Le repas du lundi de la Saint Louis chez Dédé

Repas devenu désormais traditionnel, le repas du lundi de la Saint Louis est organisé chaque année par André Lubrano avec l'aide de ses nombreux amis. Il se déroule, depuis une quinzaine d'années, devant la cabane de « Dédé », sur le petit port de La Pointe Courte.

      

 


Ce repas, prévu au départ pour 5 à 6 amis, date pourtant de bien plus longtemps. Il est du à l'initiative de Guy et Louis Molle et cela remonte à une quarantaine d'années déjà. Tout d'abord débuté sur le quartier de la Pointe Courte avec de la daurade dégustée dans la petite cour chez Guy Molle et vu l'augmentation sensible des invités, il s'est ensuite déplacé sur le quartier du Barrou où les frères Molle avait acheté une « campagne » (style baraquette).


Guy Molle se souvient de cette époque : "On a débuté à 15, puis on était 20 puis 30, 40 et ainsi de suite. En plus des jouteurs, il s'y est greffé aussi des journalistes".
Puis, ayant vendu ce lieu et sans aucune possibilité de le faire, il s'est déplacé de nouveau sur la Pointe Courte et c'est à cette époque que André Lubrano a pris la relève. Depuis lors, ce repas n'a pas cessé d'être organisé avec encore plus d'invités. Cette année ils étaient plus de 80 à être venus rencontrer leurs amis, mais aussi déguster le thon et la saucisse..
En ce lundi de Saint Louis, une date importante pour les joutes languedociennes, « Dédé » et ses amis se retrouvent pour un petit déjeuner copieux avant d'aller défiler en ville. Chacun amène sa compétence et son savoir-faire pour la réalisation de ce moment convivial..
Il y a ceux qui font le feu ou plutôt les feux, ceux qui réalisent la sauce (piquante) et enfin ceux qui font griller les tranches de thon. Le tout est fait dans la bonne humeur et parfois sous le signe de la « galéjades » quand « par malheur » ou « par bonheur » une caméra se profile à l'horizon. Ce fut le cas cette année encore avec des joutes verbales devant l'objectif (de la caméra)..
Les conversations sont évidemment, en cette période intense de joutes, tournées vers les tournois de la semaine mais aussi sur les pronostics sur celui qui gagnera cette Saint Louis tant désirée. Le lundi est l'un des moments forts de la Saint Louis avec le tournoi dans la catégorie des « lourds »..



A la fin du repas et après les conversations, parfois animés, chacun ira rejoindre le défilé des jouteurs avec pour certains un retard non négligeable..
La journée sera chaude et longue. En avant partout !.
Pour information, c'est le Palavasien David Aprile et le Frontignanais Sylvio Cuciniello qui sont sortis vainqueurs du tournoi des Joutes de la Saint-Louis, catégorie "lourds".

Jean-Marc Roger

Avec l'APAVH, les belles LALIE et DIARRA sont à l'adoption

pepit2229683346_1645563212187152_5084249881548282965_nSi le physique est à prendre en considération , on imagine que ce qui compte le plus ce sont nos caractères... A propos de Lalie, la jolie grisette : "j'ai un caractère calme. J'apprécie passer du temps couchée dans le salon de jardin de ma famille d'accueil. Je suis demandeuse de jeux et de câlins."pepit29571372_1645563708853769_1155069375934100749_nPour Diarra, l'arlequine : "je suis un peu plus speed, j'aime chasser, eh oui suis une chipie , j'embête les petits animaux. Je suis curieuse, j'explore tout ce que je peux, intérieur comme extérieur. J'aime aussi les câlins et parfois même, lorsque je l'ai décidé, je monte sur les genoux"...Nous avons toutes deux impérativement besoin d'un extérieur, nous sommes certes des minettes faites par avoir une vraie vie de famille mais aussi des minettes de la nature. Nous en priver serait très difficile pour nous. Pour nos adoptions, on vous demandera le remboursement de nos frais d'identification et de stérilisation...

» associations