Vincent Stento et ses souvenirs de jouteur

Interrogé lors du repas, devenu une tradition, du lundi de la Saint Louis à La Pointe-Courte à Sète, Vincent Stento nous livre quelques souvenirs.
Il se souvient de sa jeunesse quand enfant il imitait les adultes et qu'il joutait contre ses petits camarades sur une caisse à poissons le long des trottoirs sètois.
Il a en fait commencé réellement à jouter assez tardivement, à ses 23 ans, lors de fêtes de quartier et de fêtes de la ville. Il a alors signé à la Lance Sportive Sétoise. En ce temps là il était fréquent de ne faire que 4 ou 5 tournois par an, ce qui n'a rien à voir avec les pratiques actuelles.
Jadis à Sète comme ailleurs le premier tournoi se faisait vers 19 ou 20 ans au moment du conseil de révision.
En 1977 Vincent Stento a eu l'idée de créer une école de joute. L'école prenait les gamins vers 8/9 ans et elle a remporté un grand succès avec près de 100 enfants inscrits.

Dans cet entretien il exprime sa façon de voir les joutes. Le tout est illustré par des images de la finale de la Saint Louis 2002 qui a vu la victoire ex-aequo d'Aurélien Evangélisti et de Mickaël Arnau.
Il a lui-même fait partie des vainqueurs de la Saint Louis en 1973 et il en garde un souvenir inoubliable.

 

Un film de « Fenêtre sur le sud »

Avec l'APAVH, Joe, la fripouille , est à l'adoption

joeIMG_0437Après avoir alerté les vétérinaires, les dianes de chasse les plus proches, mis des annonces, il a bien fallu se rendre à l’évidence personne ne recherchait notre poilu ! Avec sa bouille de chien abandonné et son air de rien, on l’a tout d’abord appelé « Le Chien Marcel », et puis c’était un peu long alors ce fut « Plumeau » finalement 3 jours plus tard c’est Joe qui s’est imposé ! Et ça lui va super bien. Quand Joe est arrivé en famille d’accueil, il n’en menait pas large…les 8 autres chiens l’ont niflé, reniflé. Il était tout kiki à côté. Joe est typé Bleu de Gascogne, mais plutôt version mini! Le Bleu qui n’a pas grandi. Allez savoir pourquoi, il s’est pris d’affection pour le grand Roch qui fait environ 3 fois son poids ! Seulement les premiers temps Roch appréciait très moyennement ce zébulon qui le suivait partout alors il le lui a fait savoir avec force claquements de mâchoires et grognements…nous avons laissé faire. Encore une fois grogner est un mode de communication, même si nous avions peur que le gros nous le coupe en deux… Roch regardait Joe comme si c’était un insecte, un ouistiti qui l’agaçait...

» associations