Quand y'a plus de sport, y'a l'e-sport !

L'épidémie de coronavirus et les mesures de précaution prises pour tenter de limiter sa propagation perturbent fortement les calendriers sportifs, la quasi-totalité des compétitions étant à l'arrêt. Une aubaine pour l'e-sport ?oronavirus n'a pas épargné le circuit e-sport. De nombreuses ligues professionnelles ont annulé les rencontres et tournois prévus pour limiter la propagation de l'épidémie. Les champions de League of Legends, d'Overwatch, de Call of Duty, ou encore de Rocket League ne s'affronteront donc pas devant des foules en délire dans les semaines à venir. Néanmoins, l'e-sport pourrait bénéficier des mesures de confinement de la population.

 

En effet, si ces jeux enregistrent de très fortes audiences en ligne, ils pourraient encore gagner en popularité, alors que les sports traditionnels abordent une phase de mise en suspens. Aux États-Unis, les ligues majeures de sport professionnel sont à l'arrêt (NBA, NHL, MLB...). En Europe, les principaux championnats de football sont suspendus (Ligue 1, Liga, Premier League, Serie A, etc.) et les joutes européennes sont reportées. Et plus globalement, toutes les compétitions sont annulées avec l'interdiction des rassemblements (de plus de 100 personnes en France, par exemple).

Une offre pléthorique, facile à transposer en événements 100 % en ligne : https://www.lesnumeriques.com/jeux-video/