Les huîtres au Concours Général Agricole 2016 de Paris




>

 

 

 

A Paris, le pays de Thau était bien représenté au salon de l'agriculture où se déroulait le Concours Général Agricole 2016 : un très Grand Cru pour les Huîtres de Méditerranée.

 

Quelques fondamentaux :

  • Du foie gras, des huîtres, du miel, du fromage en passant encore par les vins, le Concours Général Agricole a récompensé de nombreux producteurs depuis 1870 .
  • Le Concours ne récompense que des produits d'excellente qualité
  • La médaille peut être d’or, d’argent ou de bronze et elle est décernée par un jury indépendant, bénévole et constitué pour moitié de professionnels des filières concernées et pour l’autre de consommateurs avertis.
  • Les jurés ont la possibilité de ne pas attribuer de médailles si le niveau de qualité des produits présentés n’est pas jugé suffisant
  • L'obtention de la célèbre « feuille de chêne » est révélatrice de la qualité d'un produit.
 


En cette année 2016, dans la catégorie « huîtres creuses de Méditerranée », les membres du jury se sont "surpassés" en décernant pas moins de 5 médailles à des producteurs.
Ils étaient quinze producteurs à se présenter au Concours.


Lauréats Huîtres creuses du Bassin Méditerranéen

Médailles d'Or :

« L'Ostréidé » et Christophe Fournier

Christophe Fournier achète en 2000 des tables à Port Loupian puis soutenu par sa famille il ouvrira un magasin de vente à Sète sous l'appellation "L'Ostréidé".
Pour sa première participation au concours agricole de Paris les huîtres de Christophe Fournier ont été primées par une médaille d’or. Il s'est vu décerner la distinction suprême pour la qualité de ses huîtres.
"C’est le résultat de 15 années de sérieux et de passion pour l’ostréiculture qui m’ont permis d’obtenir cette médaille et cela pour le plus grand plaisir de ma clientèle."
Sa motivation ? Faire plaisir à ses clients.

Occi-Marée

Installée à Marseillan, au bord de l’Etang de Thau, depuis 1978, la société Occi-Marée, produit des huîtres creuses (crassostreas gigas).
Les huîtres sont collées, à l’état de naissain, une à une sur des cordes et mises en suspension sous les tables pendant une durée de 12 à 18 mois, en respectant un espace suffisant pour un développement sain et harmonieux. Pendant cette période elles seront régulièrement visitées et contrôlées.
La production d'huîtres d'Occi-Marée a été plusieurs fois récompensée au Concours Général Agricole, médailles d’or en 2006 , 2009 et 2014 , médaille d’argent 2010.

Médailles d'Argent :

La Perle d'Oc » et Thierry Rouquette

L'entreprise de Thierry Rouquette a été fondé en 1946 par sa grand mère paternelle, qui fut la première ostréicultrice sur l'étang de Thau. Son père a rejoint l'entreprise en 1963. Thierry Rouquette a pour sa part commencé à travailler avec lui en 1993.
Il possède aujourd'hui 8 tables dans l'étang et 4 filières en mer où il produit la quasi totalité des moules commercialisées. Ses ventes se concentrent sur des restaurants se situant aux Saintes-Maries de la mer pour la majeure partie et sur un marché en Arles où l'entreprise est présente depuis 50 ans.
Thierry Rouquette a créé son huître spéciale nommée « La Sublime de la Perle d'Oc » il y a 2 ans. Avec cette huître il a voulu produire un produit haut de gamme.
Il se dit fier de la récompense obtenu lors du salon de l'agriculture. « Cette médaille d'argent récompense à mes yeux un travail de tous les jours sur cette huître et sur tout ce qu'on su me transmettre mon père ainsi que ma grand mère. Je vais donc tenter d'améliorer la qualité de mon huître sublime dans l'espoir d'obtenir dans les années à venir une médaille d'or ».


Gaec « Chez Titin » avec Edith et Philippe Ortin

Philippe Ortin a commencé son activité d'ostréiculteur en 1990.
Le Gaec, « Chez Titin », a été créé en 2013 avec l'arrivée de sa fille Edith venue le rejoindre avec son bac en poche. Fort de cette « association familiale » les bâtiments et les 7 tables conchylicoles ont été mises en commun. La production est de 30 tonnes par an que les membres du Gaec vont vendre sur les marchés.

Depuis, tout à côté de la production d'huîtres, il y a eu la création d'un espace de dégustation, ouvert sur l'étang, très prisé l'été par les estivants.
Un lieu qui permet la vente d'environ 30% de la production.
C'est la première participation du Gaec au Concours Général Agricole.

Médaille de Bronze :

Les Viviers de Carteau

La société Les Viviers de Carteau est située sur la commune de Port St Louis du Rhône, en bordure de la Camargue, à l'embouchure du grand Rhône, où les espaces sauvages ont été grandement préservés.
La Anse de Carteau est une zone halieutique d'une grande richesse, où la mytiliculture et l'ostréiculture ont été implantées depuis de nombreuses années afin de développer une très belle qualité de moules pas toujours bien connue.
En plus d'être producteur, la société est spécialisée dans l'achat quotidien d'une grande variété de coquillages à de nombreux artisans-pêcheurs locaux.

Si vous croisez un chien ou un chat errant, ne détournez pas le regard

CHIENCapture

"Alors la mort dans l’âme, sur les conseils du vétérinaire et en concertation avec la famille d’accueil, nous avons pris la décision d’abréger ses souffrances. Véronique et son fils Ange ont décidé que cette petite misère aurait quand même un nom, Glimm car « glimmer of hope » signifie lueur d'espoir… Alors voilà maintenant Glimm est au paradis des chiens.Mais que de souffrances. Cette petite chienne a été vue errante des semaines auparavant par des habitants du village, elle était à ce moment là sur ses 4 pattes, courant la campagne, mais personne ne s’en est inquiété. Un chien comme elle tout le monde s’en fout. Cela n’émeut et ne touche personne. Ce n’est qu’un chien de chasse. Personne ne lui a donné à boire, ni même de quoi manger. Glimm est morte lentement mais sûrement. Elle est morte de faim, de soif, de fatigue. Glimm est morte de notre indifférence à tous. Enfin presque tous...

» associations