Le "griot électrique" Mory Kanté est décédé

 

 AFP

Le chanteur et musicien guinéen Mory Kanté, rendu mondialement célèbre par le tube "Yéké Yéké" dans les années 1980, est décédé vendredi à l'âge de 70 ans à Conakry après avoir pris une part primordiale à l'émergence de la "World Music".

Le "griot électrique" s'est éteint de maladie "vers 9H45 ce matin à l’hôpital sino-guinéen" dans la capitale guinéenne, a dit son fils Balla à un correspondant de l'AFP.

Lui l'enfant de griots, destiné à devenir lui-même l'un de ces poètes-musiciens-chroniqueurs qui sont les dépositaires de la culture orale en Afrique, aura électrifié la tradition à l'aide de synthétiseurs et de boîtes à rythmes tout en préservant la sonorité de la kora pour faire découvrir une autre musique à des audiences nouvelles.

"Yéké Yéké", l'un des plus grands succès de l'histoire de la musique africaine sorti en 1987 et adapté plus tard en chinois, en arabe ou en japonais, s'est vendu à des millions d'exemplaires. Pour la première fois, un artiste africain atteignait la première place du hit-parade pan-europeen établi par l' hebdomadaire professionnel "Billboard".

Aller plus loin : https://www.afp.com/fr/infos/334/