Fouilles archéologiques préventives

Lancement des fouilles archéologiques préventives sur la "ZAC Ode acte 2" en février 2018

Lors d'une conférence qui s'est tenue au musée de Lattes mercredi 10 janvier 2018, Philippe Saurel a présenté le projet de fouilles archéologiques qui va démarrer au mois de février sur le site "Hauts de Lattes". Ces dernières s’inscrivent dans la poursuite de l’aménagement de la « Zac Ode Acte 2 » dans la cadre du projet urbain Ode à la mer.

Le coût de cette opération de fouilles préventives, financée par Montpellier Méditerranée Métropole, s’élève à 2,45 millions d'euros.

À la suite d'un diagnostic archéologique réalisé fin 2015 - début 2016, l'État - Drac Occitanie - a prescrit la réalisation d'une fouille préventive de 8 hectares, situés à l'extrémité nord de la « butte de Pérols », entre la vallée de la Lironde et l'étang de l'Estanel.

La SA3M, ainsi que deux autres maîtres d'ouvrage (les sociétés Pitch Promotion et Pégase Immobilier) ont choisi de confier ces recherches à l'Inrap, qui s'est associé au service archéologique de la CABT (Communauté d'Agglomération du Bassin de Thau) pour cette opération.

Des connaissances partagées avec les citoyens

L'Inrap et Montpellier Méditerranée Métropole, avec son institution de référence pour l'archéologie, le site archéologique Lattara – musée Henri Prades, s'engagent à faire partager les connaissances aux citoyens. Tout au long de la fouille, des informations seront accessibles au musée et partagées avec le public individuel comme avec le public scolaire.

Expositions-dossiers, films, photographies, conférences, permettront à chacun de suivre l'actualité des découvertes. Au fil de l'avancée du chantier, une ouverture au public pourra être envisagée si toutes les conditions de sécurité sont réunies.

Après les fouilles et l'étude, les objets archéologiques mis au jour sur le site des « Hauts de Lattes » ont vocation à être transmis au musée Henri Prades pour leur conservation, restauration et valorisation.

Ils viendront enrichir le parcours de la collection permanente du musée et illustrer les phases d'occupation antérieures à la fondation de la ville portuaire de Lattara, ainsi que son développement à l'époque romaine.

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations