Simon Caselli le Champion de la Passion

 

 joutDSC_0209

SONY DSC96 jouteurs pour ce tournoi des lourds du lundi après-midi de la Saint Louis. Après une courte pause les différents acteurs de l'événement rejoignaient les points de ralliement. Dès 14 h, les Ventres-bleus et leurs supporters annonçaient la fin de la pause méridienne avec une arrivée en fanfare. Il était temps de se préparer pour le défilé précédent le tournoi.

Tout était prêt, plus question de s'amuser. Chacun trouvait sa place dans les tribunes, sur les barques ou encore sur des matelas pneumatiques. Les jouteurs étaient prêts, la Marseillaise retentissait puis le speaker rappelait que ce tournoi qui unissait bon nombre de personnes, qui rassemblait de multiples communes du Bassin de Thau était un très beau symbole de partage qu'il fallait conserver et en ce Début du tournoi, hommage à Loulou Nicollin et à nos amis espagnols avec une Marseillaise reprise en coeur par tout le public.

http://blog.ville-poussan.fr/wp-content/uploads/2017/08/joutDSC_0124-1.jpg

C'était parti pour la fameuse danse des barques et le salut du début du tournoi qui s'annonçait assez long

L'effervescence retombait un peu sous l'effet de la chaleur mais elle allait vite remonter au fil des heures. Le tournoi rentrait dans une autre phase vers 18 h 30 ! Après les éliminatoires, la phase des revanches débutait avec une folle ambiance dans le cadre Royal. Plusieurs compétiteurs encore en lice venaient de sociétés et de clubs de communes voisines. C'est dire la tension des spectateurs et la motivation des supporters pour les accompagner le plus loin possible. Mais les Sétois espéraient aussi...

joutDSC_0150

joutDSC_0154De multiples pauses pour permettre aux jouteurs de se changer ou pour soigner des blessures permettaient à tous de respirer et même aux rameurs qui avec un fort courant venant de la mer devaient modifier régulièrement leur façon de ramer. Pas facile pour eux et des passes difficiles pour certains compétiteurs.

 Le speaker bien connu qui animait le tournoi, accordait, surtout aux rameurs, des instants de récupération car depuis 4 jours n'avaient pas lésiné sur la besogne. Avec d'autres Marseillaise(s), des olas de plus de 13 000 personnes, des chansons dont celle de la Saint Louis l'on était reparti pour des revanches à élimination directe.

Les choses s'accéléraient jusqu'aux 1/2 finales.

Dans la seconde 1/2 finale les 2 jouteurs après une passe bien engagée se retrouvaient déséquilibrés et tombaient à l'eau presque simultanément mais étaient hors course.
Le jury  de ce tournoi des "Lourds" 2017, de la Saint Louis, déclarait vainqueur celui de l'échange précédent.

Après avoir réalisé qu'il devenait le champion 2017 chez les Lourds, le Sétois Caselli Simon  laissait exploser sa joie, se libérait de sa tension tandis que dans les tribunes, certains supporters et son père, jouteur, étaient emportés dans l'euphorie. Pour d'autres il fallait laisser passer un peu de temps pour accepter la décision du jury.

Les Sétois étaient on ne peut plus heureux. Rapidement François Commeinhes remettait leurs pavois aux vainqueurs qui dans un dernier défilé mouvementé pour la bonne cause rejoignaient la place Léon Blum pour une remise de coupes digne du Stade de France.

 

 

joutDSC_0170

Résultats du tournoi du Grand prix de la Saint-Louis 2017 :
1er Caselli Simon, (LAS) , 2ème ex aequo : APRILE David (LSP) et LECOUTEUR Olivier(SNJA)
4ième prix : ESPINOSA Morgan SJF, Prix de prestance Dalmon Maxime (JLS).

Tous les résultats sur : https://www.facebook.com/joutes.info/LjoutDSC_0212

La fête pouvait se poursuivre dans Sète avec un champion local. Les Sétois ne boudaient pas leur plaisir. Du papa de Simon à ses amis c'était l'euphorie et cela allait se poursuivre une bonne partie de la nuit et même ce mardi.joutDSC_0228

Pour les autres, dans les bar à quais les DJ ou les orchestres assuraient l'ambiance tandis que sur la place Léon Blum déjà le “Le temps des yéyés” présenté par la troupe Goldstar attirait les amateurs de spectacle avec "La légende des 60's et 70's". Pour les plus "Classiques", il fallait monter au Parc Simone Veil pour un concert lyrique organisé par les amis du Bel Canto avec Marine Chaboud (Mezzo), Pascal Marin (Ténor), Leïla Benhamza (So- prano), Fabrice Alibert (Baryton) accompagnés au piano par Sabine Liguori-Delmas et présenté par Jean Dumas. Avec des airs d'Opéra et Opérettes la tension et la passion de la journée pouvaient redescendre.

Si vous croisez un chien ou un chat errant, ne détournez pas le regard

CHIENCapture

"Alors la mort dans l’âme, sur les conseils du vétérinaire et en concertation avec la famille d’accueil, nous avons pris la décision d’abréger ses souffrances. Véronique et son fils Ange ont décidé que cette petite misère aurait quand même un nom, Glimm car « glimmer of hope » signifie lueur d'espoir… Alors voilà maintenant Glimm est au paradis des chiens.Mais que de souffrances. Cette petite chienne a été vue errante des semaines auparavant par des habitants du village, elle était à ce moment là sur ses 4 pattes, courant la campagne, mais personne ne s’en est inquiété. Un chien comme elle tout le monde s’en fout. Cela n’émeut et ne touche personne. Ce n’est qu’un chien de chasse. Personne ne lui a donné à boire, ni même de quoi manger. Glimm est morte lentement mais sûrement. Elle est morte de faim, de soif, de fatigue. Glimm est morte de notre indifférence à tous. Enfin presque tous...

» associations