Soirée musicale au temps de Louis XV

Dimanche 11 février 2018 
Concert baroque à 17h à Montpellier

Au cœur de l'Ecusson de la capitale héraultaise, l'atelier de clavecins de Martine Argellies fabrique des instruments à cordes pincées sur plans du XVIIIe siècle, des épinettes et des clavecins qu'elle livre dans le monde entier, de l'Opéra de Casablanca à Vienne en Autriche et plus près à la cathédrale de Maguelone, au Corum et à l'Opéra Comédie de Montpellier.

Mais la factrice montpelliéraine ne s'arrête pas là. Entre deux expositions en Russie ou à Vanves, le cadre intime de l'atelier fait entendre les beaux instruments conçus à Montpellier même à l'occasion de concerts accessibles au public plusieurs fois dans l'année.

L'ensemble baroque Beaux-Arts, composé de François-Xavier Corsi au violon, Marine Touri-Perez au traverso, Mireille Chollet à la Viole de Gambe et Karen Enrech au clavecin et théorbe nous reconstituent une soirée musicale chez Louis XV.

Au programme,  sonate n°1 de Jean-Marie Leclair, 1ère suite pour viole de gambe et clavecin d'Antoine et Jean-Baptiste Forqueray, chaconne de Morel pour 2 dessus et Basse Continue, et 12ème concert parisien de Télémann sur instruments d'époque.

Entrée 15€ , tarif réduit 10€, gratuit pour les moins de 18 ans.

Atelier Clavecins Martine Argellies
11 bis rue des Soldats 34000 Montpellier
Stationnement très facile dans le Parking Gambetta
Tram : ligne 3 arrêt St Denis, ligne 4 arrêt St Guilhem.

Pour réserver auprès des Ateliers Clavecins :  04 67 06 05 69  ou  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations