Balades

Première Oursinade de Palavas

Après Sète et Carnon, l'engouement pour la star des plateaux de fruits de mer sera au centre des festivités de Palavas-les-Flots, Samedi 17 et dimanche 18 mars 2018.

En effet, à quelques encablures de Montpellier, la station balnéaire lance sa  première oursinade  avant que la réglementation de la pêche de l'oursin ne mette un frein à sa récolte au mois d'avril.

Outre le produit phare, d’autres spécialités locales - tielles, moules et huîtres - feront des heureux parmi les gourmets. Rendez-vous sur la jetée de la rive gauche de 10h à 21h.

C’est bientôt la fête du printemps !

La quatrième édition de la fête du printemps aura lieu le dimanche 8 avril dans le cadre bucolique du parc du Sesquier. Comme chaque année au mois d’avril, la municipalité invite la population à venir fêter l’arrivée de la belle saison. De multiples animations liées à la nature et aux activités de plein air telles que le pastoralisme, l’apiculture, le jardinage, la marche nordique, l’équitation… seront proposées de 10h à 18h.

mezefete_printemps_annonce

La fête du printemps est ouverte à tous.

 

Au programme :

10h30 - arrivée du berger de Mèze et de son troupeau

10h30 - atelier compositions florales pour les enfants* animé par la boutique La fée des fleurs

11h30 -initiation à la marche nordique par l’ASL Mézois

13h30 -atelier compositions florales pour les enfants* animé par la boutique La fée des fleurs

14h00 - lâché d’un oiseau par la LPO

14h30 - atelier pour les enfants proposé par l’Abeille Héraultaise
15h00 -atelier compositions florales pour les enfants* animé par la boutique La fée des fleurs

15h30 - initiation à la marche nordique par l’ASL Mézois

16h - spectacle « Chenille mon amour » par la compagnie Amarante** (à partir de 6 mois)

16h30 -atelier compositions florales pour les enfants* animé par la boutique La fée des fleursprintCapture

 *Inscription à la boutique : 5€ par enfant, 10 enfants maximum par atelier

**Réservation au service culturel 6€/4€ - billetterie sur place au stand accueil mairie (Mairie annexe I - Château de Girard : 04.99.02.22.01)

 Des animations auront lieu toute la journée, de 10h à 18h :

 Les visiteurs pourront à leur guise déambuler dans des stands de produits du terroir, flâner dans un marché floral où jardiniers, pépiniéristes et paysagistes partageront leurs connaissances des plantes, des arbres et des potagers.

 Ils pourront aussi aller à la rencontre des apiculteurs, du berger, des pêcheurs en eau douce puis s’initier à l’équitation, à la marche, au modélisme et autres activités de pleine nature proposées les associations locales.

 Floralies et vente de plantes, ouverture des jardins partagés, rencontre avec le berger, tonte des brebis, visite du village d’apiculteurs (exposition et extraction du miel), animations par des associations environnementales mézoises, balades à poney ou à dos d’âne, initiation à la marche nordique, vente de fromages de chèvre, démonstration de modélisme naval, jeux et atelier sur la biodiversité, balade en calèche, ateliers compositions florales, animations musicales, buvette et restauration.

Suivez la transhumance mézoise

transhumance_2018_annonce

Samedi 7 avril, 150 brebis retrouveront les pâturages mézois après un séjour sur les terres villeveyracoises.Le retour des moutons du berger de Mèze, Michel Ibanez, offriraà nouveau l’occasion, aux amoureux de nature et de traditions, de participer à une journée printanière de transhumance. Des ânes de l’association « L’âne Bajanet » et des chevaux de trait avec calèches accompagneront ce grand cortège pastoral.

tranCapture


Côté pratique,un co-voiturage est organisé à 9h,depuis le parking du stade du Sesquier, à Mèze pour rejoindre le parking de la salle des fêtes de Villeveyrac à 9h30. Le départ de la transhumance sera donné à 10h chemin du Portel et commencera par la traversée du village. Pour effectuer les 13 km de l’itinéraire, il faudra compter environ 3 heures de marche à travers les garrigues de Villeveyrac, Loupian et Mèze. Des chaussures de marche sont indispensables.


Le parcours sera ponctué, vers 12h30, par une pause avec repas tiré du sac. Une pause durant laquelle un apéritif sera offert aux participants par les Villes de Mèze, Villeveyrac et Loupian. Diverses animations seront également proposées par des associations locales notamment la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) et Lou Biou.


L’arrivée sur Mèze est estimée aux alentours de 16h au Sesquier où les brebis se reposeront afin d’être en pleine forme pour la Fête du printemps qui aura lieu le lendemain, dimanche 8 avril.


Plus d’informations sur : www.ville-meze.fr

Un dimanche food-trucks à Pignan

Un Festival Food trucks est organisé dimanche 11 mars dans le Parc du Château.

Le Festival des Joyeux Truckers, quelques huit Food-trucks Gourmets venus des environs de Montpellier, aura lieu dans le Parc du Château de Pignan le dimanche 11 mars 2018 de 11h à 17h.

Avec l'annonce de Météo France qui prévoit une accalmie pluvieuse ce dimanche, vous aurez la chance de déguster différentes cuisines des chefs professionnels : viandes grillées françaises, recettes camarguaises au Taureau, spécialités marocaines et orientales, mexicaines, Fish and chips, recettes gastronomiques françaises, pizzas, hamburgers, smooties, glaces roulées....
Côté animations, le Relax Break un atypique camion de relaxation, un concept créé par le Lattois Michael Llorente, la détente assurée dans les fauteuils relaxants dont un breveté et médaillé au Concours Lépine 2017, des structures gonflables, maquillages et ateliers créatifs pour les plus jeunes, le tout accompagné d'une scène musicale animée par le duo montpelliérain Les Sonar Men.

Sentiers nature : 3 parcours pour découvrir Frontignan à pied ou à vélo.

Accessibles à tous à pied ou à vélo, parfaits en famille, 3 circuits, de 6 à 15 km, vous sont proposés. Un guide cartographié - ou roadbook -  pour chaque parcours, est disponible à l'accueil de l'office de tourisme de Fontignan. 


Ces 3 sentiers viennent compléter l’offre de balades nature et gourmandes, déjà proposée toute l’année pour découvrir la faune et la flore exceptionnelle des espaces naturels de Frontignan.

Téléchargez les ou retrouvez les circuits modélisés (traces GPS) de chaque sentier en cliquant sur "circuits modélisés". Vous pouvez directement télécharger l'ensemble des 3 sentiers en cliquant sur ce lien.


Sentier Aresquiers (vert) : 15, 5 km. Départ parking : Plan du Bassin. Circuit modélisé
Parcours familial, découverte autour de l'étang d'Ingril, les anciens salins et le bois des Aresquiers.
La méditerranée a portée de main.

Sentier Gardiole (Orange) : 6 km. Départ parking : Halle de sports Nikola Karabatic. Circuit Modélisé
Parcours pour marcheurs et VTTistes avertis entre massif de la Gardiole et garrigue.

Sentier Torsades, dans le vignoble (Bleu) : 5,5 km. Départ parking : Salle de sports Henri-Ferrari. Circuit modélisé
Parcours familial au cœur du vignoble de Muscat.

Retrouvez aussi le programme des balades guidées proposé par l'office. 

Photo de Balade Nature Tout Public : Scènes printanières au royaume du sel

Dès 5 an(s)

 

Balade Nature Tout Public : Scènes printanières au royaume du sel

Séance / Sortie Nature et découverte

Scènes printanières au royaume du sel

Le mercredi 21 mars à 14h
Les mercredis 18 et 25 avril à 14h
 
   L’arrivée du printemps est synonyme de renouveau dans les anciens salins. Profitez de la saison des amours pour contempler des couleurs inédites ! Refuge de nombreux oiseaux et lieu d’histoire, vous serez charmés par l’ambiance de ce site naturel protégé.
 
F ...plus d'info

Office de Tourisme de Frontignan Plage - FRONTIGNAN

 

Le phare de Sète, ouvert ce dimanche

 

"Son oeil mobile mêle aux éclairs de périls l'eau riante
et la danse infidèle des vagues
." - Paul Valéry

C’est au bout du môle Saint Louis, cette chaussée empierrée longue de 650 mètres construite lors de la fondation de la ville,  que trône le premier phare, aujourd’hui silhouette emblématique de Sète.
La première pierre du premier phare de Sète fut posée en grande pompe par Charles de Tubeuf, intendant du Languedoc le 29 juillet 1666. Ce premier ouvrage ne fut cependant achevé qu'en 1682.
Reconstruit en 1720 puis en 1861, il fut démoli en 1944 par des mines allemandes. Il sera reconstruit à l’identique, et livré en mars 1948. Aujourd’hui, après un lifting réussi et  quelques menus travaux (peinture, remplacement de vitres), il continue de signaler par sa lumière rouge  l'entrée du chenal mais peut désormais accueillir du public. Un incroyable belvédère à 360 ° sur le port de commerce, le port de plaisance et la vieille ville.

