Christian et Joachim Belmas sculpteurs animaliers sétois

   

Christian Belmas a jadis été docker sur le port de Sète. Il a aussi été et il est toujours chasseur de gibier d'eau sur l'étang de Thau. Il préside l'association intercommunale de chasse maritime.
Il se souvient de ses chasses d'antan et de la nécessité, pour attirer les canards et autres volatiles, d'avoir ses propres pépettes » ou « appelants ».
Disposant sur les quais de Sète de la matière première, le liège, il a commencé, comme tout un chacun, à en fabriquer de très simples, juste une forme. Sa technique s'est affinée, ses « formes » sont devenues de plus en plus réalistes et ses amis chasseurs ont commencé à lui demander de leur en faire.
Très vite la sculpture sur bois est devenue pour lui une porte de sortie et une fenêtre ouverte sur la nature. Il en a fait son activité principale.
Christian Belmas en fabrique depuis plus de 35 ans. Amoureux de cette chasse traditionnelle, il a, à ce jour, réalisé entre 5 à 6.000 mannequins de bois. Issues d'une longue tradition sétoise, ses « pépettes » se retrouvent partout en France mais aussi à l'étranger dans les sacs des passionnées de cette chasse.
A sa grande satisfaction, Joachim, son fils, marche sur ses traces et lui aussi amoureux de la nature perpétue cette tradition.

Un nouveau client pour la famille Belmas, la "Maison régionale de la chasse et de la pêche" à Montpellier (inaugurée en novembre 2015). C'est une première du genre en France. Elle réunit sous un même toit la Fédération régionale des chasseurs et l'Union régionale de la pêche.
Son but ? Tout simplement faire connaître au grand public qui sont ces passionnés de chasse et de pêche et de pouvoir ainsi faire de la pédagogie sur leurs activités.
Pour l'occasion les deux sculpteurs sétois ont eu à créer, chose qu'ils pratiquent peu, des poissons et tout naturellement des oiseaux.

Autre satisfaction, leur contact avec un nouvel admirateur, Renaut Emmanuel de Megève, Grand Chef 3 étoiles au guide Michelin.  Ce dernier avait eu l'occasion d'admirer leurs sculptures chez le regretté Benoît Violier. Il leur a donc passé commande de représentations d'oiseaux qui viendront décorer les tables de son restaurant, « flocons de sel ». Aux dernières nouvelles les clients de Megève ont tant apprécié de déjeuner avec les sculptures que certains ont désiré les acquérir.



Quand on est un tant soit peu « ignorés » dans sa propre ville, il est réconfortant d'être appréciés ailleurs. Mais rassurons nous, Christian et Joachim Belmas ne manquent pas d'admirateurs.

Jean-Marc Roger

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations