La Société d’Etudes Historiques et Scientifiques Sète et sa Région

 

Société d’Etudes Historiques et Scientifiques de Sète et sa Région.


phare de Sète en 1903

Activités

Son activité principale consiste à publier, chaque 2 ou 3 ans environ, un épais Bulletin abondamment illustré de documents rares dans lequel amateurs, professionnels de l’archéologie, de l’histoire, chercheurs, étudiants universitaires publient le résultat de leurs travaux sous la forme d’articles.

Depuis 1969, date de la première publication, c’est encore et toujours un instrument capital d’information et de promotion de la recherche archéologique et historique de notre région. Toujours très apprécié du grand public lors de sa sortie (pour preuve de nombreux numéros sont aujourd’hui épuisés, mais disponibles en PDF via notre boutique), il faut souligner que cette publication est aussi largement sollicitée par diverses universités : Montpellier, Toulouse, Bordeaux, ainsi que des bibliothèques et des écoles prestigieuses : la Bibliothèque Nationale de France, la Bibliothèque d’Art et d’Archéologie à Paris, L’Ecole française de Rome, le CIRDOC à Béziers… Mais également des organismes régionaux : la DRAC, l’ODAC…

Publications

18 bulletins édités depuis sa création, dont un ouvrage sur l’histoire du port de Sète. Chaque bulletin traite de sujets très variés de l’histoire et de l’évolution de la ville, du port, mais aussi des moments de vies et de personnages plus ou moins illustres qui ont façonné cette ville. Ces ouvrages sont disponibles dans plusieurs librairies, ainsi qu’à l’office de tourisme de la ville. Ils peuvent être commandés sur notre site.

» en savoir plus : www.histoiredesete.fr

   

La Société d’Etudes Historiques et Scientifiques Sète et sa Région a été fondée à Sète en octobre 1963 (association à but non lucratif régie par la loi du 1er Juillet 1901), par un groupe d’archéologues, scientifiques, chercheurs et amateurs passionnés d’histoire. Longtemps rythmée par de nombreuses campagnes de fouilles archéologiques, notamment celles entreprises au Barrou, elle s’est, par la suite, davantage axée sur l’histoire et la mise en valeur du patrimoine pour devenir en 1994 la Société d’Etudes Historiques et Scientifiques de Sète et sa Région. Sous cette appellation un peu sévère il est vrai, se cache une association à but non lucratif ayant pour vocation essentielle l’étude et la vulgarisation du patrimoine archéologique et historique de la ville, en assurant une recherche permanente et dynamique dans ces deux domaines, à Sète et tout autour du bassin de Thau.

Publications

18 bulletins édités depuis sa création, dont un ouvrage sur l’histoire du port de Sète. Chaque bulletin traite de sujets très variés de l’histoire et de l’évolution de la ville, du port, mais aussi des moments de vies et de personnages plus ou moins illustres qui ont façonné cette ville. Ces ouvrages sont disponibles dans plusieurs librairies, ainsi qu’à l’office de tourisme de la ville.

Ci-dessous quelques des bulletins publiés ces dernières années. Il suffit de cliquer sur une couverture pour télécharger le bulletin choisi et le lire à l'écran en version numérique feuilletable.


cliquez sur une couverture pour lire le bulletin

Tous les numéros imprimés peuvent être commandés sur le site de la société.
Ils seront bientôt également disponible en format e-book, à lre à l'écran par exemple sur tablette numérique, sur votre smartphone ou simplement sur votre ordinateur.

 Le tout dernier bulletin (2014) et l’ouvrage "Sète au travers de son Histoire Portuaire" sont en vente à Sète, à l’Office de tourisme, à la presse Saint-Clair, bd Danielle Casanova et à la librairie Gévaudan, rue Gambetta.

Pour lire le sommaire du dernier numéro paru : cliquez sur ce lien

 

Les Samedis de l’Histoire de Sète

"Les Samedis de l’Histoire de Sète", manifestations qui ont lieu 2 à 3 fois par an, après-midi, qui permettent de découvrir au travers de vieux films et de conférences, la vie à Sète. Chaque édition rassemble un public nombreux et passionné.

 

Sète la Singulière
par Louis Bernard Robitaille

« Île singulière » a écrit Paul Valéry de sa ville natale. Pendant des siècles, Sète resta un territoire vierge, une boule de calcaire couverte de pins et entourée de sables marécageux, qui servait de refuge aux pêcheurs et aux corsaires. Son accès y était malaisé, par terre ou par mer. Il fallut la décision de Louis XIV et de grands travaux d'aménagement pour que soit créé de toutes pièces en juillet 1666 ce nouveau port de mer qui avait vocation à desservir les États de Languedoc. Mais la seconde et véritable naissance de la ville date de l arrivée du chemin de fer en 1839 qui la reliait enfin au reste du pays. La population et l'activité portuaire grimpèrent en flèche en quelques décennies. La vraie nature de Sète qu on appela généralement Cette jusqu en janvier 1928 est donc celle d'une ville du 19e siècle. Une ville de canaux et d'îlots artificiels reliés par ses ponts de pierre ou de métal. Un port de commerce où venaient s'amarrer de grands voiliers puis des cargos venus du monde entier. La bourgeoisie se composait de grands négociants souvent protestants et originaires du nord de l'Europe. Sa tonnellerie, qui employa jusqu à mille artisans à la fin du 19e siècle, fut la plus importante au monde. Ville de dockers et de commerçants, Sète fut et resta une ville fiévreuse, traversée par les passions politiques et l'effervescence d'une vraie culture populaire qui s'exprimait au théâtre de la Grand Rue ou au travers de la littérature de « baraquette  ». » Amazon