 



 visites : dernier jour ce dimanche pour visiter le phare Saint Louis.

source photos : Gaëlle Guénal, Florence Monferran, ville de Sète,

 

Visite guidée de Saint-Thibéry

Mardi 13 mars à 14h,
Rendez-vous devant l'abbatiale de Saint-Thibéry pour une visite guidée organisée par le pôle patrimoine du Bureau d'Informations Touristiques de Pézenas.

Cette visite sera aussi l’occasion de découvrir la somptueuse sacristie aménagée par les moines mauristes ainsi que les trésors qu’elle recèle et d’évoquer l’œuvre du grand sculpteur languedocien, François Laucel.


Ces visites sont gratuites, et conduites par le génial et vivant guide-conférencier Denis Népipvoda.
Réservation: 06 45 82 46 14.

Chemin des Muses

 

Mercredi 23 juin 2037. Il fait déjà chaud. Je profite des 650 mètres du Môle St Louis pour m’élancer et commencer à gravir les 183 mètres du Mont St clair jusqu’à Notre Dame de la Salette. J’entame la rude  pente de la rampe des Arabes… pour découvrir la tombe de Paul Valéry qui continue à reposer tranquillement dans le cimetière marin d’où l’on découvre « ce toit tranquille où marchent les colombes… »

Jusqu’à la maison de Pierre Soulages. Entre les deux, le musée Paul Valéry décidément omniprésent dans ce lieu. Musée où la conservatrice qui a succédé à Maité Valles Bled, grande prêtresse des festivals de poésie méditerranéenne pendant l’été qui ont irradié Sète durant des décennies malgré les critiques, m’a offert l’opportunité d’y présenter 50 de mes toiles. Je suis peintre. Mon grand-père s’occupait du jardin de la maison de Pierre Soulages admirable créateur des "noirs lumineux". Tout enfant, je l’ai parfois accompagné dans son lieu de travail et de plaisir.

Il m’est arrivé d’y croiser ce vieux monsieur avec son épouse qui m’impressionnait. Mon grand-père disait « ce monsieur Soulages c’est un vrai monsieur… » J’étais encore enfant lorsque mes parents ont quitté Sète Pour Rodez… Soulage me poursuivait… Mon père était cuisinier dans le restaurant qui jouxte encore aujourd’hui le Musée Soulages. Je suis devenu peintre très tôt.

Aujourd’hui, j’ai du plaisir à déambuler entre la rampe des Arabes et le chemin de la Huitième Station, celle où Jésus lors de son chemin de croix qui l’a amené jusqu’à la mort a rencontré les femmes éplorées de Jérusalem et les a consolés. La maison de Pierre Soulages est au centre.

 

Elle a été achetée par la ville de Sète qui avait à se faire pardonner d’avoir laissé à Rodez l’honneur d’offrir un musée à ce peintre encore vivant. Elle en fait une fondation, entourée par l’impasse de l’Amour, l’impasse des Grillons, l’impasse du Scarabée, l’impasse du Rêve et le bien heureux Chemin des Muses. Mon exposition porte un nom, c’est moi qui l’ai choisi « Le chant infini des rêves et des muses ».

Il fait beau ce matin à Sète.

« Ce toit tranquille où marchent les colombes » telle une toile de Soulages.

 

Henri Blain

Vivre en Hérault

Vivre en Hérault...

L’Hérault est le deuxième département le plus apprécié par les français. Chaque année, nous sommes des milliers à venir nous installer dans ce beau département.

Dans le nord, l’Hérault est surtout connu pour ses plages, mais quand on s’y installe nous pouvons découvrir une grande diversité de lieux et de paysages, entre mer et montagnes vous serez émerveillés par la richesse et la variété des villes et villages, des garrigues et vignobles. Et cerise sur le gâteau des gens authentiques et sympathiques qui prennent le temps de vous faire partager les beautés naturelles et le patrimoine culturel de l’Hérault.

En cette fin de mois de janvier des amis de la région m’ont fait découvrir un site panoramique exceptionnel.

Rendez-vous à 8h30 parking de la pharmacie de Baillargues. 1h de route puis nous arrivons à Arboras près de Montpeyroux.

En ce matin de janvier, l’air est un peu vif mais les rayons de soleil commencent à nous réchauffer. Nous nous mettons en marche dominant la plaine qui nous propose un patchwork constitué par les parcelles de vignobles. Mes amis m’assurent que les vignerons de Saint-Saturnin-de-Lucian et des communes environnantes font d’excellents vins. Nous plongeons dans un chemin de glaise encore gras gorgée d’eau, nous passons le ruisseau de Lagamas une petite chute d’eau témoigne de la vigueur des pluies des jours précédents, les fossés et les buis reverdissent. Nous prenons une piste, puis un sentier et commençons l’ascension vers le « Rocher des Vierges » dans une forêt de chênes verts. La montée est en pente relativement douce ce qui nous permet de prendre le temps d’admirer le paysage. Avant d’arriver, nous découvrons sur un promontoire rocheux un monument, au pied une plaque est apposée « Lou FELIBRIGE à si mort dins li tèms de guerro ».

Encore quelques mètres d’ascension et nous voilà arrivés au Rocher des Vierges. Un site panoramique exceptionnel sur la plaine de l'Hérault jusqu'à la mer ainsi qu'une vue plongeante sur un paysage dolomitique et les ruffes de Saint-Guiraud et Saint-Saturnin-de-Lucian. Il est l’heure du pique-nique, nous nous installons à l’abri de la petite bise fraîche de janvier et profitons d’une vue panoramique à 360°. Après cette heure de repos, nous nous remettons en marche. Une longue descente commence, puis nous remontons un mamelon, un ami qui connaît bien la région, nous invite à « bartasser » ceci consiste à aller tout droit à travers bois, hautes herbes et garrigue.

Après 20 minutes de montée nous arrivons au GR653 nous voyons parfois des coquilles Saint Jacques accrochées, nous sommes sur le chemin de Compostelle. Nous cheminons en sous-bois et parfois au milieu des bruyères en fleurs, nous avons vu un amandier déjà tout blanc sur fond de ciel bleu azur. Nous arrivons sur les toits d’Arboras il est 16h30 heureux d’avoir marché 17 Km et de garder en mémoire ces beaux paysages... Elle est belle la vie en Hérault...
JC Dauphin

Vivre en Hérault - suite 1

Vivre en Hérault, le deuxième département le plus apprécié par les français. Chaque mois, j’ai le plaisir de vous faire partager mes découvertes...

En cette fin de mois de février l’hiver se rappelle à nos bons souvenirs il faut s’équiper de gants, de bonnets, de pulls et grosses chaussettes car la bise gelée nous accompagnera toute la journée. Mais à l’abri de ce petit vent le soleil saura nous réchauffer.

Ce matin nous avons rendez-vous à Saussines (34 160) à la découverte de 4 villages Héraultais. C’est à 20 minutes de voiture de Baillargues (34 670) et le départ est « Avenue de Montpellier » en face de l’école. La commune a d’ailleurs aménagé des parkings pour accueillir les randonneurs. Il y a même un panneau d’informations affichant 3 circuits de  randonnées. Ce jour-là, il est même indiqué qu’une battue au renard est en cours sur l’un des circuits, bien heureusement ce n’était pas sur le nôtre.

La première étape doit nous conduire à Saint-Hilaire-de-Beauvoir, un village où est né Jacquy Gil auteur d’un livre rempli d’anecdotes « Un village sans histoire(s) » aux éditions « La place des mots ».

Nous traversons tout d’abord un bois de pins, le soleil en réchauffant légèrement l’atmosphère exhume les parfums suaves des bois. Puis nous traversons en crête des vignes et nous découvrons  la plaine où coule la Bénovie que nous franchirons plusieurs fois à gué. Après une longue ligne droite, nous arrivons à ce premier village, nous l’empruntons par des petites rues bordées de vielles maisons de pierre et nous descendons vers un ruisseau le Budel que nous franchissons par un radier.

Notre deuxième étape est Buzinargues, cette commune fait partie de la communauté des communes du Pic Saint Loup entourée de vignes,  le vin semble une activité bien présente. Avant d’y arriver nous avons passé à gué le Braou qui en cette saison était assez large, peut-être qu’en été il est à sec ?  Nous traversons le village pour nous diriger vers la Bénovie.  Le pont passé, nous descendons au bord de la rivière pour poursuivre le chemin qui longe la berge, un moment très plaisant, à l’abri du vent nous oublions la température exceptionnellement basse.

Nous passons devant la coopérative viticole de Galargues avant d’arriver au village de Galargues notre troisième étape. Cette commune fait partie de la communauté des communes du pays de Lunel.
Notre quatrième et dernière étape nous conduit à Saussines que nous atteindrons à travers bois où nous pourrons voir une « capitelle » magnifiquement restaurée par un viticulteur propriétaire de la vigne proche (Une capitelle - en languedocien capitèlo - est une cabane en pierre sèche). Nous avons vu de nombreuses ruches qui nous laissent à penser que les vignes environnantes ne sont pas trop mal traitées. Avant, nous avons à gravir un petit monticule où est implantée l’église de Saussines.
Après ce parcours de 16 km sous un soleil méditerranéen et un froid venu de l’est, nous sommes toujours aussi ravis de pouvoir vivre en Héraut. 

Publié le 28 février 2018 par JC Dauphin

Visit'insolite, la reprise à Montpellier

En mars 2018, reprise des visites guidées sous l'angle de la gastronomie locale, de l'art contemporain, de l'artisanat d'art ou du patrimoine montpelliérain

Que vous soyez Montpelliérain ou pas, voilà une nouvelle formule pour visiter les quartiers de la capitale héraultaise que ce soit par le biais des visites d'ateliers d'artisanat ou des visites des lieux historiques. Aux commandes, Pauline Salembier native de Sète et férue de patrimoine vous guidera à travers les galeries d'art, les épiceries fines et le dédale des rues montpelliéraines. Plus qu'une visite guidée classique, Visit'insolite s'inscrit dans une démarche pluriculturelle alliant le patrimoine à l'art.

La jeune fondatrice de Visit'insolite vous propose deux formules de visites guidées de 2 ou 3 heures avec un point de départ Place de La Comédie, des balades dans l'Ecusson de Montpellier autour des thèmes de l'art contemporain,  de l'histoire de la ville, à la rencontre des artisans d'art et de la gastronomie locale.

Le concept de Visit'insolite est basé sur des visites-balades qui, comme son nom l'indique, sont « insolites » car elles suscitent la surprise et la curiosité des visiteurs de part le caractère inhabituel de leurs présentations.
Ainsi, dans une démarche de valorisation de la ville, des lieux artistiques visités et des œuvres présentées, les visiteurs vivront une plongée dans le passé et le présent dont ils ne seront pas déçus !

Prochaines balades à 10h et à 14h:

Samedi 3 mars - Mercredi 7 mars -  Samedi 10 mars.

Pour s'inscrire aux visites : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

ou au 06 74 36 72 10
https://www.facebook.com/visitinsolite.montpellier/

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, sort un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.
L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.

L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.
Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promet étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon

Avec l'APAVH, Joe, la fripouille , est à l'adoption

joeIMG_0437Après avoir alerté les vétérinaires, les dianes de chasse les plus proches, mis des annonces, il a bien fallu se rendre à l’évidence personne ne recherchait notre poilu ! Avec sa bouille de chien abandonné et son air de rien, on l’a tout d’abord appelé « Le Chien Marcel », et puis c’était un peu long alors ce fut « Plumeau » finalement 3 jours plus tard c’est Joe qui s’est imposé ! Et ça lui va super bien. Quand Joe est arrivé en famille d’accueil, il n’en menait pas large…les 8 autres chiens l’ont niflé, reniflé. Il était tout kiki à côté. Joe est typé Bleu de Gascogne, mais plutôt version mini! Le Bleu qui n’a pas grandi. Allez savoir pourquoi, il s’est pris d’affection pour le grand Roch qui fait environ 3 fois son poids ! Seulement les premiers temps Roch appréciait très moyennement ce zébulon qui le suivait partout alors il le lui a fait savoir avec force claquements de mâchoires et grognements…nous avons laissé faire. Encore une fois grogner est un mode de communication, même si nous avions peur que le gros nous le coupe en deux… Roch regardait Joe comme si c’était un insecte, un ouistiti qui l’agaçait...

» associations