Soirée musicale au temps de Louis XV

Dimanche 11 février 2018 
Concert baroque à 17h à Montpellier

Au cœur de l'Ecusson de la capitale héraultaise, l'atelier de clavecins de Martine Argellies fabrique des instruments à cordes pincées sur plans du XVIIIe siècle, des épinettes et des clavecins qu'elle livre dans le monde entier, de l'Opéra de Casablanca à Vienne en Autriche et plus près à la cathédrale de Maguelone, au Corum et à l'Opéra Comédie de Montpellier.

Mais la factrice montpelliéraine ne s'arrête pas là. Entre deux expositions en Russie ou à Vanves, le cadre intime de l'atelier fait entendre les beaux instruments conçus à Montpellier même à l'occasion de concerts accessibles au public plusieurs fois dans l'année.

L'ensemble baroque Beaux-Arts, composé de François-Xavier Corsi au violon, Marine Touri-Perez au traverso, Mireille Chollet à la Viole de Gambe et Karen Enrech au clavecin et théorbe nous reconstituent une soirée musicale chez Louis XV.

Au programme,  sonate n°1 de Jean-Marie Leclair, 1ère suite pour viole de gambe et clavecin d'Antoine et Jean-Baptiste Forqueray, chaconne de Morel pour 2 dessus et Basse Continue, et 12ème concert parisien de Télémann sur instruments d'époque.

Entrée 15€ , tarif réduit 10€, gratuit pour les moins de 18 ans.

Atelier Clavecins Martine Argellies
11 bis rue des Soldats 34000 Montpellier
Stationnement très facile dans le Parking Gambetta
Tram : ligne 3 arrêt St Denis, ligne 4 arrêt St Guilhem.

Pour réserver auprès des Ateliers Clavecins :  04 67 06 05 69  ou  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Si vous croisez un chien ou un chat errant, ne détournez pas le regard

CHIENCapture

"Alors la mort dans l’âme, sur les conseils du vétérinaire et en concertation avec la famille d’accueil, nous avons pris la décision d’abréger ses souffrances. Véronique et son fils Ange ont décidé que cette petite misère aurait quand même un nom, Glimm car « glimmer of hope » signifie lueur d'espoir… Alors voilà maintenant Glimm est au paradis des chiens.Mais que de souffrances. Cette petite chienne a été vue errante des semaines auparavant par des habitants du village, elle était à ce moment là sur ses 4 pattes, courant la campagne, mais personne ne s’en est inquiété. Un chien comme elle tout le monde s’en fout. Cela n’émeut et ne touche personne. Ce n’est qu’un chien de chasse. Personne ne lui a donné à boire, ni même de quoi manger. Glimm est morte lentement mais sûrement. Elle est morte de faim, de soif, de fatigue. Glimm est morte de notre indifférence à tous. Enfin presque tous...

» associations