Ora maritima  confirme sa place de grand rendez-vous des acteurs du territoire

Une centaine de participants aux ateliers et tables rondes, 17 bassins conchylicoles et de pêche en visite sur le territoire, près de 600 participants aux animations grand public et plus de 300 participants au temps fort Thau de bouche à oreille sur la place des Tonneliers à Mèze, cette année encore Ora maritima – assises du territoire de Thau confirme sa place de grand rendez-vous de tous les acteurs du territoire.orabnCapture

Cette édition spéciale pêche et cultures marines était organisée par le Syndicat mixte du bassin de Thau avec le soutien financier de l’Europe, de la Région Occitanie, du Département et l’appui des organisations professionnelles et des villes de Sète et Mèze.

Découvrir ou redécouvrir les métiers de la pêche et des cultures marines, souligner la place qu’ils occupent dans les territoires, déguster les produits issus de ces activités traditionnelles, rappeler la contribution de ces filières dans la protection des milieux…

Pour sa 2e édition, Ora maritima, assises du territoire de Thau a mis les activités halieutiques et conchylicoles à l’honneur.

Arrivés jeudi 28 septembre sur le territoire, les représentants des autres bassins conchylicoles et de pêche ont participé à une journée de visites clôturée à l’hôtel Port Marine à Sète en présence d’Yves Michel, président du Syndicat mixte du bassin de Thau, vice-président de Sète agglopôle Méditerranée et maire de Marseillan et François Commeinhes, Sénateur maire de Sète, président de Sète agglopôle Méditerranée et vice-président du SMBT. Boulogne, Brest, Saint-Brieuc, Saint-Raphaël, Arcachon, Marennes-Oléron, La Rochelle…

Une trentaine de représentants des filières pêche et cultures marines avait fait le déplacement à l’occasion d’Ora maritima. Toutes les régions de production étaient représentées : Hauts de France, Bretagne, Normandie, Nouvelle Aquitaine, PACA, Occitanie.

 Vendredi 29 septembre, à Sète, professionnels, élus, scientifiques, partenaires se sont retrouvés au théâtre de la Mer pour échanger sur la place occupée par les activités pêche et cultures marines au cœur des territoires.

Comment ceux-ci sont valorisées ces filières et leurs métiers ?
Comment susciter des vocations ?
Quelles mesures pour la gestion environnementale autour des bassins de production ?
Ces questions ont fait l’objet de nombreux échanges entre les différents acteurs présents.
Le compte-rendu sera bientôt disponible sur le site d'ora maritima.

 PRES DE 600 PARTICIPANTS AUX ANIMATIONS GRAND PUBLIC

Thau de bouche à oreille a conquis son public

Promenades en bateau, visites de navires de pêche, ateliers, conférences, expositions… Plus de 20 animations gratuites étaient proposées pour permettre au public de découvrir ou redécouvrir les produits et métiers de la pêche et des cultures.

orabnCapture

Inaugurée par Yves Michel, président du Syndicat mixte du bassin de Thau en présence du maire de Mèze Henri Fricou, du Sénateur Maire François Commeinhes, d’André Lubrano, vice-président de la Région Occitanie, de Philippe Ortin, président du Comité national et régional de conchyliculture, le temps fort d’Ora maritima, Thau, de bouche à oreille a réuni plus de 300 personnes autour de la valorisation des produits et des métiers de la pêche et des cultures marines.

Le chef étoilé Lionel Giraud du restaurant la table de Saint-Crescent était présent au rendez-vous pour présenter sa recette de Ventre de thon et encourager les jeunes du lycée Charles de Gaulle chargés de confectionner les plats.

  Dégustations de recettes de chef, atelier ramendage des filets, maquettes de bateau, présentation des métiers de la mer… Thau de bouche à oreille a réuni un public nombreux et enthousiaste samedi 30 septembre sur la place des Tonneliers à Mèze. Une belle réussite.

Lancé en avril par le Syndicat mixte du bassin de Thau en partenariat avec le Crédit maritime pour susciter des vocations pour les métiers de la Mer auprès du grand public, le concours vidéo Cap maritima a recueilli de très belles vidéos.

Le 1er prix décerné par Yves Michel est attribué à François Cadot et Rudy Stephan du lycée de la Mer Paul Bousquet à Sète pour leur vidéo « La pêche à la battue avec Robert Rumeau ».

Le 2e prix décerné par Bruno Liguori président du Crédit maritime est attribué à Lynn Larousse pour sa vidéo « Découverte de la pêche à la nasse ».

Le 3e prix décerné par Philippe Ortin, président du Comité régional et national de conchyliculture est attribué à Aline Brossin, Guillaume Brit, Jules Danto, Philippe Ahier et Pierre Calvy, tous étudiants à Agrocampus Ouest pour leur vidéo « De la pêche à la consommation des produits halieutiques ».

 Ora maritima est organisé par le Syndicat mixte du bassin de Thau.

oraDSC_0025 (7)

Ces assises sont un espace de réflexion, de partage et d’échanges auquel tous les acteurs y compris la société civile sont associés. Cette édition est spécialement dédiée à la pêche et aux cultures marines dans le cadre de l’animation du programme DLAL FEAMP (fonds européens pour les affaires maritimes et la pêche) Thau et sa bande côtière. Elle est organisée avec le soutien de l’Europe, de la Région, du Département, du Comité régional conchylicole de Méditerranée, du Comité régional des pêches et la participation de nombreux partenaires dont les Villes de Sète et de Mèze.

Plus d’infos sur http://oramaritima.fr/

Si vous croisez un chien ou un chat errant, ne détournez pas le regard

CHIENCapture

"Alors la mort dans l’âme, sur les conseils du vétérinaire et en concertation avec la famille d’accueil, nous avons pris la décision d’abréger ses souffrances. Véronique et son fils Ange ont décidé que cette petite misère aurait quand même un nom, Glimm car « glimmer of hope » signifie lueur d'espoir… Alors voilà maintenant Glimm est au paradis des chiens.Mais que de souffrances. Cette petite chienne a été vue errante des semaines auparavant par des habitants du village, elle était à ce moment là sur ses 4 pattes, courant la campagne, mais personne ne s’en est inquiété. Un chien comme elle tout le monde s’en fout. Cela n’émeut et ne touche personne. Ce n’est qu’un chien de chasse. Personne ne lui a donné à boire, ni même de quoi manger. Glimm est morte lentement mais sûrement. Elle est morte de faim, de soif, de fatigue. Glimm est morte de notre indifférence à tous. Enfin presque tous...

» associations