Pays de Lozère Historique 2018

Avec cette 17ème édition Le Pays de Lozère Historique organisé par l'Écurie du Gévaudan confirme sa notoriété régionale, nationale et internationale. D'ailleurs bon nombre de pilotes héraultais et notamment du Pays de Thau (Gigean, Frontignan, Sète, Cournonterral…) se retrouvent chaque année sur les hauts plateaux de l'Aubrac, les monts de la Margeride, les Causses ou les Gorges du Tarn (si, si sont bien lozériennes) pour "frotter" leurs carrosseries lustrées et leurs mécaniques huilées dans des joutes certes amicales mais pointues du côté des écarts de temps.

Chappy et son équipe, très rodés quant à l'organisation, concoctent à chaque fois un cocktail détonant de routes et de paysages magnifiques. Le côté gastronomie est également un élément indispensable pour mettre en valeur des produits locaux de qualité.

Si les "cadors" s'affrontent à coups de secondes dans la catégorie "Régularité", les "pacifiques" ont toute liberté de s'adapter en "Tourisme" avec comme unique contrainte un road-book très simplifié.

Ce 3ème week-end de juin (16 & 17) marque aussi le début de la saison "historique" 2018. De plus il vous permettra de retrouver l'essentiel d'une vie au calme liée à la vitesse des saisons et à une nature encore conservée : une bouffée d'air frais pour vous, votre copilote et votre véhicule !


Tous les détails du rendez-vous ICI. Attention, le nombre de places est limité !

 

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations