phare de Sète

 

 

En quelques chiffres :

  • 2297 pierres
  • 310m3 de pierre de taille
  • 116 marches
  • 25,78m de hauteur
  • 6,50m de diamètre à la base 4,55m au sommet.
  • 3m de diamètre intérieur.

 

 

 

   

Phare Saint-Louis - Sète

"Son oeil mobile mêle aux éclairs de périls l'eau riante
et la danse infidèle des vagues
." - Paul Valéry

C’est au bout du môle Saint Louis, cette chaussée empierrée longue de 650 mètres construite lors de la fondation de la ville,  que trône le premier phare, aujourd’hui silhouette emblématique de Sète.
La première pierre du premier phare de Sète fut posée en grande pompe par Charles de Tubeuf, intendant du Languedoc le 29 juillet 1966. Ce premier ouvrage ne fut cependant achevé qu'en 1682.
Reconstruit en 1720 puis en 1861, il fut démoli en 1944 par des mines allemandes. Il sera reconstruit à l’identique, et livré en mars 1948. Aujourd’hui, après un lifting réussi et  quelques menus travaux (peinture, remplacement de vitres), il continue de signaler par sa lumière rouge  l'entrée du chenal mais peut désormais accueillir du public. Un incroyable belvédère à 360 ° sur le port de commerce, le port de plaisance et la vieille ville.

 


première ouverture du phare au public le 29 juillet 2016,
350 ans après la pose de la première pierre du premier phare de Sète

 visites :
Du 29 juillet au 11 septembre - 7 jours/7 jours de 10h à 13h et de 16h à 19h.
Du 12 au 30 septembre : Fermé le jeudi et le vendredi - Lundi, mardi, mercredi, samedi et dimanche  de 10h à 13h et de 14h30 à 17h30
Octobre :  Samedi et dimanche de 14h à 17h30.
Vacances de la Toussaint : 7jours/7jours de 14h à 17h30

source photos : Gaëlle Guénal, Florence Monferran, ville de Sète

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations