Le pêcheur de palourdes et …. l'hippopotame.


Jean-Paul Caussey en 2015

Ce que je vais vous conter est une histoire véridique qui est arrivée à un ancien pêcheur de l'étang de Thau.
En 1995, Jean-Paul Caussey pêchait « à la boîte », dans son négafol il pêchait des palourdes dans l'étang de Thau.
Le matin même un petit cirque était arrivé à Sète. Un petit cirque attaché dont l'un des animaux, attaché à un modeste piquet, venait de s'échapper... un gros hippopotame pesant plus de 2 tonnes.
Poursuivi par ses soigneurs et par les pompiers, l'animal se jeta dans un des canaux de Sète et il y plongea. Entraîné par le courant venant de la mer il arriva bientôt dans l'étang de Thau.
Par un concours de circonstance, sa route vint à croiser celle de notre pêcheur qui couché dans son négafol et absorbé par sa recherche de palourdes ne le vit pas arriver.
Mais il senti sa présence car par deux fois le « mastodonte » lui souleva sa barque. Croyant à une blague le pêcheur, il se retourna et vit tout à coup la tête de la bête sortir de l'eau. Croyant toujours à une blague, il s'imagina qu'un de ses amis s'était déguisé.
Mais il du se rendre à l'évidence..... il s'agissait bien d'un hippopotame......
Dans un sursaut, il plongea à l'eau et rejoignit la berge pour aller se réfugier à terre.
L'animal tourna autour du bateau et par trois fois il regarda notre infortuné pêcheur perché en haut de la rive.
Puis il le chargea. Réalisant le risque, et tout le monde en aurait fait autant, notre pêcheur couru se réfugier en haut d'une grue, une grue servant à planter les rails des tables conchylicoles dans l'étang.
Là, en criant, il parvint à prévenir de son infortune et des secours furent envoyés, policiers et pompiers arrivèrent …... Ils avaient enfin retrouvé l'animal en fuite.
L'idée vint à l'un d'eux de faire venir un des soigneurs du cirque. Et Jean-Paul Caussey vit arriver un tout jeune enfant d'environ 14 ans. Connaissant l'animal le jeune soigneur parvint sans peine à le faire venir et donc à libérer notre pêcheur de sa fâcheuse posture.
Naturellement tout se sait très vite et cette histoire fit sourire pas mal de gens à Sète. Il y eu même un petit article dans le Midi Libre de l'époque (voir ci-joint). Mais l'histoire y était relatée comme une galéjade, sans la prendre très au sérieux......
Notre pêcheur n'apprécia guère la situation et il parvint à convaincre la rédaction du journal de la véracité de sa mésaventure. Un autre article fut alors écrit en rectifiant l'information (voir démenti ci-joint). Cette histoire était donc vraie !

Pendant ce temps là notre infortuné pêcheur de retour chez lui, du rester 3 jours au lit, suite à une jaunisse « carabinée ».

Je vous rassure, amis lecteurs, il n'en quitta pas la pêche pour autant et il continua à aller pêcher des palourdes dans l'étang de Thau et ce jusqu'à sa retraite.


Midi Libre en 1995 avec un dessin de Layolle