le pays de Thau : un terroir d'exception

Entre mer et garrigue, vignobles et lagunes, le Pays de Thau offre au visiteur un magnifique résumé de la diversité des paysages méditerranéens. La conchyliculture, la pêche et la vigne ont jeté ici les bases d’une identité singulière.

Sète, la Venise languedocienne, Frontignan, la capitale du Muscat, Marseillan et Mèze, escales de charme pour les plaisanciers du Canal du Midi et de l’étang de Thau, Bouzigues, berceau de la conchyliculture, Balaruc-les-Bains, sa source thermale et son jardin antique méditerranéen, Balaruc-le-Vieux, Gigean, et Poussan, typiques des villages médiévaux à circulades languedociennes, Villeveyrac et son généreux terroir, Mireval et son Muscat chanté par Rabelais, Vic-la-Gardiole, ses étangs et ses sites naturels classés, mais aussi l’exceptionnel patrimoine historique de Loupian et Montbazin, composent cette mosaïque colorée au parfum de Méditerranée.

Un parfum que l’on retrouve dans la gastronomie et les fêtes traditionnelles. C’est ce parfum que vous découvrirez au cœur de ce pays authentique, au climat exceptionnellement ensoleillé, sur ses plages comme dans ses musées, à la rencontre d’une nature généreuse et préservée, d’un art de vivre, d’une culture et d’une Histoire. À la rencontre, enfin, de ses habitants qui conjuguent avec bonheur la douceur de vivre à la méditerranéenne et le tempérament impétueux des gens du Midi.

Venez découvrir la destination « Pays de Thau », à travers son terroir et ses alliances de vins et de coquillages et apprenez-en plus sur les traditions et la diversité du territoire.

guide Vignobles et Saveurs en Pays de Thau

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations