Une capitelle extraordinaire

Elle est cachée depuis des décennies dans les garrigues poussannaises. Protégée par des chênes, entourée d'oliviers, elle n'a certainement pas subi de transformation depuis sa construction.
Il faut dire que ceux qui l'ont bâtie n'ont pas lésiné sur les moyens. Des tonnes de pierres composent ses murs qui ont près de 1m d'épaisseur. Mais vu la taille de cette capitelle qui a un diamètre de plus de 4m, les constructeurs y ont rajouté d'énormes contreforts qui servent aussi à la camoufler.
Avec un porte-à-faux incroyable pour les dalles composant la toiture, il a fallu des spécialistes pour obtenir un résultat aussi parfait et de plus, stable. Si on la trouve au nord du territoire communal, son ouverture est elle située vers le sud.
Utilisée par des bergers ou par des ouvriers agricoles qui s'y protégeaient de la chaleur l'été ou du froid, l'hiver, l'on pouvait y faire du feu et s'y retrouver à plus d'une dizaine.
Pas de lézardes sur les parois de la capitelle dont la disposition des pierres rappelle celle de certaines constructions grecques.
Avec des niches pour ranger les outils, cette capitelle dont la structure a été réfléchie, est une référence dans notre patrimoine local.

J.-M P