Michel Izoird

Figure de la Pointe-Courte


 

Le quartier si typique de La Pointe-Courte à Sète a vu passer, et il en voit encore, de « singuliers personnages », des « touche-à-tout » de génie mais aussi des artistes méconnus.
Tout d'abord Laurent Isoird, ancien pêcheur « petits-métiers » devenu au fil des années (avec sa femme Françoise), chanteur d'opérettes et d'opéras. Malheureusement il vient de nous quitter et il emporte avec lui sa joie de vivre et des « tonnes » de souvenirs. Je vous reparlerai de lui.
Autre personnage né dans ce quartier, Michel Izoird dit « Morizot ». Lui aussi a été pêcheur « petits-métiers » et il est plus connu sur Sète pour son active participation aux joutes languedociennes. C'est lui qui, sur sa barque « Le Général de Gaulle » (construite en 2000 pour le 30ème anniversaire de la mort du Général) sillonnait le canal Royal de Sète et transportait les jouteurs d'une barque à l'autre.
Il a laissé la place à plus jeune mais il continue à « laisser sa trace » à travers sa passion pour les joutes avec ses petites figurines tout en bois de pince à linge. Son « travail » mériterait une place dans un musée.

Autre facette de Michel, sa gentillesse et son besoin d'aider les autres, comme pour cette barque qu'un de ses amis, Pedro, lui a demandé de lui restaurer. Certes elle n'était pas en trop mauvais état mais il leur a fallu quand même, à eux deux, plusieurs semaines pour la remettre à flot. La « Pierre » a ainsi pu retrouver les eaux de l'étang. Et symboliquement Michel et Pedro ont tenu que cette remise à l'eau se fasse le jour de la fête du quartier, le 11 juin.


Afin d'en tester la flottabilité ils ont invité leur famille et certains de leurs amis, présents ce jour là, à embarquer à son bord. La nacelle a résisté à cet "assaut"».

Une autre barque a été, depuis peu, laissé tout près de son mas, une façon de lui demander de la restaurer elle aussi...
Et là aussi Michel acceptera même si parfois il grogne un peu.

Jean-Marc Roger

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations