservation obligatoire auprès de l'Office de Tourisme de Vic-la-Gardiole:

06 95 53 78 81

Lieu de rendez-vous : Office de Tourisme "Archipel de Thau Méditerranée"

Matériel à prévoir :

Vêtements et chaussures adaptés à la marche et à la météo,

eau et casquette,

pique-nique.

Prix : 3 € (-12 ans) - 6 euros / personne

Public concerné : Tout public

Accessible aux personnes handicapées : Non

Structure(s) partenaire(s) :

Office de Tourisme de Vic-la-Gardiole

CPIE Bassin de Thau

Renseignements :

LPO - Hérault
15, Rue du Faucon crécerellette
Les Cigales, Route de Loupian
Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage
34560 VILLEVEYRAC
04.67.78.76.24

Réservation :

Par téléphone : 06 95 53 78 81

Montpellier-le-Vieux, pas très loin de la capitale héraultaise

Un site extraordinaire à 127 km de Montpellier en pleine nature

"Le Causse Noir est le plus riche de tous ces amas de rocs ruiniformes : Montpellier-le-Vieux, leur capitale... compte parmi les villes de rochers les plus remarquables du monde" (E A Martel).

Montpellier-le-Vieux, universellement connu, est donné en référence dans de nombreuses encyclopédies et figure au programme des écoliers français.

Ces hauts plateaux calcaires sont à l'exception de leur bordure sud-est, encadrés par des terrains plus anciens, souvent cristallins : schistes et granités de l'Aubrac et de la Margeride au nord, schistes cristallins des Cévennes à l'est, terrains anciens de la Montagne Noire au sud-ouest, schistes cristallins de l'Albigeois, du Levézou et du Rouergue à l'ouest.

Composés d'assises de roches calcaires de 1 000 à 1 500 mètres d'épaisseur, déposées au début de l'ère secondaire, les Grands Causses constituent de vastes ensembles tabulaires.

Leur partie supérieure, formée de calcaires et de dolomies Jurassiques, repose sur les couches à tendance plus marneuse du Lias visibles dans le bas des vallées.

Parmi ces derniers celui de Montpellier-le-Vieux sur le Causse Noir est le plus vaste et le plus spectaculaire.Montpellier-le-Vieux, baptisé par E.A. Martel "l'Acropole des Cévennes" occupe, sur le rebord du Causse Noir, un vaste promontoire encadré par deux ravins qui s'encaissent profondément vers le sud pour rejoindre la vallée de la Dourbie : le Valat Nègre à l'ouest et le Riou Sec à l'est.

En savoir un peu plus sur : http://www.montpellierlevieux.com

Le site de Montpellier-le-Vieux...se découvre de maintes façons! Des balades pédestres libres, la visite en petit train (50 min du 8 Juillet au 1er novembre 2018), la via ferrata et pour les groupes : des randonnées guidées, l'orientation GPS ou encore l'escalade ou via ferrata.

A vous de choisir l'activité qui vous conviendra le mieux!

 http://www.hdmedia.fr/visite-virtuelle/hd/cbpQcpOad-parc-de-montpellier-le-vieux.html

Balades et saveurs au Pic Saint-Loup

Cet été, de nombreuses balades-dégustations commentées "Vins et Saveurs du Pic"

En juillet et en août 2018, la Communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup, en partenariat avec l’Office de tourisme, vous propose 4 balades commentées suivies au sommet d’une dégustation de produits locaux. Une découverte de nos paysages et de nos vignerons engagés dans la démarche Vignobles et Découvertes. 

Les balades démarrent en fin d’après-midi et sont l’occasion de déguster les vins et les produits du territoire, dans un cadre grandiose. Quel plus beau décor pour apprécier les vins et les produits de notre territoire !

Les balades en 2018 sont prévues de 18 h à 21 h :

  • Jeudi 5 juillet
  • Jeudi 12 juillet

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, sort un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.
L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.

L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.
Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promet étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon