Concours vidéo "Cap maritima"

 

L'été les pieds dans l'eau avec le concours vidéo Cap maritima

 

Le 1er concours vidéo dédié à la pêche et aux cultures marines lancé par le Syndicat mixte du bassin de Thau, en partenariat avec le Crédit maritime, est ouvert au grand public. Durant le mois d’août il est invité à réaliser des vidéos courtes sur cette thématique estivale et les déposer en ligne. A la clé, 2000€ pour l’équipe lauréate et d’autres cadeaux.

L’été pour découvrir les métiers traditionnels de la pêche et des cultures marines

Valoriser les métiers de la pêche, de la conchyliculture, de la myticulture, de l’aquaculture… et susciter des vocations pour ces professions auprès du grand public tels sont les objectifs de ce concours ouvert jusqu’au 30 août sur le site www.capmaritima.fr.

Les participants sont invités à réaliser de courtes vidéos d’une durée de 3 minutes maximum mettant en valeur les filières pêche et cultures marines dans trois catégories :

Les techniques et savoir-faire des métiers de la pêche et des cultures marines, les produits issus de ces filières tant en récolte qu'en transformation, les milieux de production. 

5 prix seront décernés à Mèze le 30 septembre 2017 : le 1er prix grand public : 2 000 Euros, le 2ème prix (3 lauréats, un dans chaque catégorie) : des jumelles marines Bushnell avec compas et un "prix des "étudiants". 

 

 

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations