Résidence d'artistes du Silo à l'école de musique de Mèze avec Imed Alibi

Le SilO, centre de création coopératif pour les nouvelles musiques du monde & traditionnelles en Occitanie, en liaison avec le Festival de Thau et l'association Jazzamèze, est toujours en effervescence. Ouvert à l'expression de toutes les cultures musicales c'est le partenaire central, indispensable et incontournable de la région.

À l'orée de la saison 17-18 est organisée en résidence d'artistes, à l'école de musique de Mèze, une création portée par Imed Alibi, percussionniste tunisien et auteur d'un premier album "Safar" (voyage) où il mêle le feeling tunisien et oriental à des influences électro, rock et jazz. Source Tekiano.

Le trompettiste Montpelliérain Michel Marre, la chanteuse Burkinabée Kandy Guira et le jeune électro-musicien tunisien Epi accompagnent l'artiste pendant quatre jours. Dans l'univers serein de "La Cavalerie" dirigé par Guillaume Cazal, le groupe pose les premières notes d'une œuvre collective. Hébergés à Mèze, ils ont rencontré mercredi les élèves de l'école de musique. Cette action d'éducation artistique, chère à la structure, fait partie des missions du SilO. Échanger, développer des liens vers un public jeune déjà "fondu dans le creuset musical local" est un va et vient vital pour la discipline artistique.

Thau Info était présent et c'est avec un enthousiasme non dissimulé que nous avons partagé l'évènement. Les enfants, adhérents inconditionnels, ont assisté en direct aux dialogues musicaux entre les artistes. Les explications imagées et riches qui leur ont été fournies resteront gravées dans leur mémoire : il ne peut en être autrement. Impliqués également dans une production ils ont ajouté leur pierre à l'édifice d'une improvisation de qualité. Qui dit que la musique c'est difficile ?

Nous avons passé une heure extrêmement riche avec des artistes humbles mais très compétents. Le langage musical est bien une réalité sans frontières, certainement un "outil" de paix et de rassemblement. De plus il s'adapte aux technologies modernes, il est universel et porteur d'espoir… Heureuse initiative collective des services et associations concernés de la ville !

No images found.

Avec l'APAVH, Joe, la fripouille , est à l'adoption

joeIMG_0437Après avoir alerté les vétérinaires, les dianes de chasse les plus proches, mis des annonces, il a bien fallu se rendre à l’évidence personne ne recherchait notre poilu ! Avec sa bouille de chien abandonné et son air de rien, on l’a tout d’abord appelé « Le Chien Marcel », et puis c’était un peu long alors ce fut « Plumeau » finalement 3 jours plus tard c’est Joe qui s’est imposé ! Et ça lui va super bien. Quand Joe est arrivé en famille d’accueil, il n’en menait pas large…les 8 autres chiens l’ont niflé, reniflé. Il était tout kiki à côté. Joe est typé Bleu de Gascogne, mais plutôt version mini! Le Bleu qui n’a pas grandi. Allez savoir pourquoi, il s’est pris d’affection pour le grand Roch qui fait environ 3 fois son poids ! Seulement les premiers temps Roch appréciait très moyennement ce zébulon qui le suivait partout alors il le lui a fait savoir avec force claquements de mâchoires et grognements…nous avons laissé faire. Encore une fois grogner est un mode de communication, même si nous avions peur que le gros nous le coupe en deux… Roch regardait Joe comme si c’était un insecte, un ouistiti qui l’agaçait...

» associations