Les résultats de la section lutte, Salle Vincent Ferrari de Sète

CHAMPIONNAT REGIONAL D’OCCITANIE

LUTTE LIBRE

MONTAUBAN - 10 février2018

 Durant ce Week-end, la section lutte de la Salle Vincent Ferrari s’est déplacée à Montauban pour participer au Championnat Régional d’Occitanie Minimes / Cadets / Juniors et Senior de lutte Libre.

Ce championnat a regroupé 110 lutteurs et lutteuses de clubs de la nouvelle région.teluÉQUIPE Sété

Voici les résultats :

 

En Minime 48kg lutte Libre : MAGOMEDOV Djabraïl
Termine au classement :2ème
 
En Cadet 51kg lutte Libre : AMRI Heidi
Termine au classement :1er
 
En Cadet 60kg lutte Libre : ADAM Thomas
Termine au classement :3ème
 
En Cadet 60kg lutte Libre : MONTIEL Tom
Termine au classement :1er
 
En Senior 74kg lutte Libre : LE PALLEC Romain
Termine au classement :10ème
 
En Senior 74kg lutte Libre : DIAW Pape Thiafour
Termine au classement :9ème
 

3 lutteurs Djabraïl MAGOMEDOV, Heidi AMRI, Tom MONTIEL sont qualifiés pour participer au Championnat de France qui auront lieu le 16 et 17 mars 2018 à Ceyrat dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

 La préparation pour ce gros objectif commence dès la semaine des vacances avec la participation de 2 de nos lutteurs (Tom M. et Heidi A.) à l’Open de France qui se déroulera du 23 au 25 février à Saint Nazaire.

 

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations