« L’ascenseur était en panne… » A loupian

  • 16 juin 2018
  • A 20 h 30
  • Au Centre Nelson Mandela
  • Augustin Dante DE LAVALIERE, (une particule depuis 28 générations, je vous prie !) la cinquantaine, riche homme d’affaires, célibataire sans enfant. Il attend ce soir un nègre que lui envoie un ami éditeur, lequel doit  commencer à écrire sa biographie . Mais au dernier moment, l’éditeur en question l’appelle pour le prévenir que finalement ce sera une femme qui contribuera au projet, « la meilleure dans sa partie, une experte capable d’œuvrer toute la nuit ».

    Augustin fait contre  fortune bon cœur, attend cette remplaçante, quand enfin, on sonne. Entrée d’Amandine. Sauf qu’Amandine ne travaille pas dans l’édition, loin de là !!!. Péripatéticienne de luxe, elle vient tout simplement de se tromper d’étage, et donc de client……

    Bizarre  le parler de cette personne  qui connaît aussi mal ses auteurs classiques, inquiétant ce client  qui a quand même payé pour la nuit, mais « quelque peu à l’ouest »  et qui ne sait pas ce qu’il veut !!!

    Une soirée  qui va se prolonger de quiproquos en jeux de mots, de tensions en rebondissements et  surprises, pour un final digne de la Commedia Dell’arte.

    Une pièce drôle pour deux comédiens, seuls sur scène durant 1h30.

    Tarif : 5€pardaffiche l'ascenseur

Avec l'APAVH, Joe, la fripouille , est à l'adoption

joeIMG_0437Après avoir alerté les vétérinaires, les dianes de chasse les plus proches, mis des annonces, il a bien fallu se rendre à l’évidence personne ne recherchait notre poilu ! Avec sa bouille de chien abandonné et son air de rien, on l’a tout d’abord appelé « Le Chien Marcel », et puis c’était un peu long alors ce fut « Plumeau » finalement 3 jours plus tard c’est Joe qui s’est imposé ! Et ça lui va super bien. Quand Joe est arrivé en famille d’accueil, il n’en menait pas large…les 8 autres chiens l’ont niflé, reniflé. Il était tout kiki à côté. Joe est typé Bleu de Gascogne, mais plutôt version mini! Le Bleu qui n’a pas grandi. Allez savoir pourquoi, il s’est pris d’affection pour le grand Roch qui fait environ 3 fois son poids ! Seulement les premiers temps Roch appréciait très moyennement ce zébulon qui le suivait partout alors il le lui a fait savoir avec force claquements de mâchoires et grognements…nous avons laissé faire. Encore une fois grogner est un mode de communication, même si nous avions peur que le gros nous le coupe en deux… Roch regardait Joe comme si c’était un insecte, un ouistiti qui l’agaçait...

» associations