Le phare de Sète, ouvert durant les congés scolaires

 

"Son oeil mobile mêle aux éclairs de périls l'eau riante
et la danse infidèle des vagues
." - Paul Valéry

C’est au bout du môle Saint Louis, cette chaussée empierrée longue de 650 mètres construite lors de la fondation de la ville,  que trône le premier phare, aujourd’hui silhouette emblématique de Sète.
La première pierre du premier phare de Sète fut posée en grande pompe par Charles de Tubeuf, intendant du Languedoc le 29 juillet 1666. Ce premier ouvrage ne fut cependant achevé qu'en 1682.
Reconstruit en 1720 puis en 1861, il fut démoli en 1944 par des mines allemandes. Il sera reconstruit à l’identique, et livré en mars 1948. Aujourd’hui, après un lifting réussi et  quelques menus travaux (peinture, remplacement de vitres), il continue de signaler par sa lumière rouge  l'entrée du chenal mais peut désormais accueillir du public. Un incroyable belvédère à 360 ° sur le port de commerce, le port de plaisance et la vieille ville.

 



 visites : ouvert durant les congés scolaires d'hiver : tous les jours, de 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 17 h, pour 3 € et gratuit pour les enfants.

source photos : Gaëlle Guénal, Florence Monferran, ville de Sète,