Ouverture du Festival de Thau 2017

Pour sa 27è édition, le festival de Thau avant Tryo, Bernard Lavilliers, et BCUC qui rejoindront Gaël Faye et Asaf Avidan sur la scène de Mèze, avait lieu une première soirée à partir de 19 h 30 à Bouzigues. Les percussions du monde des stagiaires de l‘école de musique de Mèze faisaient chauffer le public sur la place du Belvédère. Une bonne partie de celui-ci allait manger sur place.bouz 17 07 17DSC_0321 (9)

 Puis à 20 h, NDOBO EMMA, une découverte régionale, allait prendre le relais. Cette jeune femme franco-camerounaise, originaire de Montpellier est auteure, compositeure, et interprète.

bouz170717DSC_0326 (9)

Inspirée par des artistes solo à l’univers singulier (Shuggie Otis, Lianne la Havas, Matthew Corby, Jordan Rakei…), elle peint son monde aux couleurs de la néo-soul. Empruntée du jazz, une palette d’accords nuancés vient compléter une assise rythmique inspirée tant par la ballade folk que les rythmes lancinants du r’n’b et de la soul. Seule sur scène, accompagnée de sa guitare, elle présentait son premier EP de 5 titres chanté intégralement en anglais, intitulé «Blossoms», et sorti le 3 mars 2017. Un opus intimiste à l’image de la jeune femme : authentique et à fleur de peau, une chanteuse ui réalisera de nombreux concerts durant l'été.

Le festival a conçu une programmation artistique qui est en effet résolument tournée vers la diversité culturelle et musicale, ouverte à un large public, et mêlant découvertes et valeurs sûres.bn Du lundi 17 au mardi 25 juillet, des artistes authentiques et engagés, animeront les scènes de Bouzigues, Montbazin, Mèze, Frontignan, et l’abbaye de Valmagne.

Venait ensuite l'AFRICAN SALSA ORCHESTRA (Bénin/Cuba)

Le groupe a été crée en 2014 par Michel Pinheiro (chanteur tromboniste béninois et ancien chef d’orchestre de Tiken Jah Fakoly) avec le soutien de Florent Briqué (ancien chef d’orchestre des Mercenaires de l’ambiance), un orchestre  qui vous transporte de Cotonou à Cuba.

bouzCapture

Un voyage durant lequel des rythmes mandingues, du gospel, du rythm’n blues ou encore du reggae se mêlent à la salsa cubaine, et à la voix chaude et épicée de Michel Pinheiro, véritable machine à danser.

Ce mardi, ce sera à Montbazin avec BETTY ARGO (découverte régionale) suivie de LA CAFETERA ROJA (France/Autriche/Espagne) avec trois nationalités et quatre langues.

En effet, La Cafetera Roja est un groupe cosmopolite composé de six musiciens originaires de France, d’Autriche et d’Espagne, marquant un trait d’union entre trip-hop, hip-hop et musique latine.