Le département veut créer une route œnotouristique

Ce lundi 9 mai, Kléber Mesquida, président du Conseil Départemental de L'Hérault, a consacré sa journée au canton de Frontignan aux côtés de Pierre Bouldoire, 1er Vice-président aux solidarités territoriales et Sylvie Pradelle, conseillère départementale du canton de Frontignan. Lors de la visite au Domaine de la Coste la création  d'une route œnotouristique et celle  d’une maison départemental du Muscat ont été évoquées.

Le Domaine de la Coste compte 60 ha dont 50 ha de vignes (40 pour le vin doux naturel et 10 en IGP pour le muscat sec). La production est de 2000 hectolitres par an. Ce site naturel est privilégié, situé au coeur du site classé de La Gardiole avec vue sur la mer, le lido et les étangs du Bassin de Thau. C’est un point de vue exceptionnel pour comprendre la géographie de ce terroir.
Kléber Mesquida a expliqué pourquoi il visitait ce domaine « Le Département travaille à créer une route oenotouristique qui aurait pour particularité d’offrir des microcircuits avec des villes étapes avec une offre restauration, hébergement, étape dégustation, salles de séminaire ou groupes. Pour cela il étudie les partenariats possibles. Il a souligné, nous devons offrir la qualité aux visiteurs pour qu’ils gardent une belle impression de l’Hérault. Nous maillerons le territoire pour créer un circuit valorisant le plan paysager, du littoral à la petite montagne, les cultures et traditions et les sports et loisirs de pleine nature».
Pierre Bouldoire, 1er Vice-Président du Département et Maire de Frontignan mène une réflexion sur la création d’une maison départemental du Muscat : « frontignan c’est l’image du muscat, ce site me parait intéressant pour y construire un pôle oenotouristique avec une oenothèque, type maison des muscats de l’Hérault. Aujourd’hui le dossier est à l’étude, car la propriétaire, Marie di Marzo a fait part de sa volonté de restructuration ».