Musique

22 V'là Georges 2018 : Programme du Dimanche 28 octobre

CAP BRASSENS :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.capbrassens.com
06 59 35 76 49

AMV
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

L’image contient peut-être : 2 personnes

Boeuf au Zanzibar

Dimanche 4 novembre, de 17h à 20h, au Zanzibar, 36 avenue Victor Hugo à Sète, venez nombreux pour le boeuf tout style, tout niveau, musiciens et public, vous êtes les bienvenus!
Pour une tranche de bonheur, ambiance musicale et festive au menu!

L’image contient peut-être : texte

"A Versailles... dans l'antichambre du roi" avec Prima Voce

L'ensemble Prima voce sour la direction d'Elisabeth Jacquemin se produit dans l'Hérault.

Un spectacle raffiné et de grande qualité à voir à Cournonterral au Temple le  18 novembre 2018 à 17h.

Que ce soit dans l'Ecusson de Montpellier ou au Salon de musique du Château des Evêques  de Lavérune, chacun des concerts baroques de Prima Voce est un hymne aux compositeurs du XVII e siècle en costumes d'inspiration baroque. 

Accompagnés d’instruments comme le théorbe, le violoncelle baroque ou le clavecin ou a cappella, ce groupe de chanteurs confirmés qui se consacrent à la diffusion et à l’interprétation de la musique baroque française et européenne aborde un répertoire varié de musique vocale sacrée ou profane depuis la création de l'ensemble en 2014.

Un spectacle imaginé, conçu et écrit par Lino Messina, mêlant saynètes et musique baroque. 

"A Versailles... dans l'antichambre du roi", un  programme consacré à Charpentier, Monteverdi et Purcell...

Cour de Versailles, 1685. Les chanteurs de la Petite Bande sont inquiets. En perpétuelle compétition avec les autres formations musicales de Versailles, ils savent que leur salut, leur prestige et leur situation financière dépendent des faveurs du Roi et de leur capacité à l’intéresser, à le surprendre.

La suite sur Montpellier infos

Dernier cri, le festival des musiques électroniques qui monte

Du 27 octobre au 11 novembre 2018, au delà des concerts, une multitude de manifestations à Montpellier.

En conférence de presse, ce vendredi 26 octobre, Bernard Travier Vice-Président de Montpellier Méditerranée Métropole, Délégué à la culture, Pascal Maurin, Programmateur du Festival Dernier Cri, Armel Campagna, Directeur et Programmateur du Festival I Love Techno, ont présenté la programmation de Montpellier, destination électro mis en place pour favoriser l'émergence de nouveaux talents de la scène électro à Montpellier. 

Un tremplin pour les jeunes talents de la scène locale

« Nous affirmons notre soutien à la scène locale et avons connu cette année des candidatures toujours plus nombreuses certaines en provenance de Bordeaux et du grand Sud. Toutefois, nous privilégions à raison de 50%, les talents de la métropole le 27 octobre et le 2 novembre à l'occasion des deux contests  DJ et live ! » insiste Bernard Travier. « Les candidats sélectionnés seront programmés sur des événements tels que I Love Techno Europe 2018, Kolorz Festival, Dernier Cri, la Fête de la Musique à Montpellier ! »,  rappellent Pascal Maurin et Armel Campagna.

Les femmes à l'honneur avec les stars Paula Temple, Yuki et Sonja Moonear

Après le succès de l'édition 2017, Montpellier remet le couvert dès ce samedi 27 octobre avec le contest dj organisé avec I Love Techno et Montpellier Métropole à l’Institut Club. C’est le dj P.Moore, vétéran de la scène techno française qui présidera le jury du concours. Il mixera ensuite dans la soirée avec Luca Ruiz.

Des temps forts

avec au Dièze le 3 novembre les Lyonnais L'Homme Seul  et Sheitan Brothers,

avec la masterclass VJing ouverte à tous le 9 novembre,

la présence de Louise Chen et Peck au Nu-bahia dès 22h

et la soirée de clôture de 10 novembre de minuit à 6h avec la Suissesse Sonja Moonear de retour à Montpellier après son passage au Rockstore en 2015,  Nunes et Traumer.

La suite sur Montpellier infos 

22 V'là Georges 2018 : Programme du Samedi 27 octobre

CAP BRASSENS :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.capbrassens.com
06 59 35 76 49

AMV
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

L’image contient peut-être : 4 personnes

Quatuor en Cévennes à Saussan

La commune de Saussan sait dénicher les talents d'ici, de l'Hérault et de la région Languedoc-Roussillon. Vendredi 9 novembre 2018 à 21h, elle reçoit salle des Trobars  le quatuor à cordes dans un programme qui ne se cantonne pas à la musique savante.

De Piazzola à Bach en passant par Led Zeppelin et Lady Gaga, partez à la rencontre de ces passionnées de musique  avec Nastassia Jacquet-Apreleff et Fanny Bellaube violons, Blandine Moreau à l'alto,  Marie Gisclard au violoncelle.

Saussan sur Mtp-infos

22 V'là Georges 2018 : programme du Vendredi 26 octobre

CAP BRASSENS :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.capbrassens.com
06 59 35 76 49

AMV
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

L’image contient peut-être : 1 personne

Cent ans après ! Une œuvre pour la paix ! Un concert exceptionnel !

   

Le samedi 10 novembre, à 20h30, au gymnase Bernard Jeu, Mèze accueillera un concert exceptionnel organisé par l’école municipale de musique, le service du patrimoine et la direction des affaires culturelles.

Dans le cadre du centenaire de l’armistice de la 1ère guerre mondiale, plus de 200 musiciens issus des écoles et conservatoires de musique, des harmonies et fanfares de l’Hérault seront réunis au sein d’un orchestre pour jouer deux œuvres d’envergure.

Le projet

Imaginé dès le printemps 2016 par l’école de musique intercommunale de la Vallée de l’Hérault, l’appel à projet auprès des écoles et conservatoire de musique, des harmonies et fanfares de l’Hérault a été réalisé en novembre 2017. Ce projet a été labellisé par la Mission centenaire 14-18.

Les responsables de chacune des structures participantes ont souhaité que le concert associe à la fois une œuvre du répertoire, pour marquer l’attachement au patrimoine musical mais aussi une création originale composée par l’un des plus grands compositeurs actuels, commandée spécialement pour cet évènement. Le choix s’est porté sur :

  • Hector Berlioz, la Symphonie Funèbre et Triomphale
  • Karol Beffa, Mémorial
 

 Les 10 écoles de musique et harmonies de l’Hérault associées au projet :

➢         Castries : École municipale de musique

➢         Clermont-l'Hérault : École municipale de musique

➢         Lunel : École municipale de musique

➢         Mèze : École municipale de musique

➢         Montpellier-Jacou : Orchestre d’harmonie

➢         Montpellier Méditerranée Métropole : Conservatoire à Rayonnement Régional 

➢         Harmonie des 2 rives : Saint-André-de-Sangonis et Saint-Pargoire

➢         Saint-Jean-de-Védas : École municipale de musique

➢         Vallée de l’Hérault : École de musique intercommunale

➢         Vendres :  École municipale de musique

 

Les œuvres et les compositeurs

La Symphonie Funèbre et Triomphale de Hector Berlioz

Composée en 1840 dans l’idée d'une grande Fête musicale funèbre à la mémoire des hommes illustres de la France, cette œuvre avait pour objectif de renouer avec l'esprit des grandes fêtes patriotiques de la Révolution. Richard Wagner en a fait ainsi le commentaire : « elle est noble et grande de la première à la dernière note… Un sublime enthousiasme patriotique, qui s’élève du ton de la déploration aux plus hauts sommets de l’apothéose ».

Nécessitant idéalement un effectif d’environ 200 musiciens, elle est écrite en trois mouvements : Marche funèbre, Oraison funèbre et Apothéose, les deux derniers s’enchaînant sans interruption.  

Mémorial de Karol Beffa

Commandée spécialement pour ce projet, l’œuvre devrait osciller entre 12 et 15 minutes. Voici la description de Mémorial par le compositeur :

« Mémorial, pour orchestre d’harmonie, est programmé pour être créé les 9, 10 et 11 novembre 2018, dans le cadre des célébrations de la fin de la Première Guerre mondiale. Comme l’œuvre jouée en complément sera la Symphonie funèbre et triomphale de Berlioz, à forte connotation guerrière, il m’a semblé judicieux, par contraste, de mettre en avant la dimension pacifique de cette commémoration de la Grande Guerre. C’est pourquoi le premier des deux mouvements de Mémorial s’ouvre et se referme sur des climats très contemplatifs que viennent traverser une succession de chorals, tantôt fantomatiques, tantôt majestueux. Le deuxième mouvement est lui un mouvement perpétuel, fortement pulsé, d’une énergie que j’espère communicative. On peut y lire l’idée qu’après la guerre, la vie continue. »

Pour accompagner ces 200 musiciens, le chef d’orchestre Jordan Gudefin a été choisi. 

         
         
 

Karol Beffa, compositeur franco-polonais d’origine suisse, mène parallèlement études générales et études musicales après avoir été enfant acteur entre sept et douze ans. Entré au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en 1988, il y obtient huit premiers Prix (harmonie, contrepoint, fugue, musique du XXe siècle, orchestration, analyse, accompagnement vocal, improvisation au piano).

Pianiste, Karol Beffa s’est produit plusieurs fois en soliste avec orchestre, a joué à la salle Cortot, à la salle Gaveau, au Festival de Radio France Montpellier, au festival Piano-en-Valois, à la Halle aux Grains de Toulouse, au festival Piano aux Jacobins, au festival du Périgord noir, à l’Athénée de Bucarest…

Compositeur, ses œuvres ont été jouées en France, en Allemagne, en Italie, en Grande-Bretagne, en Russie, aux États- Unis et au Japon par des ensembles célèbres.

Karol Beffa a obtenu le prix du jeune compositeur de la SACEM (2008). Il est en 2009, en 2010, en 2011 et en 2012 l’un des trois nommés aux Victoires de la musique dans la catégorie « meilleur compositeur », prix décerné en 2013 et en 2018.

 

 

Jordan Gudefin est un jeune chef d’orchestre dynamique possédant déjà une solide expérience musicale. En tant que chef invité, il effectue ses débuts avec l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg, l’Orchestre de Chambre de Paris, l’Orchestre Régional de Normandie et l’Orchestre de Cannes Provence Alpes Côte d’Azur.

Il prend également les fonctions de directeur musical de l’Orchestre Philharmonique des Grandes Ecoles à Paris en dirigeant la Sixième Symphonie de Gustav Mahler. Il se produira avec cet orchestre notamment dans la grande salle de la Philharmonie de Paris avec Les Cloches de Rachmaninoff en juin 2018.

Son talent de chef d’orchestre est déjà remarqué puisqu’il est sélectionné en 2017 au Concours international de jeunes chefs de Besançon, où il est le premier Français à atteindre la finale depuis Lionel Bringuier.

Parallèlement à son activité de chef d’orchestre, Jordan Gudefin compose pour différentes formations. Ses œuvres sont jouées dans le monde entier et il a collaboré avec Branford Marsalis, Claude Delangle, Sébastien Giot ou encore Frédéric Mellardi.

 

Ce concert sera donné le samedi 10 novembre, à 20h30, au gymnase Bernard Jeu.

ENTRÉE LIBRE SUR RÉSERVATION AU CHÂTEAU DE GIRARD

 

Deux autres représentations auront également lieu sur le département :

Vendredi 9 novembre, 20h30 : Complexe Sportif Victor Hugo, Cournonterral

Dimanche 11 novembre, 16h : Complexe sportif Raymond Boisset, Saint-André-de-Sangonis


Renseignements : École Municipale de Musique - Place Baptiste Milhau - 34140 MÈZE - 04 67 43 80 75 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. -

Les chansons personnelles de Marie d'Epizon

Château des Evêques de Lavérune - Dimanche 4 novembre 2018 à 17h

Après son spectacle Barbara, Marie d’Épizon présente « Bleu nuit » un répertoire de ses propres chansons coécrites avec Claude Kintzler.

Chansons personnelles, avec Thomas Fontvieille à la guitare et Jean-Pierre Barreda à la contrebasse. Un spectacle qui mêle son propre répertoire coécrit avec Claude Kintzler - extrait de ses CD Les desseins des pensées et Bleu nuit - et des chansons d'auteurs contemporains.

L'entrée est libre.

" Marie d’Épizon c’est une voix radieuse et limpide, une voix au service de textes poétiques, qui manie tour à tour la tendresse, l’émotion, l’ironie, l’espièglerie comme la résistance à certaines dérives de nos sociétés modernes, mais toujours avec beaucoup d’élégance et une force des plus convaincantes. A son propre répertoire, elle ajoute des chansons de Michèle Bernard, Allain Leprest, Jean-Michel Piton, Bernard Joyet, qui viennent confirmer l’adhésion à une certaine catégorie de chanson, celle de l’intelligence, de la poésie et de l’engagement. " M. Puech – Montpellier Info

Pour visiter le site de Marie d'Epizonhttp://www.mariedepizon.com/index

et

http://www.mariedepizon.com/chansons-francaises-marie-epizon.htm

Concert corse de Barbara Furtuna

La Corse s'invite à Montpellier le 16 novembre 2018.

En tournée 2018 en France et en Belgique, l'ensemble polyphonique vocal Barbara Furtuna, qui s'est produit au Carnegie Hall de New-York il y a quatre ans, sera en concert à l'église Saint-Roch dans l'Ecusson de Montpellier.


Vendredi 16 novembre, les quatre chanteurs se produiront dans une programmation a cappella de chants traditionnels corses revisités et harmonisés, des créations contemporaines avec une guitare tout au plus et des restitutions de chants sacrés. Un concert, qui sans nul doute, trouvera une place de choix dans leur tournée, magnifié par l'acoustique de l'église Saint-Roch.

La Suite sur Montpellier infos