Jouteurs et Rameurs récompensés par la Ligue et le Département

jouDSC_0091 (1)Ce vendredi 17 novembre le monde des Joutes Languedociennes et celui des Rames Traditionnelles étaient en fête et à l'honneur à Frontignan à l'occasion de la remise des récompenses du Championnat de Ligue 2017 et des trophées du 29ème Prix du Département de l'Hérault.

Klébert Mesquida, Président du Conseil Départemental et Marie Passieux Vice- Présidente du Conseil Départemental Déléguée aux Sports, et Présidente d'Hérault Sport étaient excusés mais très bien représentés par Pierre Bouldoire, Maire de Frontignan- La Peyrade et 1er Vice-Président du Conseil Départemental et Délégué général, tandis que Robert Bancilhon, Vice Président de la Fédération nautique de Joutes et sauvetage nautique et Président de la Ligue Languedocienne de Joutes traditionnelles Languedoc Roussillon entouré par de nombreux autres membres de la ligue, allait avec les élus remettre ces prix aux valeureux sportifs qui s'étaient illustrés durant les Championnats de Ligue.joutDSC_0006 (48)

joutDSC_0040 (5)Robert Bancilhon précisait devant un public très nombreux dans une salle Voltaire surchauffée que malgré la disparition récente de certains qui ont marqué la vie de la Ligue, cette cérémonie marquait la fin d'une belle saison tandis que François Liberti était remercié pour avoir été un de ceux qui ont lancé ce partenariat de la Ligue avec le Conseil Départemental.

D'ailleurs, il recevait les armes des chevaliers de la tintaine, un pavois et une lance, en témoignage d'amitié.

François Liberti souhaitait alors que ce partenariat perdure dans le temps. "Symbole de la tradition sportive et culturelle, avec des compétitions qui vont des plus jeunes aux seniors, la Ligue est passée de 1176 membres il y a 10 ans à 1750 maintenant.

jouDSC_0031 (15)

Et que ce soit pour les Rames ou les Joutes s'il y a quelques points à améliorer pour que sportifs et publics se régalent encore plus, le but est que rameurs et jouteurs partagent la même passion pour que vivent les Joutes Languedociennes et la Rame Traditionnelle.

C'est d'ailleurs sur cet objectif que Pierre Bouldoire revenait avec des sports qui reflètent une façon de vivre, qui rassemblent et qui honorent nos traditions et notre territoire en transmettant des valeurs universelles de cohérence et de vivre ensemble qui se traduisent dans les actes. Et que dire de tous les bénévoles qui s'associent à cette grande famille de sportifs.

jouDSC_0068 (3)

Si Pierre Bouldoire souhaitait dédier cette soirée à Louis Nicollin, très bon porteur de la flamme des joutes,c'est que lui aussi en avait bien compris qu'au travers du sport et du jeu, la tradition et les valeurs comme le respect, le partage, l'entraide, allaient de pair avec les Joutes et la Rame.

Si dans un premier temps l'on remettait aux récipiendaires les brevets d'éducateur sportif l'on attendait avec impatience la remise des récompenses individuelles et collectives qui se déclinaient ainsi.

Champions de Ligue 2017 en rame traditionnelle : En mixte Tamalou, Cttarames 2

jouDSC_0074 (2)

En mixte SNJA2 En Masculin, Cettarames 1
En féminin, SNJA2

Sociétés de Joutes :

1ères : Juniors, LAS;
Seniors, SNJA;
Moyens, LAS;
Lourds, LAS

Grand prix du Conseil Départemental : LAS

Et pour les Joutes languedociennes :

1ers Juniors, Fabre Valentin, LAS
Seniors, Wolff Mickaël, NLM
Moyens, Caselli Simon, LAS
Lourds, Arnau Benjamin, LAS

Après une dernière photographie des heureux sportifs récompensés il était temps de partager le verre de l'amitié.

Si vous croisez un chien ou un chat errant, ne détournez pas le regard

CHIENCapture

"Alors la mort dans l’âme, sur les conseils du vétérinaire et en concertation avec la famille d’accueil, nous avons pris la décision d’abréger ses souffrances. Véronique et son fils Ange ont décidé que cette petite misère aurait quand même un nom, Glimm car « glimmer of hope » signifie lueur d'espoir… Alors voilà maintenant Glimm est au paradis des chiens.Mais que de souffrances. Cette petite chienne a été vue errante des semaines auparavant par des habitants du village, elle était à ce moment là sur ses 4 pattes, courant la campagne, mais personne ne s’en est inquiété. Un chien comme elle tout le monde s’en fout. Cela n’émeut et ne touche personne. Ce n’est qu’un chien de chasse. Personne ne lui a donné à boire, ni même de quoi manger. Glimm est morte lentement mais sûrement. Elle est morte de faim, de soif, de fatigue. Glimm est morte de notre indifférence à tous. Enfin presque tous...

» associations