Balades

A la découverte des gorges de l'Hérault

Les écologistes de l'Euzière, spécialistes de l'environnement sont en vacances en ce mois d'aôut. Dès septembre 2018, ils reprendront leurs activités-découvertes de l'Hérault. Réservez le mercredi 12 septembre, rendez-vous à 14h au barrage de Brissac à 40km au Nord de Montpellier après inscription.

Une petite marche de 20 mn sera l’effort à fournir pour découvrir le fleuve Hérault côté nature. Au détour d’un méandre, libellules multicolores, oiseaux forestiers furtifs et espèces aquatiques minuscules vous réservent le meilleur accueil à l’ombre des saules et des chênes blancs !
lieu : ENS (espace naturel sensible) du Moulin Neuf
Balade gratuite, mais l'inscription est obligatoire : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tél : 04 67 59 54 62

Balades et saveurs au Pic Saint-Loup

Cet été, de nombreuses balades-dégustations commentées "Vins et Saveurs du Pic"

En  août 2018, la Communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup, en partenariat avec l’Office de tourisme, vous propose 4 balades commentées suivies au sommet d’une dégustation de produits locaux. Une découverte des paysages et des vignerons engagés dans la démarche Vignobles et Découvertes. 

Les balades démarrent en fin d’après-midi et sont l’occasion de déguster les vins et les produits du territoire, dans un cadre grandiose. Quel plus beau décor pour apprécier les vins et les produits de notre territoire !

Les balades en 2018 sont prévues de 18 h à 21 h :

  • Jeudi 9 août
  • Jeudi 30 août

Infos pratiques :

Tarif : 4 € - Prévoir chaussures adaptées et bouteille d’eau

Dénivelé : 364 m après un départ depuis le parking du Pic Saint-Loup à Cazevieille, à 30 min au nord de Montpellier - direction route de Ganges.

  • Réservations :

Office de tourisme du Pic Saint-Loup : 04 11 95 05 75 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nombre de places limité à 15 personnes.

balade singulière : le jardin du Château d'eau

J’avais 7 ans lors de mon arrivée à Sète avec ma mère. Nous arrivions de Beauvais. Pour une raison qui reste mystérieuse jusqu’à ce jour – j’ai 31 ans -nous avons quitté rapidement la capitale de l’Oise où ma mère travaillait comme caissière à prisunic et nous voilà installé rue Caraussane en plein centre de la ville de Sète. Le F2 est petit. Ma mère dort sur un canapé dans la salle de séjour. C’est l’été, elle trouve rapidement un travail. Elle fait la plonge dans un restaurant de la Marine, prisé par les touristes. Après un été en solitaire, j’intègre le CE1 de l’école Paul Bert.

Trois mois après mon arrivée j’ai l’impression de rencontrer les Sétois pour la première fois...et Jacques, qui est étranger comme moi.

 

Il arrive de Narbonne ! Pendant près de quatre ans jusqu’au collège, nous n’allons plus nous quitter. Nous allons construire notre monde, ou plutôt reconstruire le monde qui nous entoure, et le lieu de cette reconstruction ce fut le jardin du Château d’eau, pas encore parc Simone Veil.

Près de deux hectares de rêveries, de rencontres, imaginaires, de gaités et d’angoisses vivifiantes. Chez Jacques, rue Villefranche, ils sont cinq dans un petit F3. Chez moi, ma mère un peu sauvage supporte mal les invités, non par manque de générosité mais à cause d’une espèce d’angoisse exacerbée... qui a peut-être quelque chose à voir avec notre départ de Beauvais !

C’est sur les bancs du Château d’eau qui nous nous retrouvons, jours de congés, vacances, Jacques et moi. Les grands arbres nous appartiennent, le bassin, le monument aux morts, la grotte...

Mais aussi des filles croisées, les dealers qui à cette époque ne sont pas agressifs, les clochards, les vieux sétois qui trouvent toujours une raison pour nous engueuler.

 

Hiver, printemps, automne, été...la plage n’est pas un de nos lieux de promenade préféré pour accueillir la tendresse qui nous unis Jacques et moi. Pas un jour sans découverte. En même temps lieu d’exploration et lieu de connaissance : même les poissons rouges sont connus par leur nom : “ Christophe Colomb “ “ Caroline” (le prénom de notre enseignante de CM1) “ Thomas” (notre détestation commune dans la même classe).

Un jour, début mai, une histoire incroyable. A côté du monument aux morts, une plaque d’acier habituellement plaquée au sol et fermée par un cadenas est légèrement déplacée. Nous la soulevons bien sûr. Au-dessous une échelle de fer fixée dans le béton. Nous descendons. Un grand couloir, un vrai ruisseau, des berges et la nuit. Nous reviendrons demain avec des lampes. Nous suivons ce long ruisseau, nous pensons Jacques et moi aux égouts de Paris. Nous marchons longtemps nous semble-t-il. Un croisement, nous hésitons.

 Pendant plus d’un mois, nous visitons nos catacombes presque tous les jours. Nous remettons délicatement la plaque en place à notre retour sur la terre ferme.

Notre aventure nous conduit de plus en plus loin. Les croisements se succèdent, un véritable monde souterrain et, soudain, dans un creux de mur, une bougie allumée, une fleur et une photo de femme. L’enfance est parfois le lieu de réactions inattendues et même incompréhensibles.

Pourquoi ? Nous prenons la fleur, la bougie et la photo de femme et allons les jeter dans le bassin des poissons rouges et nous partons bien sûr en courant. Le lendemain la plaque est fixée par un nouveau cadenas. Sur le monument aux morts, au-dessous de la liste des mort de la guerre de 14-18, nos deux noms à la craie rouge et un mot : « imbéciles ». C’est la fin de l’année scolaire.

Et Jacques part en vacances chez des cousins dans les Corbières. J’ai rencontré Lucie mon premier amour féminin et je découvre la plage avec elle. Pendant 15 ans, j’ai évité la traversée du jardin du Château d’eau. Aujourd’hui, j’écris des poèmes, je n’en vis évidemment pas, bien qu’ils aient trouvé un éditeur. Il m’arrive d’être invité au festival de poésie, il me semble parfois que ma compagne ressemble étrangement à la photo de la dame des catacombes du Château d’eau.

Henri Blain 

Suricate lors de vos loisirs et activités sportives de nature

Qu'est-ce que Suricate ?

Suricate permet de signaler les problèmes que vous rencontrez lors de vos loisirs et activités sportives de nature.

Une erreur de balisage, un panneau défectueux, un problème de pollution, un besoin de sécurisation, un conflit avec un propriétaire ou d’autres pratiquants… Remplissez le formulaire, localisez le problème et envoyez.suriCapture

Votre signalement sera traité par des fédérations sportives de nature, des Départements et des services de l'État en lien avec le Pôle ressources national sports de nature du ministère chargé des sports.

Vous serez tenu informé des suites données à votre signalement.

Ensemble préservons nos sites de pratiques de sports et de loisirs de nature

Immersion dans la nature, beauté des paysages, richesse des parcours motivent nos pratiques.

En sillonnant le territoire à longueur d’année nous pouvons aider les gestionnaires d’espaces en les informant des problèmes existants. Quels que soient notre activité et notre niveau de pratique, Suricate s’adresse à nous tous.

Préservons la qualité de nos sites, de nos espaces, de nos spots et rejoignez la communauté des sentinelles des sports de nature.

Le développement maîtrisé des sports de nature

Depuis une dizaine d’années le ministère des sports, les fédérations sportives de nature et les Départements mènent une politique active de développement maîtrisé des sports de nature. Cette politique doit permettre un développement des activités dans le respect des milieux naturels.

Suricate a pour objectifs de :

  • recenser les problèmes rencontrés sur le terrain par les pratiquants de sports et de loisirs de nature ;
  • mutualiser les informations relatives à la connaissance et à la résolution des problèmes ;
  • évaluer et d’optimiser la politique de développement maîtrisé des sports de nature pour le plus grand nombre.

Urgences

Pour des problèmes urgents nécessitant une intervention rapide des services de secours ou des autorités utilisez les numéros d’urgence.

15 : Le Service d'aide médical urgente (SAMU) peut être appelé pour obtenir l’intervention d’une équipe médicale lors d’une situation de détresse vitale, ainsi que pour être redirigé vers un organisme de permanence de soins (médecine générale, transport ambulancier…)

17 : Police-secours peut être appelée pour signaler une infraction qui nécessite l’intervention immédiate de la police.

18 : Les sapeurs-pompiers peuvent être appelés pour signaler une situation de péril ou un accident concernant des biens ou des personnes et obtenir leur intervention rapide.

112 : Un accident peut survenir n’importe quand et n’importe où, même lorsque vous visitez un pays de l’Union européenne. Si vous êtes impliqué dans un accident ou que vous en êtes témoin ou si vous remarquez un incendie ou apercevez un cambriolage, vous pouvez appeler le 112 (joignable à partir d’un téléphone fixe, portable ou d’une cabine téléphonique).

En savoir plus sur les numéros d'urgence


Attention !
ATTENTION :
pour des problèmes urgents nécessitant une intervention rapide des services de secours ou des autorités utilisez les numéros d'urgence (15, 17, 18, 112)

Découvrez les chiffres Suricate 2017...Sentinelle en action !

Retrouvez les chiffres clés 2017 de Suricate...

Télécharger l'infographie Suricate : Sentinelle en action ! (PNG, 790 Ko)

Télécharger l'infographie Suricate : Sentinelle en action ! en haute définition (PDF, 5 Mo)

A savoir : https://www.visorando.com/forum-randonnee/randonneurs-sentinelles-le-reseau-surica.html

Sentier sous-marin

 Marseillan

 Le 7 Août 2018 de 14 h 00 à 17 h00

Plongez à la découverte de la lagune de Thau, un milieu étonnant et riche en biodiversité.
+ d'infos : https://www.cpiebassindethau.fr/wp-content/uploads/2018/06/Balade-de-l%C3%A9t%C3%A9-2018_web.pdf

Lieu de rendez-vous : Cercle de voile de Marseillan ville

Responsable : Valerian TABARD, Animateur

Nombre de participants : 10

Prix : 15€ adultes, 10€ enfants (de 8 à 12 ans)euros / personne

Public concerné : Tout public

Accessible aux personnes handicapées : Non

Structure(s) partenaire(s) :

CPIE-BT
Ville de Marseillan

Renseignements :

LPO - Hérault
15, Rue du Faucon crécerellette
Les Cigales, Route de Loupian
Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage
34560 VILLEVEYRAC
04.67.78.76.24

Réservation :

Par téléphone : 04 67 21 82 43

Balades à la découverte du territoire de Thau et des étangs palavasiens

 

Cet été, le réseau du CPIE Bassin de Thau vous emmène en balade à la découverte du territoire de Thau et des étangs palavasiens.

 

Comme chaque été, les animateurs du réseau CPIE Bassin de Thau, en partenariat avec Sète Agglopôle Méditerranée, vous emmènent à la découverte du territoire de Thau et des Palavasiens. Accompagnez-les à la rencontre d’espèces et de paysages étonnants : causses, aven, montagne, lagune, zone humide. Vous découvrirez des métiers de passions racontés par les producteurs : apiculture, chèvrerie, ostréiculture, culture des plantes…  et vous dégusterez les produits du terroir !

Depuis 2008, le réseau du CPIE Bassin de Thau propose des animations estivales ouvertes à tous, sur des thématiques variées ! Les éducateurs à l’environnement du réseau CPIE BT (LPO Hérault, ardam, Kimiyo, Compagnie de l’empreinte, Garrigues de Thau, CIVAM Racines 34, L’abeille en jeux, l’Adena et la Prud’homie Thau Ingril) partagent avec vous leurs connaissances et savoir-faire pour vous faire découvrir le patrimoine naturel et culturel de Thau.

Cette année, 14 balades auront lieu chaque semaine jusqu’au 1er septembre 2018.

Mettez tous vos sens en éveil et votre curiosité en action ! Explorez le territoire de Thau et des étangs palavasiens et découvrez toutes ses facettes : activités traditionnelles, sites naturels d’exceptions et saveurs inégalées. De la spéléologie au parc éolien, du miel aux muges, il y en a pour tous les goûts et pour tous les âges.

Du côté des producteurs :

Après une visite du jardin, Corinne vous apprendra à fabriquer un sirop à partir des plantes qu’elle cultive en bio. Vous en dégusterez aux goûts originaux et repartirez avec votre échantillon. (A Montagnac – les vendredis matin – CIVAM Racines 34 – 06.10.27.24.45).

De son côté, Annie, conchylicultrice, vous présentera son métier et vous fera découvrir les huîtres et les muges, délices de nos lagunes (avec dégustation !) (les mardis matin à Marseillan avec le Civam Racines 34 06.08.06.84.43).

Sébastien, apiculteur, vous accueille à Villeneuve-lès-Maguelone les jeudi soir, pour vous présenter ses ruchers et ses habitantes : les abeilles ! Il vous racontera leur histoire et leurs métiers à travers des jeux ludiques (avec l’abeille en jeux 06.19.07.73.40).

Retrouvez enfin Nelly et Christophe dans leur chèvrerie. De nombreuses surprises vous attendent : traite des chèvres, secrets sur la fabrication des fromages, dégustation… ! (les mercredis soirs à Villeveyrac avec Civam Racines 34 et Garrigues de Thau 06.75.69.24.32).

Les pieds dans l’eau (et plus !) :

Les mardis et jeudis après-midi, suivez le sentier sous-lagunaire de Marseillan en palmes-masque-tuba et laissez-vous surprendre par la beauté des lieux… (A Marseillan avec l’Office de tourisme de Marseillan, le CPIE BT, l’ardam et la LPO Hérault – 04.67.21.82.43)

Et pour les plus frileux, profitez d’une sortie en lagune à bord de l’Etoile de Thau pour une mini-croisière à la découverte de la pêche, de l’élevage des huîtres et de la biodiversité (tous les jours avec la prud’homie de Thau Ingril 06.03.23.73.65), ou bien participez à une pêche aux trésors les pieds dans l’eau et émerveillez-vous du monde singulier de la vie sous-lagunaire (les jeudis matin à mèze avec l’ardam 06.42.85.79.48  / les mardis et mercredis à Sète avec Kimiyo 06.82.91.12.49).

Randonnées découverte :

Si vous préférez rester à terre, partez explorer le Mont St-Loup, célèbre volcan d’Agde, et initiez-vous à la géologie ! (les vendredis matin avec l’Adena à Agde 04.67.01.60.23). Découvrez également le Causse d’Aumelas avec une balade à 360° avec sa vue panoramique, son parc éolien et une dégustation au domaine de Roquemale (les vendredis matin, à Villeveyrac avec l’ardam et la LPO Hérault 06.95.53.78.81). Les mercredis soir venu profitez d’une balade nocturne pour admirer la lagune se teintant de rouge et voir les chauve-souris prendre leur envol (à Mèze avec la LPO Hérault 06.33.23.19.23).

Vous pouvez également suivre chaque jeudis soir Delphine, conteuse, qui vous invite à une balade entre poésie et nature (à Bouzigues avec la Compagnie de l’empreinte 06.84.23.86.48). Et tous les mercredis, visitez le parc pédagogique du Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage de Villeveyrac avec la LPO Hérault (06.70.15.56.33).

Enfin, pour les plus téméraires, enfilez votre combinaison, allumez votre lampe et descendez dans les entrailles d’un aven au cœur du Massif de la Gardiole pour une sortie spéléologie (les vendredis soirs à Villeveyrac avec l’ardam et Aventure 34 06.42.85.79.48).

Toujours plus de balades et animations estivales !

Les partenaires du CPIE Bassin de Thau vous propose des balades et animations plus surprenantes les unes que les autres !  Vous y retrouverez les animateurs membres du CPIE BT : ardam, LPO Hérault, Compagnie de l’empreinte, Kimiyo, Atelier des recycleuses, CIVAM Racines 34.

Rendez-vous au massif de la Gardiole côté Vic-la-gardiole, les mardis en fin d’après-midi pour découvrir ce site à travers diverses thématiques : astronomie, oiseaux, plantes, garrigue…. (Réservation : 06.95.53.78.81). Découvrez Balaruc-les-Bains et la lagune de Thau à travers une palette d’activités pour toute la famille : petite pêche, balade contée, balade nature (les lundis matin : OT Balaruc 04.67.46.81.46).

Partez pour l’île aux oiseaux avec une balade ludique au bord de la lagune, tous les jeudis matin à Marseillan-Plage (OT Marseillan 04.67.21.82.43).

Mettez le Cap sur les lagunes avec de nombreuses sorties nature sur Villeneuve-lès-maguelone (Salines de Villeneuve 04.67.13.88.57), Palavas les Flots (OT Palavas 04.67.07.73.34), Frontignan (OT Frontignan 04.67.18.31.60) et Vic-la-Gardiole (SAM 04.67.78.94.43), les lundis, mardis et mercredis.

Découvrez les sites naturels de Frontignan et ses richesses à travers de nombreuses animations (OT Frontignan 04.67.18.31.60). Et émerveillez-vous devant le monde fascinant des herbiers de Thau avec le SMBT (www.smbt.fr/herbiers)

Du côté de Vias et du Grau-d’Agde, profitez chaque mardis matin de sorties en famille : petites pêche, découvertes des laisses de mer, des oiseaux et des plantes du littoral (OT Cap d’agde 04.67.21.76.25).

Les réservations sont obligatoires pour chaque balade. Contactez les numéros de téléphone correspondants, tarifs selon la balade.

Consultez la programmation

Venez découvrir les lagunes méditerranéennes autour du thème " L'art du partage "

 

Plus d'une centaine d'animations, la plupart gratuites et pour tous les âges, vous sont proposées les 15 et 16 septembre 2018 autour des zones humides littorales en Occitanie, Provence-Alpes-Côte d'Azur et Corse.

Des visites, sorties nature commentées, contées... des expositions,  conférences ou manifestations culturelles...

C'est l'occasion d'une rencontre singulière des lagunes, ces étangs littoraux du pourtour méditerranéen français, si riches et fragiles à la fois. Une opportunité de découvrir ou mieux s'approprier ces territoires, de mettre en lumière leur rôle et l'importance de les préserver pour les générations futures.

Ce programme mobilise des dizaines de partenaires : structures de gestion des lagunes, sites et musées archéologiques, scientifiques, associations d'éducation à l'environnement et associations de sensibilisation au patrimoine culturel.

Venez nombreux ! L'édition 2017 a rassemblé  plus de 22 000 visiteurs !

Tu me fais tourner la tête!

Sortie de terrain

Villeveyrac

 Le 27 Juillet 2018 de 09 h 00 à 13 h 00

 
 Venez découvrir Thau et ses alentours à 360° ! Après avoir traversé vignes et garrigue, vous atteindrez le causse d’Aumelas où se trouve un parc éolien. Perché à près de 300m d’altitude, ce lieu insolite vous offrira une vue panoramique imprenable, de la mer Méditerranée aux montagnes du Haut-Languedoc. En rentrant, dégustez les vins biologiques du domaine de Roquemale situé en contrebas.

Inscription obligatoire auprès du CPIE Bassin de Thau: 06 95 53 78 81

Lieu de rendez-vous : Parking de la mairie

Responsable : Thomas Marchal, Animateur

Prix : 3 € (-12 ans) - 6 euros / personne

Public concerné : Tout public

Accessible aux personnes handicapées : Non

Structure(s) partenaire(s) :

CPIE Bassin de Thau

Domaine de Roquemale

Renseignements :

LPO - Hérault
15, Rue du Faucon crécerellette
Les Cigales, Route de Loupian
Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage
34560 VILLEVEYRAC
04.67.78.76.24

Réservation :

Par téléphone : 06 95 53 78 81

Saint Guilhem le magnifique

 

There is one village not to be missed in Occitania, and it is Saint Guilhem le Désert. That place is magic! Its Abbaye of Gellone is a roman precious treasure. But its cloisters gardens bring a feeling of well being you'll nerver forget. It all started in 804 with Guilhem's arrival in Gellone. Grandson of Charles Martel, cousin of Charlemagne, Guilhem was a war hero and he went to Spain. After that, he decided to quit the army and retire in Gellone where he brought a piece of the real cross offered to him by his cousin Charlemagne. In the Xth century, the abbaye is a stop toward Saint-Jacques-de-Compostelle. During the XVth and XVIth centuries, religion wars pushed the decline of the monastary which was saved by the Mauristes. As soon as 1790, it was the only church in the village and its sculptures were sent to the New York's Cloisters Museum ! In 1960, the Historical Monuments started taking care of it and it was elected World Heritage by Unesco in 1998.

