Finale de l'Open Sud de France à l'Arena de Montpellier

 8ème édition de l'Open Sud de France, une nouvelle réussite ! L'avenir de ce tournoi s'annonce bien "le bail est renouvelé pour 5 ans"...

Richard Gasquet, l'enfant du pays et fidèle de cet Open n'a pas gagné pour une quatrième fois cette année laissant la place à un jeune joueur (et ami) Lucas Pouille - 17ème joueur mondial - dans un match de haut niveau. Il a félicité ce tournoi "parfait avec 4 courts sur le site, des joueurs de qualité et un public très présent, il se sent comme chez lui"...

Plus de 49 842 spectateurs contre 46 800 en 2017, le public a répondu présent à cette semaine tennistique.

Sébastien Grosjean, Directeur de ce tournoi, dirigeait son 3ème Open Sud de France et s'est dit très heureux de cette semaine à l'Arena avec un tableau relevé, du 7ème mondial David Goffin à de jeunes russes... Cet événement prend de l'ampleur.

Comme l'a si bien dit le Président Doumayrous, de la Ligue Occitanie de tennis, "l'Open commence à s'ancrer avec une image se tournant vers l'International.

Philippe Saurel a remercié Carole Delga, présidente de l'Occitanie et Jean-Louis Dutaret président de TV sport Event. Il s'est dit enchanté d'un Open "marquant la Métropole par une force sportive en région au niveau national et international. 

Innovation Technologique cette année sur le court : l'édition du "Hawk-Eye" un choix qui a valu les félicitations des joueurs. Ils ont tous apprécié ce tournoi où ils se sont sentis "le mieux du monde" 

l'awk-Eye (qu'on pourrait traduire par Œil de Faucon ou Œil d'Aigle, mais qui fait aussi allusion à son inventeur, Paul Hawkins), est un système informatique propriétaire destiné à l'arbitrage et réalisé par la société Hawk-Eye Innovations Ltd., Il est utilisé actuellement sur de nombreux circuits professionnels de tennis WTA et ATP, ainsi que pour certains matchs de cricket, ou de billard.

C'est d'ailleurs au cours d'un match de cricket que Paul Hawkins, qui, dans les années 1990 travaillait sur une thèse en intelligence artificielle, eut l'idée de créer un "système vidéo" capable d'être plus performant qu'un arbitre humain. En effet, il avait eu la désagréable sensation d'avoir été victime d'une erreur d'arbitrage. Il a transformé sa frustration en innovation technologique. Une superbe invention...

Annick Pratlong

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations