Une deuxième édition très réussie de Festi’voix

En préambule, avant que ne débute le concert de Festi'voix, Anne Lesure, qui dirige la chorale de la Tucarella, a dit quelques mots très applaudis sur « cet instrument de musique d’une grande souplesse, d’une belle musicalité, et qui plus est que l’on transporte toujours avec soi, c’est la voix ! ». Et les voix, dans ce concert de chorales, étaient nombreuses et belles.

Le programme très varié comprenait les morceaux choisis par les quatre ensembles vocaux, dont :

- deux belles chansons françaises, « L’Espérance folle » de Guy Béart, et « Armstrong » de Claude Nougaro, par « Les chœurs de l’Aigoual », du Vigan, dirigés par Anne-Marie Douziech ;

 

- puis, très différents, des airs anciens comme le canon de Mozart « Dona Nobis Pacem », et « Hegoak » un chant traditionnel basque, par « La chorale de Peyre », d’Aumont-Aubrac, dirigée par Eric Silve ;

- de Mozart toujours mais d’inspiration très éloignée, « Que l’on me verse du bon vin », suivi par « Laurette », de Michel Delpech, par « Le Chœur des Hommes » de Bessan dirigé par Anne Lesure ;

 

- pour finir, la virtuosité d'« Eres tu », de Juan Carlos Calderon, et les sourires de « La Pointe d’accent » de Michel Etcheverry, par la Tucarella de Bessan, également sous la direction d'Anne Lesure.

Les spectateurs, pas vraiment nombreux, mais amateurs de belles voix et connaisseurs reconnus, ont apprécié pour terminer ce beau concert vocal, que tous les choristes chantent ensemble  le populaire et traditionnel « Se canto ». Les amateurs de chant choral qui ont manqué cette soirée superbe doivent le regretter…

Avec l'APAVH, Joe, la fripouille , est à l'adoption

joeIMG_0437Après avoir alerté les vétérinaires, les dianes de chasse les plus proches, mis des annonces, il a bien fallu se rendre à l’évidence personne ne recherchait notre poilu ! Avec sa bouille de chien abandonné et son air de rien, on l’a tout d’abord appelé « Le Chien Marcel », et puis c’était un peu long alors ce fut « Plumeau » finalement 3 jours plus tard c’est Joe qui s’est imposé ! Et ça lui va super bien. Quand Joe est arrivé en famille d’accueil, il n’en menait pas large…les 8 autres chiens l’ont niflé, reniflé. Il était tout kiki à côté. Joe est typé Bleu de Gascogne, mais plutôt version mini! Le Bleu qui n’a pas grandi. Allez savoir pourquoi, il s’est pris d’affection pour le grand Roch qui fait environ 3 fois son poids ! Seulement les premiers temps Roch appréciait très moyennement ce zébulon qui le suivait partout alors il le lui a fait savoir avec force claquements de mâchoires et grognements…nous avons laissé faire. Encore une fois grogner est un mode de communication, même si nous avions peur que le gros nous le coupe en deux… Roch regardait Joe comme si c’était un insecte, un ouistiti qui l’agaçait...

» associations