Les ânes de Bessan invités aux fêtes locales traditionnelles

L'Âne à Gérone.

La tradition régionale des animaux totémiques représentant chaque village est solide, et les Ânes de Bessan participent, avec musiciens et danseurs, à faire vivre les totems locaux. Avec l’association « les Amis de l’Âne », l’Âne de Bessan s’est déplacé dans la région, aux côtés des autres totems principalement héraultais, mais il est aussi allé à Paris, Remich, Bessans (Savoie), Toulouse, Tarragone et Girone (Espagne)…

Des déplacements, encadrés par les Amis de l’Âne, sont d’ores et déjà prévus pour les Ânes en cette année 2018 : le dimanche18 mars à la fête de la Baragogne de Saint-Christol, près de Lunel ; le dimanche 3 juin à Total Festum de Castelnau-de-Guers ; le samedi 16 juin chez les voisins de Montblanc pour une grande fête occitane. Association et municipalité espèrent que les Bessanais s’y rendront pour soutenir les acteurs des traditions, en attendant, du 4 au 8 août, la fête locale de la Saint-Laurent…

***

L’Âne totem, et le Petit Âne des jeunes qui depuis quelques années accompagne son ainé dans les sorties extérieures et pour la fête locale, sont au centre des festivités bessanaises, et sortent essentiellement à l’occasion de la fête locale, qui débute le week-end le plus proche de la Saint-Laurent : après la décoration par les représentants de la jeunesse, tournée dans le village, bénédiction devant l’église, hommage aux élus, vente de fougasses… les rendez-vous rituels sont tous très attendus.

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, sort un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.
L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.

L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.
Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promet étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon