La fête de l'huître de Mèze

         

Cette année encore ils se sont retrouvés autour du produit phare de l'étang de Thau, l'huître de Bouzigues. « Ils » se sont les 4000 visiteurs qui se sont invités à cette 26ème édition.
Tout le monde a mis la main « à la pâte » et chacun a eu son rôle à jouer dans cette organisation festive, de l'ouverture des huîtres et des moules, à la cuisson des frites, et des coquillages en passant par le service. Un service qui a débuté timidement vers 18h pour ensuite aller crescendo.
Il y a eu plus de 500 kg d'huîtres ouvertes et 650 kg de moules qui ont été offertes au plaisir des visiteurs, crues, en marinière ou encore farcies. Les seiches n'ont pas été oubliées avec 180 kg dévorées en très peu de temps et « absentes » des tables vers les 21h00.
Le public venu en nombre n'a pas boudé son ou plutôt ses plaisirs et gageons qu'il reviendra l'an prochain déguster cette gastronomie locale.

Jean-Marc Roger

Si vous croisez un chien ou un chat errant, ne détournez pas le regard

CHIENCapture

"Alors la mort dans l’âme, sur les conseils du vétérinaire et en concertation avec la famille d’accueil, nous avons pris la décision d’abréger ses souffrances. Véronique et son fils Ange ont décidé que cette petite misère aurait quand même un nom, Glimm car « glimmer of hope » signifie lueur d'espoir… Alors voilà maintenant Glimm est au paradis des chiens.Mais que de souffrances. Cette petite chienne a été vue errante des semaines auparavant par des habitants du village, elle était à ce moment là sur ses 4 pattes, courant la campagne, mais personne ne s’en est inquiété. Un chien comme elle tout le monde s’en fout. Cela n’émeut et ne touche personne. Ce n’est qu’un chien de chasse. Personne ne lui a donné à boire, ni même de quoi manger. Glimm est morte lentement mais sûrement. Elle est morte de faim, de soif, de fatigue. Glimm est morte de notre indifférence à tous. Enfin presque tous...

» associations