Fouilles archéologiques préventives

Lancement des fouilles archéologiques préventives sur la "ZAC Ode acte 2" en février 2018

Lors d'une conférence qui s'est tenue au musée de Lattes mercredi 10 janvier 2018, Philippe Saurel a présenté le projet de fouilles archéologiques qui va démarrer au mois de février sur le site "Hauts de Lattes". Ces dernières s’inscrivent dans la poursuite de l’aménagement de la « Zac Ode Acte 2 » dans la cadre du projet urbain Ode à la mer.

Le coût de cette opération de fouilles préventives, financée par Montpellier Méditerranée Métropole, s’élève à 2,45 millions d'euros.

À la suite d'un diagnostic archéologique réalisé fin 2015 - début 2016, l'État - Drac Occitanie - a prescrit la réalisation d'une fouille préventive de 8 hectares, situés à l'extrémité nord de la « butte de Pérols », entre la vallée de la Lironde et l'étang de l'Estanel.

La SA3M, ainsi que deux autres maîtres d'ouvrage (les sociétés Pitch Promotion et Pégase Immobilier) ont choisi de confier ces recherches à l'Inrap, qui s'est associé au service archéologique de la CABT (Communauté d'Agglomération du Bassin de Thau) pour cette opération.

Des connaissances partagées avec les citoyens

L'Inrap et Montpellier Méditerranée Métropole, avec son institution de référence pour l'archéologie, le site archéologique Lattara – musée Henri Prades, s'engagent à faire partager les connaissances aux citoyens. Tout au long de la fouille, des informations seront accessibles au musée et partagées avec le public individuel comme avec le public scolaire.

Expositions-dossiers, films, photographies, conférences, permettront à chacun de suivre l'actualité des découvertes. Au fil de l'avancée du chantier, une ouverture au public pourra être envisagée si toutes les conditions de sécurité sont réunies.

Après les fouilles et l'étude, les objets archéologiques mis au jour sur le site des « Hauts de Lattes » ont vocation à être transmis au musée Henri Prades pour leur conservation, restauration et valorisation.

Ils viendront enrichir le parcours de la collection permanente du musée et illustrer les phases d'occupation antérieures à la fondation de la ville portuaire de Lattara, ainsi que son développement à l'époque romaine.

Avec l'APAVH, Joe, la fripouille , est à l'adoption

joeIMG_0437Après avoir alerté les vétérinaires, les dianes de chasse les plus proches, mis des annonces, il a bien fallu se rendre à l’évidence personne ne recherchait notre poilu ! Avec sa bouille de chien abandonné et son air de rien, on l’a tout d’abord appelé « Le Chien Marcel », et puis c’était un peu long alors ce fut « Plumeau » finalement 3 jours plus tard c’est Joe qui s’est imposé ! Et ça lui va super bien. Quand Joe est arrivé en famille d’accueil, il n’en menait pas large…les 8 autres chiens l’ont niflé, reniflé. Il était tout kiki à côté. Joe est typé Bleu de Gascogne, mais plutôt version mini! Le Bleu qui n’a pas grandi. Allez savoir pourquoi, il s’est pris d’affection pour le grand Roch qui fait environ 3 fois son poids ! Seulement les premiers temps Roch appréciait très moyennement ce zébulon qui le suivait partout alors il le lui a fait savoir avec force claquements de mâchoires et grognements…nous avons laissé faire. Encore une fois grogner est un mode de communication, même si nous avions peur que le gros nous le coupe en deux… Roch regardait Joe comme si c’était un insecte, un ouistiti qui l’agaçait...

» associations