Spectacles

Hommage au groupe « Téléphone » au Casino Barrière

          

Dans l'attente du concert et toujours accueillis avec gentillesse et efficacité par le personnel du Casino, les clients venus à cette soirée ont pu déguster des plats toute en finesse préparés par les traiteurs du groupe Barrière.
Et c'est, une nouvelle fois, à une bien belle soirée que nous avait convié le Casino Barrière du Cap d'Agde.

La salle « Purple Lounge » était, une nouvelle fois pleine. Une soirée très « électrique » avec un hommage au groupe « Téléphone ». Un hommage rendu par les membres du groupe « Hygiaphone », des musiciens talentueux venus de Caen.
Ce groupe a été créé en 2010 et les quatre musiciens qui le composent, des fans de Rock N' Roll, ont alors décidé de reprendre les chansons et ainsi de rendre un hommage vibrant au groupe légendaire « Téléphone » qu'ils incarnent de façon magistrale.
C'est dans une ambiance survoltée que s'est déroulée cette soirée. Tous les tubes de « Téléphone » ont été repris et entonnés par le public. A un certain moment, certains et certaines se sont même lancés dans des pas de danse échevelés.

Jean-Marc Roger

Casino Barrière
Ile des Loisirs - Le Cap d'Agde - Infos et réservation au 04 67 26 90 45 - www.casinosbarriere.com

Le bilan de Fiesta

Avec 28 000 spectateurs, l'édition  2016 qui vient de s'achever est une belle réussite pour fêter les 20 ans du festival.

Fiest'A Sète 2016 c'est : 20 groupes des 4 coins du monde, soit plus de 200 artistes, 7 DJs, 4 escales musicales gratuites autour du Bassin de Thau à Poussan, Marseillan, Balaruc-les-Bains et Sète, 7 soirées thématiques avec deux artistes par soir au Théâtre de la Mer, 3 séances de cinéma, 4 tchatches musicales, 7 before et 1 after à la plage, des expositions...

Cette 20ème édition c'est avant tout une très belle réussite artistique et de nombreux temps forts. Depuis la création du festival, il nous tient particulièrement à cœur d'associer des artistes de renommée internationale et des nouveaux talents.
Pari gagné avec la légendaire Omara Portuondo & Diego el Cigala qui ont invité la jeune révélation Yilian Cañizares à les rejoindre sur scène. Dès le lendemain, lhan Ersahin a été une véritable découverte avec sa musique d'avant-garde, tout comme Bachar Mar-Khalifé, troisième grande révélation de cette année qui a totalement conquis le public.
Le grand Lucky Peterson a enflammé le Théâtre de la Mer pendant plus de deux heures, et John McLaughlin, de retour à Sète après 40 ans, a offert un concert élégant et raffiné, à son image. La rencontre entre Lura et Bonga a été aussi chaude que prévue.
La "nuit singulière" a tenu ses promesses : moment hors du temps avec Ballaké Sissoko & Vincent Segal, suivi de la Carte blanche à Pascal Comelade.
L'union sur scène de ses nombreux invités a donné lieu à un concert unique, où des styles musicaux très différents ont cohabité harmonieusement.
Et l'édition s'est achevée sur une soirée latine digne de celles qui ont marqué l'histoire du festival, avec la rencontre historique entre les New York Salsa All Stars et Camilo Azuquita.

La couverture médiatique a été à l'image de cette fiesta, un grand succès. Des articles dans Le Monde, Libération, Les Inrockuptibles, Télérama, un sujet sur France Inter, des retours quotidiens de Midi Libre et La Marseillaise, et de nombreux articles des médias régionaux et nationaux, sans oublier bien sûr les retransmissions en direct sur Radio Nova, qui accompagne le festival depuis 18 ans."La fine fleur des musiques d'ailleurs", "Evénement à l'aura internationale" Libération. "Sept splendides balcons sur le monde", "Un 20/20 ! Programme ouvert et audacieux" Midi Libre "Fiest'A Sète fait monter la lune", "Effervescence des soirées", "Manifestation éclectique, métissée, accessible et exigeante, en partie gratuite et itinérante" La Marseillais, etc.

Et enfin, en terme de fréquentation, vous avez été plus nombreux que l'année dernière sur la série d'escales sur le Bassin de Thau, les expositions, les tchatches musicales et le taux de fréquentation des 7 concerts au Théâtre de la Mer a atteint les 80 % avec 3 soirées "sold-out".

Trophée Brassens

 Remise mercredi soir au Théâtre de la Mer du premier prix Georges Brassens organisé par le Club Poésie et Chanson Georges Brassens et la Ville de Sète à Mehdi Krüger lors de la soirée Y A DES COPAINS dans le cadre du festival QUAND JE PENSE A FERNANDE._Prix remis par Jeanne Corporon, Tino Di Martino et Jean Jacques Francois, créateur du trophée. Une très belle soirée avec un Medhi très ému qui a su trouver les mots justes pour remercier Sète pour son accueil.

Pierre perret a fait le plein au théâtre de la mer

A l'occasion des "Voix vives" Pierre Perret était au théâtre de la mer pour une soirée exceptionnelle ce lundi 25 juillet. Même la Ministre de la Culture, Audrey Azoulay, en visite à Sète, était là dans un théâtre archi-plein.

photo : Jean-Louis Richet

S'il est un personnage à part dans la chanson française, c'est bien Pierre Perret. Travailleur infatigable sous des airs nonchalants, trousseur de calembours maniant avec finesse la langue verte et le propos grivois, maître ès argot, mais puriste, il utilise un langage à citer en exemple dans un monde où le pléonasme, l'impropriété, la faute d'orthographe et pour tout dire la trivialité, sévissent de toutes parts sonnant l'exécution capitale du français. Chanteur et avant tout poète, gourmant des mots et des nourritures adepte d'un hédonisme qu'il prescrit volontiers. Bon vivant chaque fois que possible, il dresse dans la plaisanterie ou le serieux d'une écriture mordante des tableaux de moeurs où parfois burlesque et toujours minutieux. Il révèle avec pertinence les lacunes d'une société plus que jamais agitée d'inquiétantes convultions. Suscitant le rire, exaltant les sentiments justes fustigeant les intolérences, il avance temoin de son temps sur une voie claire et sans compromissions excellant dans l'art du portrait, passant du récit taquin à la constatation acérée et au réquisitoire face aux comportements inconvenants. Gratifié de talents dont il fait usage sans étalage, baladin gracieux et courtois d'une époque maussade et velléitaire, il chante avec précision les beautés, travers, plaisirs et indécences, balançant entre amuseur et narrateur lettré.

Les Stentors au théâtre de la mer, c’est vraiment très fort

Les quatre chanteurs des Stentors se sont produits dans une des plus belle scène de spectacle de France et ont ainsi effectué une excellente action en apportant un soutien à l'association Astrid MRCPI, chère à Xavier GINER qui œuvre pour aider la recherche et améliorer le quotidien des enfants hospitalisés.

 

Mais c’est tout d’abord une première partie pour laquelle on attendait Swany, jeune prodige Piscénois découvert à « The Voice Kid », mais souffrant, c'est avec les Gypsies que s'est déroulé cette 1ere partie.

Après un court arrêt, la lumière s’éteint et laisse apparaître 2 musiciens : Un pianiste et un accordéoniste ouvrant le spectacle sur la musique du film : 2001, l’odyssée de l’espace. Puis, les 4 chanteurs arrivent de part et d'autre de la scène, la mer en toile de fond, c'est magique.

Les chansons s’enchaînent surtout celles venant de l’album « voyage en France » pour nous emmener en voyage à travers l'hexagone, même jusqu’en Corse avec la polyphonie. S'en suit une « une histoire de France » avec la magnifique chanson «le chant des partisans».

Les barytons Jean-Philippe Catusse et Vianney Guyonnet, associés aux ténors Mowgli Laps et Mathieu Sempere touchent leur public, qui debout en redemande.

Et ça repart pour un tour de chant avec notamment « les Corons » encore superbe de perfection.

4 garçons aux voix d'or, mais pas seulement ils sont également un peu comédien, possèdent beaucoup d'humour et de reparties Ils ont une voix magique mais en reprenant des classiques de la variété française, ils ont su rapprocher tous les publics avec des voix d’opérette et là, c’est très bien joué.

Comme leur origine c'est l'opéra ils ont terminé ce spectacle avec un retour aux sources, les barytons d’un coté et les ténors de l’autre finiront le spectacle avec 1 chanson de chaque coté.

 

Et pour clore totalement cette soirée, c'est avec les gypsies que les Stentors ont remercié leur public, " le meilleur public jamais rencontré" diront ils. Normal nous sommes à Sète.

Standing ovation obligatoire.

 

Association Astrid MRCPI :

Astrid est née le 31/08/2006 à la clinique Sainte Thérèse de Sète où grâce à Dieu il y avait le Dr Aline Rideau du service pédiatrie du C.H.U Arnaud de Villeneuve de Montpellier. Elle ne quittera plus Astrid tout au long de son voyage au sein du C.H.U. Astrid est donc née avec une atrésie de l’œsophage (rupture plus ou moins partielle de l'œsophage et de l'estomac avec donc impossibilité de se nourrir).

Malheureusement, cette pathologie était accompagnée par deux autres anomalies du syndrome de V.A.C.T.E.R.L. : Astrid était touchée au cœur et à l'œsophage. Elle s'est éteinte le 4 avril 2010."Je me bats pour leur permettre de croire en des jours meilleurs", Xavier GINER, papa d'Astrid, Président de Astrid – M.R.C.P.I. A ce jour, la recherche, malgré les progrès dans ce domaine, n'as pas trouvé de remède à cette maladie, qui reste malheureusement sans espoir de guérison.

 

A.Sanfilippo

Le 29 juillet Sète célèbre ses 350 ans

une ville lumière chargée d’histoire et tournée vers l’avenir.



Il y a 350 ans, le chantier du Port de Sète est lancé, sur ordonnance de Louis XIV. Ainsi voit le jour une cité maritime ouverte sur le Monde.
Tout a commencé le jeudi 29 juillet 1666, par la pose d'une première pierre taillée dans la montagne d'Agde à l'emplacement du futur môle Saint-Louis. C'est en ce lieu symbolique des origines de la ville, par un temps superbe avec le port en arrière plan, que François Commeinhes, a dévoilé ce matin le programme des festivités prévues pour le vendredi 29 juillet 2016. Le sénateur-maire était accompagné de Rudy Llanos, 1er adjoint , délégué au Commerce, Artisanat, Festivités , Animations et Evènementiel, de Christelle Espinasse, adjointe déléguée aux évènements culturels et Marie De La Forest, adjointe chargée du patrimoine.

Le programme distille l’état d’esprit de Sète : bouillonnante, populaire, éclectique et imprévisible. Un hommage à cette aventure humaine et un écho à la mémoire collective qui façonne le quotidien. Une ville riche de son identité et résolument contemporaine. L'histoire, le patrimoine, les traditions constituent la trame de cette journée du 29 juillet  qui s'annonce comme un nouvel événement d'exception pour ces 350 ans de cette ville-port singulière si plurielle. Une ville d’accueil et de culture que Paul Valéry, Georges Brassens, Robert Combas, Agnès Varda, Pierre Soulages continuent d’illuminer trois siècles plus tard.

 

Il était une fois le 29 juillet 1666

Ce jour-là, ils sont des milliers, hommes, femmes et enfants, qui convergent vers l'île de Cette, à pied, à cheval, en calèches, poussant devant eux des charrettes à bras, par les gués incertains qui traversent les lagunes littorales, par les routes, en bateau d'une rive à l'autre de l'étang de Thau... Depuis des semaines, les colporteurs qui sillonnent le Languedoc et la Provence annoncent partout la nouvelle : Bazin, l’Intendant du Languedoc, donne une grande fête au Cap de Cette pour célébrer la future construction d'un nouveau port ! Tous veulent en être. D'autant que ce n'est pas la première fois qu'un tel projet est avancé. Ici, on n'y croyait plus. En organisant cette méga opération de “marketing”, Bazin veut donner du crédit à l'affaire.
En trois semaines, sur le site de ce qui sera le “cul de boeuf”, une ville en trompe l'oeil faite de bois, de carton et de toile est sortie de terre, avec même une église consacrée à Saint-Louis qui permettra à l’évêque de Montpellier de célébrer la grand'messe. Tout ce que la région compte de traiteurs, de maîtres queux, de cabaretiers et de marchands de victuailles a été convoqué pour assurer l’intendance. L'arrivée de la lourde pierre en basalte gravée de médailles est saluée par des tirs de mousquet et des salves d’artillerie. Pendant une journée entière, on boit et on ripaille, et jusqu'au lendemain pour certains, empêchés de retour par une tempête qui a rendu les gués impraticables.
C'est aussi ce jour-là que pour la première fois dans les eaux du Cap de Cette, on applaudit à un jeu inspiré des tournois équestres médiévaux : un affrontement entre deux hommes armés d'une lance et d'un pavois et juchés sur deux barques. Les joutes languedociennes viennent aussi de naître.


Le baron Charles de Tubeuf, Intendant du Languedoc chargé d’organiser les festivités de la pose de la première pierre du môle Saint Louis.

   
 
 

Je remonte le long de la chaîne de ma vie,
Je la trouve attachée par son premier chaînon,
A quelqu'un de ces anneaux de fer,
Qui sont scellés dans la pierre de nos quais,
L'autre bout est dans mon cœur.

Paul Valery

   

 

Le programme

 Sète au fil de son histoire

Dès 11h aura lieu l'inauguration d'un circuit de valorisation du patrimoine conçu par l’Office de Tourisme en partenariat avec la Société d'études scientifiques et historiques de Sète et sa région.
Du quai de la Marine en passant par le centre-ville, le môle, le théâtre de la Mer, le Lazaret, le mont Saint-Clair... 14 stations emblématiques de la cité seront équipées de panneaux explicatifs illustrés par des photos et des cartes anciennes. Cette inauguration sera suivie de l’ouverture en avant-première de la visite du phare. Rendez-vous à 11h au Phare.

Un performeur au brise-lames

A 17h, le musée Paul-Valéry propose une performance réalisée par Emmanuel Flipo. Connu dans de nombreux pays dans le monde pour ses oeuvres gigantesques et éphémères, l’artiste plasticien et performeur imaginera une carte géographique sur le sol du brise-lames. Cette oeuvre monumentale, comme pour signifier la petitesse de l'homme devant la nature, sera composée de vent et de pigments naturels. Le public pourra se rendre sur le brise lames à bord du bateau Canauxrama au départ du quai de la Marine (quai du Général-Durand). Deux départs sont prévus à 16h30 et 17h. Retour à 20h et 20h25. Tarif aller retour : 5 et 10€

Une exposition pour connaître l'histoire de Sète

“1666 - 2016 : de Cette à Sète, 350 ans d’histoire et de vie”. La Société d'études scientifiques et historiques de Sète et sa région présente une exposition grand format à la découverte de Sète à partir de photos, de films et de documents anciens, place Léon- Blum. L'exposition sera inaugurée à 18h.

Des joutes en mémoire du 1er tournoi sétois

Les joutes languedociennes sont une tradition séculaire. En mémoire du 1er tournoi organisé lors de la pose de la première pierre du môle Saint-Louis le 29 juillet 1666, un tournoi de joutes organisé par la Coordination des joutes se déroulera dans le Cadre Royal à partir de 19h.


“Gli Amiti” et Jean-Michel Ballester donneront de la voix

A 21h, le groupe vocal “Gli Amiti” et le baryton Jean-Michel Ballester se produiront sur la place Aristide-Briand.



Port d’attache, un spectacle féérique signé du Groupe F

Point d’orgue de cette journée, le spectacle Port d’attache sera présenté à la tombée de la nuit sur le plan d’eau du palais consulaire. Une mise en scène originale, vive et surprenante pour évoquer l’histoire de la ville et mettre son futur en perspective, avec toute la puissance de l’art visuel et de l’écriture.
Son, musique, image géante, personnages lumineux, flamme, effets pyrotechniques, moyens nautiques seront coordonnés pour créer une féerie poétique et spectaculaire.
Nourri de l'histoire et du caractère de la ville méditerranéenne, l'événement visuel empruntera un langage novateur, animé par l'ambition d'être une fête populaire autant qu'une émotion esthétique. A l'échelle des canaux et du Palais consulaire, il exploitera toutes les ressources du site, de la scénographie et de la dramaturgie pour laisser agir un théâtre de lumière libre et mémorable.

 

Le Groupe F, une référence

Le Groupe F est une compagnie reconnue dans le monde entier pour sa capacité à construire des événements populaires à forte dimension culturelle. La maîtrise combinée de la pyrotechnie et des outils de grande échelle au service d’un contenu artistique permet à Groupe F de réaliser des spectacles remarqués et mémorables.
Son expérience acquise dans le domaine des grandes manifestations (cérémonies olympiques, célébrations nationales, inaugurations) et la production constante d’oeuvres théâtrales pour des festivals d’art internationaux permettent à la compagnie de créer un lien unanimement reconnu entre événement festif et réalisation artistique. Parmi ses références : L’illumination de la Tour Eiffel, les Fééries du Pont du Gard, les spectacles du château de Versailles, Barcelone, Taïwan…

 

Comic-Hall de Christelle Chollet

Avec plus de 600 personnes, le théâtre de l'Ardaillon a fait le plein pour le spectacle de Christelle Chollet . La dynamique chanteuse à la voix somptueuse a rapidement conquis le public.

"Comic-Hall", c’est plus qu’un titre, Christelle a créé un nouveau genre de spectacle né de la fusion du one woman show et du music-hall. Cela fait d’elle une artiste unique, virtuose, toujours drôle, qui impressionne et surprend dans ce 3ème show hors du commun. Comic-Hall une comédie musicale façon One Woman Show, avec des sketchs, des tubes revisités (Jackson, Renaud, Farmer, Diam’s, etc.) des décors, des costumes, des chorégraphies, des héros, des super héros même … Tout Broadway dans 1m 60 et 48 kilos » !

Cette virtuose touche à tout et mène son spectacle d'une main de « Maître ». Sans aucun temps mort elle entraîne son public dans sa ronde effrénée et musicale. Elle est assistée par deux musiciens-complices qui la suivent pas à pas avec de larges sourires de contentement. On ne s'ennuie pas un seul instant, même du côté des musiciens.
Le théâtre l'Ardaillon de Vias termine sa saison de bien belle manière. Un grand bravo au service culturel pour une programmation variée mais toujours de qualité tout au long de l'année. Nous attendond à présent avec impatience de connaître le programme de la prichaine saison

Jean-Marc ROGER

Crédits photos: Manon Roux et Laurent Uroz.

Moni Grego

"Moni la DIAM de Sète" par Christian Durand

Boni-menteuse.jpgMoni la Sétoise

Moni Grégo est la fille de l’anartiste René-François Grégogna, corse et cévenol  (Hanoï 1926 – Sète 17 janvier 2011)  et d'une fière espagnole, Lolette Minyana, Miss Alès 1947, qui fut costumière de théâtre. Elle a donc de qui tenir.
Elle est née le 12 avril à Sète où elle réside habituellement, entre deux tournées. Elle a deux enfants et plusieurs chats. Elle tient habituellement salon au Bar à Barjots, au pied de son appartement, face aux Halles. Elle ne connait pas le nom de la rue d’à coté. Ralliez-vous à son panache rouge. Qui a flotté sur toutes les bonnes scènes françaises.
Actrice, elle débute dans les années 70 au Théâtre national de Strasbourg, elle joue Sophocle, Racine, Molière, Genet, Beckett, Strindberg, Duras, Ionesco, Yves Reynaud, Hubert Colas, Martin Sperr, Koltès, ainsi que ses propres textes.

Chaleur et générosité avec Chico et les Gypsies.

Il n'est plus nécessaire de présenter les Gypsies et Chico l'ex-leader des Gypsy Kings, les rois de la musique tzigane.

Depuis 20 ans, Chico et son groupe « Chico & the Gypsies » font danser la planète entière, sur des airs que tous connaissent comme Marina, Hôtel California ou encore Me & Mrs Jones ou Volare. Véritable légende de la musique, ex-leader des Gypsy Kings et coauteur d’hymnes planétaires tels que « Djobi Djoba » ou « Bamboléo », Chico a vendu plus de 20 millions d’albums.

Ce mercredi 29 juillet au théâtre de la mer fut une soirée événement avec le concert de "Chico & The Gypsies". Dans un décor idyllique, un spectacle d'exception qui a ravi les fans de la première heure tout comme le grand public…

Avec leurs grands cœurs, ils se sont associés à une bonne cause en partenariat avec l'association Astrid-MRCPI, pour aider les enfants et les familles touchés par les maladies rares cardio pulmonaires infantiles.

L'association "Astrid - Maladies Rares Cardio-Pulmonaires Infantiles" a pour objet d'organiser des manifestations en vue de favoriser la recherche, le soutien aux familles des enfants malades et d'informer le public sur les maladies rares cardio-pulmonaires infantiles. Pour sa part Chico a offert en loterie 2 séjours à son domicile pour partager une soirée musicale.

Les actions ont pour but de récolter des fonds et/ou des dons destinés à financer des projets en rapport avec les maladies rares cardio-pulmonaires infantiles.

Xavier GINER, papa d'Astrid et président de l'association Astrid-MRCPI, très ému, a présenté toute son équipe et remercié toutes les personnes sans qui cet événement n'aurait pu avoir lieu.

Un moment inoubliable, pour les 1200 personnes qui avaient pris place au théâtre de la mer, placé sous le signe de l'amitié et de la fête.

A.S

Avec l'APAVH, Joe, la fripouille , est à l'adoption

joeIMG_0437Après avoir alerté les vétérinaires, les dianes de chasse les plus proches, mis des annonces, il a bien fallu se rendre à l’évidence personne ne recherchait notre poilu ! Avec sa bouille de chien abandonné et son air de rien, on l’a tout d’abord appelé « Le Chien Marcel », et puis c’était un peu long alors ce fut « Plumeau » finalement 3 jours plus tard c’est Joe qui s’est imposé ! Et ça lui va super bien. Quand Joe est arrivé en famille d’accueil, il n’en menait pas large…les 8 autres chiens l’ont niflé, reniflé. Il était tout kiki à côté. Joe est typé Bleu de Gascogne, mais plutôt version mini! Le Bleu qui n’a pas grandi. Allez savoir pourquoi, il s’est pris d’affection pour le grand Roch qui fait environ 3 fois son poids ! Seulement les premiers temps Roch appréciait très moyennement ce zébulon qui le suivait partout alors il le lui a fait savoir avec force claquements de mâchoires et grognements…nous avons laissé faire. Encore une fois grogner est un mode de communication, même si nous avions peur que le gros nous le coupe en deux… Roch regardait Joe comme si c’était un insecte, un ouistiti qui l’agaçait...

» associations