From that cloister, if you're curious enough and dare look up to the cliff, you'll see the Giant's castle ruins. It is said in Saint Guilhem that a giant lived there with his magpie and terrorised the village. They called Saint Guilhem, who desguised as a servant, climbed the cliff. The magpie recognized him and warned its master, but he didn't listen and was pushed by Saint Guilhem down the cliff. No one ever saw again the magpie.


Château du Géant

But there are other beautiful buildings to admire in Saint Guilhem: Lorimy's house with its fabulous roman facade, the jail tower from the XIIth century, Saint Laurent church (end of the XIth century, beginning of the XIIth). And the Verdus, little stream starting in the cirque du Bout du Monde and ending in the Herault. And of course the Plane tree planted in 1855 in front of the Abbatiale.

 To end that visit, why not take a nap along the Herault at the Pont du Diable? Of course after or before a visit to Helena, sommelier at la Maison du Grand Site de France, who will make you discover and taste some of the finest wines in the area. After all, this is also part of our heritage.

Le vieux Platane (old plane tree)- 1855
   

L'Abbaye de Gellone

S'il existe un seul village à absolument découvrir en Occitanie, ce serait Saint Guilhem le désert. La magie de cet endroit vous emporte. Son Abbaye de Gellone, joyau du premier art roman Languedocien, son Abbatiale du XIème, sa crypte préromane, l'orgue de 1782, mais surtout son cloître et ses jardins apaisants, vous transportent. Tout a commencé en 804 avec l'arrivée de Guilhem au val de Gellone. Petit fils de Charles Martel, cousin de Charlemagne, Guilhem s'illustra dans de nombreuses campagnes militaires qui le conduisirent jusqu'en Espagne. Cependant Guilhem décide de déposer les armes après l'Espagne et guidé par Saint Benoît, il se retire à Gellone et y fonde le monastère Saint Sauveur. Il y instaure la vénération d'une relique de la vraie croix offerte par son cousin Charlemagne. Dès le Xème siècle, le monastère s'impose comme une halte sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle.Au cours des XVe et XVIe siècles, la nomination des abbés commendataires et les guerres de religion entraînèrent le déclin du monastère qui fut sauvé par les Mauristes. A partir de 1790, l'abbatiale devient la seule église du village et ses sculptures se retrouvent en partie au Cloisters Museum de New York! Dès 1960, l'Abbaye est prise en charge par les Monuments historiques et en 1998 l'Abbatiale est classée Patrimoine Mondial par l'Unesco.

De ce cloître, si vous avez la curiosité de lever les yeux, domine sur la falaise le château du Géant... Il est dit à Saint Guilhem qu'un terrible géant y vivait seul avec une pie. Les habitants terrorisés appelèrent Saint Guilhem à la rescousse, qui déguisé en servante s'achemina vers la forteresse. La pie en chemin le reconnut et avertit le géant. Celui-ci ne doutant pas de sa supériorité n'écouta pas et après un âpre combat fut précipité au bas des falaises par Saint Guilhem. On ne revit jamais la pie...

Mais il y a d'autres bâtisses magnifiques à Saint Guilhem: La maison Lorimy avec sa façade romane magnifique, la tour des prisons du XIIème siècle, vestige de l'enceinte médiévale, l'église Saint Laurent (fin XIème, début XIIème siècle). Et puis le Verdus, ce petit ruisseau qui prend sa source dans le cirque du Bout du Monde et se jette en contrebas dans le fleuve Hérault. Et bien entendu le platane planté en 1855 sur la place du village devant l'Abbatiale.

 Et pour finir cette belle visite, pourquoi pas un détour par le Pont du Diable et une sieste au bord de l'Hérault. Sans oublier de passer voir la belle Helena, sommelière de métier, qui vous fera déguster à la Maison du Grand Site de France, les superbes vins de la région qu'elle connait si bien. Après tout, les vignobles font également partie de notre patrimoine.

Florence de Martino

Pont du diable

Jardins du cloître

Les bords du Lac du Salagou

Au cœur du département de l'Hérault, à 30 minutes de Montpellier, et à 60 kms de Sète, On pourra visiter Celles, ce petit village au bord du lac, qui attire à juste titre les amateurs de coins frais
Le projet de barrage fut lancé dans les années 1950, dans le but de créer une réserve d'eau qui favoriserait une diversification des cultures. Dans les années 1960 ce fut l’expropriation des habitants mais en réalité une partie du village de Celles resta hors d’eau, mais les habitants étaient partis Il existe maintenant des projets de réhabilitation dans ce lieu superbe.
Le lac du Salagou est un lac artificiel dont la couleur étonne. Ce lac régule aussi les crues de la rivière Lergue et du fleuve Hérault.
Le lac en chiffres : Longueur : 7 Km Superficie : 750 ha Périmètre : 28 Km Altitude : 139 m Profondeur : de 4 à 45 m Contenance : 125 millions de m3
La ruffe est une roche, composée de grès fin, contenant des oxydes de fer qui lui donnent sa couleur rouge.
Le lac permet aussi aux nombreux passionnés de grands espaces de pouvoir profiter de diverses activités : VTT, équitation, randonnées pédestres, baignades, sports nautiques.
Cet espace naturel est également le lieu idéal pour des balades paisibles, ou les pique-nique. On peut y observer entre-autre l’hoplia coerulea qui est un coléoptère de 8 à 12 mm qui se rencontre à peu près partout en France. Ici au bord du Lac du Salagou. Le mâle est remarquable par sa couleur bleu métallique, le dessous est d’un doré très clair. La femelle plus discrète, est de couleur brunâtre.
C'est un insecte assez commun en été au bord des cours d'eau il est très abondant est particulièrement attiré par les fleurs des troènes et des cornouillers sanguins dont la floraison (en mai) coïncide avec sa période d'apparition.
Lien vers l’INPN : https://inpn.mnhn.fr/espece/cd_nom/10937

Georges Cantin

Autour du Salagou

vidéo de Valérie Campion

LE LAC DU SALAGOU est un lac de retenue du barrage du Salagou.

Son niveau d'au est à 139 m d'altitude, sa surface est d'environ 700 hectares, sa profondeur d'environ 50 mètres.

IL est dominé par des monts et des plateaux culminant à 300 m à l'est, 407 m à l'ouest et 535 m pour le Mont Liausson au Sud.

Sa palette : bleu du lac, ocre des ruffes, jaune des genêts, vert des forêts Ses domaines d'intérêt sont :

• la géologie
• la baignade et les sports nautiques
• les randonnées pédestres ou à VTT

The Lac de Salagou is a lake formed by the Salagou dam.

Its water level is at 139m altitude, its surface is about 700 hectares, its depth around 50m.

It is overlooked by peaks and plateaux reaching 300m to the east, 407m to the west and by Mont Liausson at 535m high to the south.

Its colour palette: the blue of the lake, the ochre of the rocks, the yellow of the broom, and the green of the forests

Its features of interest are : geology bathing & water sports hiking & mountain biking

AUX PORTES DU SALAGOU

LIAUSSON : La commune est bâtie sur de la Ruffe près du lac du Salagou et se situe entre Octon et Clermont l'Hérault.
Le village date du Moyen Âge, on retrouve des traces écrites remontant au XIIIe siècle. Son étymologie serait gallo-romaine.

SALASC : A quelques kilomètres du lac du Salagou, Salasc village fleuri ** est surnommé « le village de l'eau » à cause de nombreuses sources qui donnent une nature verdoyante toute l'année.
La commune bordée par le Salagou se situe à égale distance de Clermont l’Hérault, Lodève et Bédarieux.
L’origine du village de Salasc est très ancienne. Des fouilles archéologiques ont mis à jour des vestiges de la période néolithique ainsi qu’un site gallo-romain.
Salasc était sous la juridiction de l’évêque de Lodève partagée avec le comte de Clermont-de-Lodève, Guilhem depuis le XIIIème siècle. Ceci dura jusqu’au XVIIIème siècle. La place est bordée au sud par une grande maison du XVIIème siècle, l’ancienne maison seigneuriale.
La fontaine au centre de la place a été construite dans la première moitié du XIXème siècle.
L’ancien presbytère date du milieu du XVIIème siècle. Les mûriers sont des vestiges d’une petite industrie de vers à soie. La partie la plus ancienne du village se situe autour de son église Saint-Géniès. Autour d’elle, une petite enceinte fortifiée construite à la fin du XIIIème siècle, Les béals : C’est un mot d’origine latine qui signifie canal. Le béal est un petit canal d’irrigation servant à alimenter les jardins potagers, les vergers, les vignes et les champs. Ces béals sont organisés en réseau. Il y avait des règlements stricts quant à l’utilisation des béals afin que tout le monde puisse bénéficier d’eaux pour arroser. Un chemin de randonnée « le sentiers des béals » permet de découvrir cette tradition ancestrale d’irrigation des terres.

VILLENEUVETTE : ancien "village usine", cette cité drapière créée en 1670 par Pierre Baille, riche marchand drapier de Clermont l'Hérault, fut soutenu financièrement par Colbert qui en fit l'un des plus grande Manufacture Royale du Languedoc-Roussillon.
Le tissu de Villeneuvette a été utilisé dans les uniformes des armées de Louis XIV et des draps. La production a perduré jusqu'en 1955. Son patrimoine bâti, aujourd'hui envahi de végétation, possède un charme authentique qui témoigne avec discrétion et mystère, d'un passé où l'activité y fût intense et la vie fourmillante.
A la découverte de Villeneuvette Le village est piéton (sauf résidents). L'entrée se fait par une porte en pierre au-dessus de laquelle les mots "Manufacture Royale", étaient gravés, puis remplacés par "Honneur au travail ».
Le village est construit autour de la rue principale Rue Colbert, dans un plan de grille. À l'exception de quelques «Maisons de Maître », les habitations sont très semblables de taille et d' apparence avec des volets verts typiques de la région Languedoc Roussillon.
L' église construite au 18ème siècle a d'intéressantes peintures de Jacques Pauthe. * Les rues pavées, les fontaines et de nombreux arbustes ajoutent à l'attrait du village. * Jacques Frédéric Antoine Pauthe est un peintre français né en 1809 à Castres, mort en 1889 à Perpignan. Artiste en peinture murale et religieuse, il a réalisé de nombreuses oeuvres dans le Tarn, l' Hérault, le Roussillon. Il a d'abord copié des toiles de grands maîtres avant de définir son propre style en s'inspirant des maîtres de l'école française (XVIIe - XVIIIe). Il s'agit sans doute d'un des plus prolifiques artistes religieux du XIXe. Mgr de la Tour d' Auvergne, évêque de Bourges lui fit obtenir la croix de l'ordre de Saint Sylvestre par le pape Pie IX pour services rendus à l' Eglise.

OCTON : Le village est situé à 198 mètres d'altitude, sur les bords du lac du Salagou. Le paysage est marqué par un sol de roches rouges (les ruffes) et par des collines qui sont d'anciennes coulées de lave.
La chapelle Notre Dame de Roubignac Le premier sanctuaire a dû être bâti sous la domination wisigothique. St. Fulcran, évêque de Lodève, a assuré sa reconstruction au Xème siècle, Le bâtiment actuel, entièrement voûté, date du XIIème siècle.
Depuis 1954, elle est classée Monuments Historiques. Le château de Lauzières (édifice privé) Il appartenait à la famille des Lauzières.
Au XIIIème siècle, il était doté d’une enceinte fortifiée, d’un chemin de ronde... disparus maintenant. Transformé à la fin du XVème siècle, puis délaissé, il sera vendu en 1650.

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, sort un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.
L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.

L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.
Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promet étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon