Le « Vieux Crabe »

Ce thonier, long de 24m, a commencé sa vie en 1951 au Keraudren à Camaret-sur-Mer. Il a poursuivi sa carrière à la pêche jusqu'en 1982. Il pêchait alors le thon et la coquille Saint-Jacques. En ce temps là, il portait le nom de « Guy-Milo ».
Michel Rezé, son patron, est un homme de conviction et il a vite compris que ce bateau valait la peine qu'on mouille sa chemise pour lui. Ce qu'il fait d'ailleurs lors des manœuvres car l'oeil sur tout il n'a pas vraiment le temps de s'endormir.
A bord, et j'ai pu le constater, c'est la convivialité qui prime. Certains participent aux manoeuvres, certains prennent la barre, montent dans la mature, d'autres se détendent et d'autres encore font des photos. Il peut embarquer 24 personnes en sortie demi journée et 14 personnes en croisière.
Le voilier est amarré à Agde en hiver et au Grau d'Agde, à l'embouchure de l'Hérault de Juin à Septembre.
C'est un vrai dépaysement que de monter à bord du « Vieux Crabe ».

jean-Marc Roger

cliquez sur une image pour l'agrandir

No images found.

Avec l'APAVH, Joe, la fripouille , est à l'adoption

joeIMG_0437Après avoir alerté les vétérinaires, les dianes de chasse les plus proches, mis des annonces, il a bien fallu se rendre à l’évidence personne ne recherchait notre poilu ! Avec sa bouille de chien abandonné et son air de rien, on l’a tout d’abord appelé « Le Chien Marcel », et puis c’était un peu long alors ce fut « Plumeau » finalement 3 jours plus tard c’est Joe qui s’est imposé ! Et ça lui va super bien. Quand Joe est arrivé en famille d’accueil, il n’en menait pas large…les 8 autres chiens l’ont niflé, reniflé. Il était tout kiki à côté. Joe est typé Bleu de Gascogne, mais plutôt version mini! Le Bleu qui n’a pas grandi. Allez savoir pourquoi, il s’est pris d’affection pour le grand Roch qui fait environ 3 fois son poids ! Seulement les premiers temps Roch appréciait très moyennement ce zébulon qui le suivait partout alors il le lui a fait savoir avec force claquements de mâchoires et grognements…nous avons laissé faire. Encore une fois grogner est un mode de communication, même si nous avions peur que le gros nous le coupe en deux… Roch regardait Joe comme si c’était un insecte, un ouistiti qui l’agaçait...

» associations